Habitation - Trucs et conseils - Les travaux printaniers : un temps pour chaque chose

Râteau à la main, vous êtes prêt à faire disparaître les dernières traces de l’hiver. Mais attention, l’effervescence printanière ne doit pas vous faire oublier qu’en matière de travaux extérieurs, il y a un temps, et surtout, une température pour chaque chose.

Murets et pavés
Les risques liés au dégel
Attendez la fin de la période de dégel, généralement vers la mi-mai, avant d’entreprendre un terrassement, de construire un muret ou d’installer des pavés imbriqués. Le va-et-vient des véhicules lourds et les travaux de compaction sur un terrain détrempé risquent fort de causer plus de mal que de bien. La stabilité même des fondations des murets et des dallages réalisées tôt en saison pourrait s’en trouver compromise et les racines des arbres pourraient être endommagées.

Pavage en asphalte
Durabilité rime avec mai

S’il est parfois possible de procéder aux travaux d’excavation et de remblayage dès la mi-avril, il vaut mieux attendre au moins jusqu’à la mi-mai pour procéder au pavage en asphalte. Les nuits froides et le facteur de refroidissement éolien, présent même par temps ensoleillé, peuvent affecter la qualité du pavage : son fini restera poreux et sujet aux infiltrations d’eau. Or, un pavage bien fait et réalisé par temps propice peut durer plus de 20 ans.

Jardinage
Laisser la nature s’éveiller

Rien ne sert de courir, il faut partir à point. Ce vieil adage prend toute sa signification en matière de jardinage.

    • Plantations – Soyez patient! Les plants et arbustes ne gagnent pas en développement parce qu’ils sont installés tôt en saison. Il est beaucoup plus sage d’attendre le réchauffement de la terre. Période recommandée : troisième semaine de mai jusqu’à la mi-septembre.

    • Entretien des arbres – L’émondage est une opération très délicate. La période de la montée de sève et de la croissance printanière est un des moments critiques de ce genre d’intervention; à éviter, donc! Assurez-vous de consulter des ouvrages spécialisés pour déterminer le moment et les techniques de coupe appropriés à chaque espèce.

    • Pelouse – Ne bousculez pas la nature. Attendez plutôt que la surface du sol soit bien asséchée avant de déchaumer et d’épandre du compost. Aux endroits où la pelouse est morte, semez de nouveau rapidement pour éviter les herbes indésirables. Pour de bons résultats, procédez en mai et comptez ensuite de six à huit semaines relativement chaudes et humides (15 à 25 °C).

    • La première tonte – Vous êtes le meilleur juge! Mais gardez à l’esprit que s’il est important de ne pas laisser trop pousser votre pelouse pour éviter le jaunissement de sa base, il est tout aussi important de ne pas couper plus des deux tiers de sa tige et de ne jamais la raser à moins de 2,5 pouces (6 cm).
 
Travaux de peinture
Éviter les conditions limites

    • Température minimale – Le chiffre à retenir : 10 °C, incluant le facteur de refroidissement éolien. Cela vaut autant pour la température ambiante que pour celle du produit et de la surface à couvrir. Autrement, la peinture ne durcira pas et son fini ne durera pas. Le défi à relever : attendre que ce minimum soit atteint et se maintienne, sans pluie, durant au moins 24 h (idéalement 48), avant et après l’application.

    • Conditions idéales – La journée rêvée pour sortir vos pinceaux sera ensoleillée et modérément humide et chaude (15 à 25 °C). Le principe est simple : que vous utilisiez des produits à base de latex ou d’alkyde, si la peinture ou la teinture sèche trop rapidement ou trop lentement, le film protecteur sera lourdement « handicapé », même si les surfaces sont bien préparées.

Toitures
Dur, dur pour l’ossature

L’hiver 2008 a mis les toitures du Québec à rude épreuve. Raison de plus pour procéder à une inspection détaillée de leur structure et de leur couverture.

Toits pentus – S’il y a eu des infiltrations d’eau ou si de nouvelles fissures sont apparues au plâtre des plafonds ou des murs, montez dans l’entretoit et vérifiez les choses suivantes :
   
    • Les fermes de toit ou les chevrons ont-ils subi des fractures ou des déformations?

    • Les membrures des fermes de toit ont-elles lâché prise?

    • Le support de bois de la couverture (contreplaqué ou planches) s’est-il déformé ou a-t-il cédé par endroits sous le poids de la neige ou de la glace?

    • Est-ce que l’enneigement a entravé la ventilation de l’entretoit au point d’entraîner la formation de condensation ou de givre (noircissement du bois)? Y a-t-il eu développement de moisissure ou détérioration de l’isolant de plafond?

Si vous constatez l’un ou l’autre de ces problèmes, faites appel à une personne compétente pour corriger la situation.

Couverture – Examinez les bardeaux d’asphalte ou le revêtement de métal, vérifiez les solins et assurez-vous qu’il n’y a pas eu d’arrachement ou d’endommagement par le vent ou la glace.

Gouttières – La neige et la glace ont pu affaiblir ou arracher les ancrages qui soutiennent la gouttière. Remplacez-les au besoin.

Toits plats – Quelle que soit la rigueur de l’hiver, il faut toujours inspecter un toit plat à la fin de la saison. En plus des éléments mentionnés pour les toits pentus, vérifiez aussi :

    • L’état de la membrane : déplacement du gravier, boursouflures, flaques d’eau qui pourraient indiquer un affaissement de la structure, cicatrices provoquées par les coups de pelle, etc.

    • La solidité des accessoires de toit : col-de-cygne, antennes, cheminées, câblage d’alimentation électrique, etc.

 

Aide-mémoire de votre tournée printanière

Vous ne savez pas trop par quel bout commencer? Voici quelques pistes pour vous guider dans votre tournée.

• Murs extérieurs – Examinez les joints d’étanchéité des portes et des fenêtres, les joints des parements de maçonnerie (mortier), les revêtements extérieurs (bois, aluminium, PVC, etc.), la solidité des fixations; réinstallez les moustiquaires et lubrifiez les portes et les fenêtres.

• Fondation – Surveillez l’apparition ou l’aggravation de fissures du béton et l’éclatement du crépi; rétablissez la ventilation naturelle (soupiraux) du vide sanitaire et mettez de l’eau dans les drains de plancher (avaloirs de sol) pour empêcher les refoulements d’odeurs.

• Cheminée – Faites-la inspecter et ramoner, le cas échéant.

• Garage, allée d’auto, stationnement et trottoirs – Réparez les trous et crevasses des voies asphaltées et consolidez les bordures; remplacez les pavés imbriqués fissurés ou éclatés et remplissez les joints évidés; nettoyez les fosses de retenue (puisards).

• Balcons, terrasses et clôtures – Testez la solidité des matériaux de planchers, des escaliers et des garde-corps; assurez-vous de la stabilité des ancrages et des assises; remettez le tout à niveau, si nécessaire; ajustez et lubrifiez les portes de clôture (charnières et verrous).

• Équipements extérieurs – Vérifiez le fonctionnement et la protection des prises de courant et luminaires; réalimentez les sorties d’eau et réinstallez les accessoires d’arrosage; faites la mise au point de la tondeuse et des autres outils de jardinage électriques ou à essence; nettoyez les bouches extérieures des conduits de sortie d’air.

• Aires de jeux des enfants – Inspectez les balançoires, les glissoires et les carrés de sable pour vous assurer qu’ils sont bien sécuritaires.

• Climatiseur, échangeur d’air, déshumidificateur et ventilateur-récupérateur de chaleur (VRC) – Nettoyez ou remplacez les filtres; réinstallez les appareils, le cas échéant.

• Piscine – Procédez à l’inspection habituelle post-hiver, au nettoyage et à la remise en service.

• Installation sanitaire autonome – Faites analyser l’eau du puits et vidangez la fosse septique.



Des questions? Des travaux en vue?

Si vous êtes membre de CAA-Québec, appelez gratuitement et aussi souvent que vous le désirez nos conseillers professionnels en habitation. Ils sont à votre disposition pour vous aider à faire des choix éclairés et objectifs, quel que soit le projet que vous souhaitez réaliser. Servez-vous aussi de notre banque d'entreprises recommandées en habitation, qui regroupe plus de 700 établissements de confiance.