On croirait qu’il est un insecte, mais non : cousin de la crevette et du homard, le cloporte est un crustacé (eh oui!) qui se plaît parfois un peu trop dans les maisons ou les jardins.

Vous avez justement beaucoup de cloportes dans les parages? Les informations et les trucs présentés ici vous aideront à les garder à l’écart.

Portrait des cloportes

Gris ou noirs, les cloportes mesurent de 12 à 15 mm et portent une carapace faite de plaques dures.

Les petites bêtes en question ne sont pas dangereuses : elles ne piquent pas, ne mordent pas, ne transmettent pas de maladies – pas plus qu’elles ne causent de dommages matériels. Autre bon point : notre nourriture ne les attire pas.

Ces crustacés miniatures figurent par ailleurs au menu de plusieurs animaux et, dans certaines régions du monde, à celui des humains. On raconte même qu'une fois grillés… ils goûtent la crevette!

Pourquoi les chasser? Simplement parce qu’il est désagréable de tomber sur une « cohorte de cloportes » entre ses quatre murs. Leur présence en grand nombre dans une maison est d’ailleurs l’indice d’un problème d’humidité, car les cloportes la cherchent activement. Ils tendent aussi à se regrouper dans les endroits sombres et vivent surtout de nuit.

Adieu, cloportes!

Bien que les cloportes ne constituent pas une menace, vous ne tenez pas pour autant à en faire l’élevage! Suivez alors les conseils suivants pour les garder à l’écart :

  • Assurez-vous que la pente de votre terrain ne retient pas l'eau près des fondations de votre propriété.
  • Laissez le sol sécher entre deux arrosages.
  • Ramassez les objets et les feuilles mortes le long des fondations.
  • Taillez les plantes près des murs extérieurs pour maintenir une bonne circulation d'air.
  • Lorsque vous entrez du bois de chauffage, examinez bien l’écorce afin de ne pas introduire de cloportes à l’intérieur.
  • Scellez également les fissures des fondations par lesquelles ils peuvent se faufiler.


Et pour chasser les cloportes déjà installés, voici ce qu’il vous faut savoir :

  • Comme la présence prolongée de cloportes dans un bâtiment peut révéler un surplus d'humidité ou l'existence d'une source de nourriture (comme du bois pourri), il faut dans un premier temps détecter l'origine du problème et le corriger.  Améliorez ensuite, si nécessaire, la ventilation et le chauffage au sous-sol.
  • En général, les cloportes meurent rapidement à l'intérieur des maisons où le taux d'humidité est trop faible. Durant l’été, lorsqu'il grimpe justement beaucoup, votre meilleure arme contre les cloportes est un déshumidificateur muni d’un hygromètre électronique. Ajustez l’appareil de sorte qu’il maintienne un taux d’humidité relative inférieur à 60 %. N’hésitez pas non plus à déplacer l’appareil au besoin.
  • Autrement, vous pouvez répandre au périmètre des planchers une poudre insecticide naturelle composée de terre de diatomée; elle contribuera à éliminer les cloportes, mais aussi la plupart des insectes rampants présents.


Maintenant que vous avez repris le contrôle des lieux, profitez-en en toute quiétude!



Des questions? Des travaux en vue?

Si vous êtes membre de CAA-Québec, appelez gratuitement et aussi souvent que vous le désirez nos conseillers professionnels en habitation. Ils sont à votre disposition pour vous aider à faire des choix éclairés et objectifs, quel que soit le projet que vous souhaitez réaliser. Servez-vous aussi de notre banque d'entreprises recommandées en habitation, qui regroupe plus de 700 établissements de confiance.