Réservoirs de mazout

On estime qu’environ 12 % des foyers québécois utilisent le mazout comme source d’énergie pour le chauffage. Le mazout est parfois entreposé dans des réservoirs qui vieillissent et peuvent constituer un risque pour l’environnement. Au Québec, l'âge moyen des réservoirs en fonctionnement serait de 28 ans. Vous chauffez votre maison au mazout? Ayez votre réservoir à l’œil.

Attention aux déversements

Près de 40 % des déversements de mazout proviennent de réservoirs résidentiels intérieurs ou extérieurs. Une fuite de mazout peut constituer un risque grave d’incendie et causer des dommages importants à l’environnement. Un réservoir qui fuit peut polluer l’eau souterraine, affecter un puits ou contaminer le système d’approvisionnement en eau potable situé à proximité. Si le sol est imprégné de mazout, son nettoyage représente souvent une tâche difficile et très coûteuse.

Les assureurs

En cas de déversement, vos assurances couvrent-elles les dégâts? Selon le Bureau d’assurance du Canada (BAC), les dégâts causés par un réservoir de mazout installé à l’extérieur de la maison ne sont pas couverts par la plupart des polices d’assurance. De plus, certains assureurs refusent d’assurer les réservoirs de mazout de 20 ans ou plus.

Pour être protégé, vous devez ajouter l’avenant «Débordement ou fuite de mazout domestique» à votre police d’assurance habitation. Règle générale, il couvre :

  • les dommages directement causés aux biens assurés;
  • les frais occasionnés pour nettoyer et décontaminer le sol (habituellement jusqu’à concurrence de 150 000$);
  • le remplacement de certains végétaux;
  • la responsabilité civile (jusqu’à 150 000$ en général).

Cette couverture s’applique en cas de débordement accidentel ou de fuite de mazout provenant d’un réservoir fixe, d’un appareil ou d’une conduite d’alimentation reliés à un système de chauffage couramment utilisé. Ceux-ci doivent être installés en permanence à l’intérieur du bâtiment d’habitation ou de ses dépendances assurées, comme un garage relié à la maison.

Les installations, réservoirs, conduites d’alimentation ou appareils à l’origine du sinistre ne sont habituellement pas couverts par cet avenant. De plus, si les dommages surviennent pendant que le bâtiment est en cours de construction ou vacant, la couverture ne s’applique pas.

Communiquez avec votre assureur pour bien connaître l’étendue de votre protection.

La prévention avant tout

La prévention reste la meilleure façon d’éviter les accidents fâcheux. Les quelques observations qui suivent aideront à déceler les problèmes imminents de votre réservoir de mazout.

  • Un réservoir de plus de 25 ans devrait généralement être changé. Depuis le début des années 1980, la date de fabrication est inscrite sur les réservoirs. L’absence de date est une indication de son âge avancé.
  • Un réservoir installé à l’extérieur présente plus de risques de fuites puisqu’il est exposé aux intempéries et qu’il subit les rigoureux cycles de gel et de dégel.
  • La présence de zones humides ou de suintement à la base du réservoir est un signe de problèmes éventuels.
  • Si des odeurs persistantes de mazout se dégagent du réservoir, une fuite est probablement à l’horizon.
  • Des signes de corrosion n’annoncent rien de bon.
  • Un réservoir laissé vide l’été est propice au problème d’humidité et de corrosion.

Il est à noter que les récentes pressions exercées sur l’industrie du chauffage au mazout ont fait en sorte qu’une compagnie pétrolière membre de l’Association québécoise de chauffage au mazout cessera de livrer du mazout à un client dont le réservoir présente des risques. 

Remplacer un réservoir

Le consommateur qui veut changer son vieux réservoir résidentiel pour un neuf a deux solutions. Il peut opter pour un réservoir en acier dont la sortie d’alimentation est placée sous celui-ci. Son prix, incluant l’installation, est d’environ 1700$.

Le second choix constitue le nec plus ultra des réservoirs. Son revêtement extérieur d’acier galvanisé sans soudure est doublé d’une paroi intérieure en polyéthylène de haute densité résistant à la corrosion. Il est également muni d’un détecteur de fuites. Sa forme verticale permet une économie d’espace remarquable. Il coûte environ 2000$, installation incluse.

Certains de ces réservoirs sont maintenant assortis de meilleures garanties pouvant atteindre jusqu’à 10 ans, mais ce qui importe par-dessus tout, c’est de s’assurer que leur installation est faite dans les règles de l’art. Les raccords entre le réservoir et la chaudière ne doivent pas être enfouis dans le plancher de béton ou sous la terre et doivent être recouverts d’une gaine protectrice. Il faut également s’assurer de la présence sur le réservoir de sa date de fabrication ainsi que de sa conformité aux normes canadiennes, notamment la norme CAN/ULC-S602-M. Les propriétaires qui veulent prendre des précautions supplémentaires peuvent installer un bac de rétention dont le prix est d’environ 250$, installation en sus.

En vérifiant son réservoir à mazout régulièrement ou en remplaçant son vieux réservoir âgé de plus de 25 ans, on peut éviter des tracas coûteux pour sa maison et pour l’environnement en général.

Sources : Guide sur l'espérance de vie des réservoirs à mazout (2011) et la compagnie Réservoirs d’acier Granby.



Des questions? Des travaux en vue?

Si vous êtes membre de CAA-Québec, appelez gratuitement et aussi souvent que vous le désirez nos conseillers professionnels en habitation. Ils sont à votre disposition pour vous aider à faire des choix éclairés et objectifs, quel que soit le projet que vous souhaitez réaliser. Servez-vous aussi de notre banque d'entreprises recommandées en habitation, qui regroupe plus de 700 établissements de confiance.