Pour plusieurs d’entre nous, la perspective de cohabiter avec des araignées de maison n’a rien de réjouissant. Rien de plus naturel : ces bestioles à huit pattes sont un brin rebutantes. Saviez-vous toutefois qu’elles savent se rendre utiles? Néanmoins, pour éviter de les voir se multiplier, vous pouvez adopter quelques moyens simples.

Indésirables? Pas tant que ça!
Les araignées sont friandes d’insectes de toutes espèces. Pas étonnant que nos maisons leur offrent un milieu de vie agréable. Aménagement paysager, potager, proximité d’un plan d’eau, boisé sont autant d’éléments susceptibles d’attirer des insectes qui constituent le menu principal des araignées. Sans compter que le sous-sol, l’arrière des meubles, les objets entreposés ici et là, les recoins (tant à l’intérieur qu’à l’extérieur) sont des lieux de prédilection pour tisser leur toile ou se mettre à l’affût afin d’attraper leurs proies.

La bonne nouvelle, c’est que l’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire de Santé Canada estime que la présence de quelques araignées dans le sous-sol ou le vide sanitaire est en réalité souhaitable, puisqu’elles contribuent à éliminer les perce-oreilles et les autres insectes qui pourraient y pénétrer. En ce sens, les araignées sont aussi des agentes naturelles de contrôle des insectes.

Une présence à contrôler
Bien que les araignées de maison soient, dans une certaine mesure, utiles, qui souhaite les voir élire domicile dans sa maison? Pour les tenir à distance sans faire appel à des insecticides nocifs pour la santé humaine et l’environnement, vous pouvez prendre quelques précautions toutes simples :

  • Lavez, lavez! Une maison propre attire moins d’insectes nuisibles et prive ainsi les araignées de leur festin.
  • Vérifiez l’étanchéité des portes et des fenêtres ainsi que l’état des moustiquaires. N’oubliez pas d’en installer sur les bouches d’évacuation et d’aération.
  • Délogez au jour le jour les toiles d’araignée tissées ici et là. Sans toiles, les araignées n’attraperont pas leurs proies et, privées de leur nourriture, elles finiront par déménager.
  • Inspectez les objets qui ont séjourné à l’extérieur avant de les rentrer, question de vous assurer que des insectes ou des araignées ne s’y sont pas installés.
  • À l’extérieur, sur tout le périmètre de la maison, conservez une large bande de terrain exempte de tout objet jonchant le sol afin de ne pas retenir l’humidité, qui offrirait un milieu particulièrement attirant pour les cloportes, perce-oreilles, etc.
  • Limitez l’éclairage nocturne, qui attire les insectes.

Plus de peur que de mal!
Vous avez peur des araignées? Vous n’êtes pas seul! Sachez toutefois que les araignées de maison du Québec ne sont pas dangereuses pour la santé humaine. S’il arrive qu’elles mordent, c’est par réflexe de défense lorsqu’elles se trouvent coincées, par exemple dans un gant ou une chaussure. Leur morsure ne cause qu’une douleur généralement passagère. Le plus souvent, ces invertébrés se montrent même peureux et ont tendance à fuir en notre présence… Voilà qui devrait nous donner un peu de courage pour y faire face!

Sources :



Des questions? Des travaux en vue?

Si vous êtes membre de CAA-Québec, appelez gratuitement et aussi souvent que vous le désirez nos conseillers professionnels en habitation. Ils sont à votre disposition pour vous aider à faire des choix éclairés et objectifs, quel que soit le projet que vous souhaitez réaliser. Servez-vous aussi de notre banque d'entreprises recommandées en habitation, qui regroupe plus de 700 établissements de confiance.