Habitation - Trucs et conseils - Guide de la maison saine 

Vous voulez améliorer la qualité de l’air de votre demeure ? Voici 10 moyens d’y arriver. 

1. Prévenez et éliminez les moisissures
La moisissure peut se développer partout où il y a de l’humidité. Les signes qui ne mentent pas : les taches sur les plafonds et les murs, de même que les odeurs d’humidité provenant de matériaux (tapis, bois, plâtre, etc.) ou du sous-sol. Vous avez trouvé des moisissures ? Nettoyez-les sur-le-champ pour prévenir leur propagation. Si la surface touchée est petite, essuyez les taches avec un chiffon humide, préalablement trempé dans une solution d'eau et de détergent léger, par exemple du savon à vaisselle, puis séchez rapidement. Attention : inutile de tenter de masquer les moisissures avec de la peinture, de la teinture, du vernis ou un enduit à l’épreuve de l’humidité, car elles réapparaîtront tôt ou tard. Si la moisissure revient après le nettoyage, cela signifie que la source d’humidité n’est pas éliminée. Réparez sans délai les fissures et les fuites d’eau. En revanche, si les moisissures ont déjà envahi une grande zone, un lavage ne suffira pas. À ce stade, il faut enlever tous les matériaux infectés. Pour ce faire, découpez un peu plus que la surface touchée, placez délicatement tout ce que vous enlevez dans un sac-poubelle, fermez-le aussitôt et sortez-le vite à l’extérieur. Mieux encore, faites appel à un spécialiste. Par prévention, adoptez des mesures simples pour réduire l’humidité : faire fonctionner la hotte de la cuisinière lors de la cuisson des aliments ; ne pas laisser bouillir l’eau sans couvercle plus longtemps qu’il ne faut ; utiliser le ventilateur de la salle de bains au moment de la douche ou du bain et le laisser fonctionner quelques minutes après ; prendre des bains et des douches de courte durée ; essuyer les parois de la douche et de la baignoire après usage ; ne pas entreposer le bois de chauffage à l’intérieur; sécher les vêtements à l’extérieur de la maison ; réduire le nombre de plantes ; éliminer toute eau stagnante dans la maison ou contre le mur de la fondation, etc. Évitez également d’entreposer inutilement des matières qui absorbent l’humidité – tissus, cartons, papiers, bois… – et qui deviennent d’excellents milieux de croissance pour les moisissures. Débarrassez-vous des articles (matelas, tapis, fauteuils, etc.) endommagés par la moisissure ou qui ne servent plus. Moins il y a d’objets susceptibles de retenir l’humidité, moins il y aura d’humidité dans la maison.
 
2. Bannissez le tabac
La fumée secondaire est une combinaison de fumée expirée et de fumée produite par une cigarette, un cigare ou une pipe. Or, selon Santé Canada, plus de 4000 substances chimiques différentes ont été identifiées dans la fumée secondaire, dont le monoxyde de carbone, le formaldéhyde, l’arsenic et le furanne ! Heureusement, cette fumée peut être évitée facilement à la maison : interdiction de fumer à l’intérieur.

3. Utilisez les matériaux poreux avec modération
Les éléments poreux – tapis, rideaux, coussins, toutous, meubles recouverts de tissu, etc. – sont particulièrement sujets aux moisissures. Puis la poussière et la saleté s’y accumulent facilement, contaminant l’air que vous respirez. Bien sûr, impossible de les éliminer tous. Rappelez-vous toutefois que plus il y a de matériaux poreux dans une maison, plus souvent il faut faire le ménage.

4. Gardez la maison propre
Pour empêcher que les poussières, les contaminants chimiques et les moisissures restent piégés dans les tapis et les tissus, gardez la maison propre. Mais attention : de nombreux produits d’usage domestique sont source d’émissions nocives. Pour ne pas contaminer l’air, délaissez les nettoyants chimiques au profit des produits naturels. Par exemple, le bicarbonate de soude constitue une bonne poudre à récurer. Dissous dans un peu d’eau, il remplace les produits de nettoyage pour le four. Le vinaigre blanc, lui, déloge la graisse, élimine les moisissures, lave les vitres, désinfecte et nettoie les planchers. Vous pouvez également vous procurer des produits de nettoyage certifiés Eco-Logo, du programme Choix environnement d’Environnement Canada, qui satisfont à toutes les normes de sécurité et de rendement. De plus, époussetez et passez régulièrement l’aspirateur. Maintenez propres les surfaces humides comme la baignoire, la cabine de douche et les plans de travail de la cuisine. Pour prévenir les moisissures, lavez souvent le rideau de douche. La silicone autour de la baignoire est noircie ? Changez-la. Et n’oubliez pas de nettoyer régulièrement les cages de vos animaux domestiques. L’Association pulmonaire rappelle que les squames d’animaux sont une source importante de poussière, de moisissure et d’allergènes.

5. Rénovez sainement
Plusieurs matériaux de construction contiennent des composés organiques volatils (COV), dont le formaldéhyde. En forte concentration, ce gaz incolore peut causer une irritation des yeux, du nez et de la gorge et aggraver les symptômes de l’asthme chez les enfants. Le formaldéhyde est contenu notamment dans les contreplaqués et les panneaux de particules utilisés pour fabriquer des meubles, des armoires et des lambris, de même que dans les peintures et les vernis. Lors de la construction ou de la rénovation de la maison, minimisez les risques en choisissant des matériaux plus sains. Ainsi, optez pour des armoires de cuisine ou des meubles en bois massif plutôt qu’en bois aggloméré ou pressé. Recherchez des tapis amovibles au lieu de la moquette sur thibaude et collée. Mieux, posez des revêtements de sol comme du bois, de la céramique et du linoléum. Traitez les parquets et les meubles avec des teintures et des vernis à base d’eau. Préférez les surfaces lisses et faciles d’entretien aux meubles rembourrés, rideaux, tentures et papiers peints poreux. Utilisez des peintures sans COV, de la colle contact à base d’eau, des mastics à faible toxicité, etc. Posez un faux-plancher au sous-sol pour faciliter l’assèchement en cas de dégât d’eau.

6. Faites la guerre aux acariens
Les acariens se retrouvent, entre autres, dans les vêtements, la literie, les matelas, les canapés, les meubles rembourrés, les tapis, la poussière et les moisissures. Ils prolifèrent dans les endroits chauds, humides et confinés. Éliminez-les en limitant au maximum tapis, rideaux, coussins, peluches, etc. Ne surchauffez pas les pièces. Recouvrez d’une housse tous les matelas et les oreillers pour éviter d’être en contact direct avec les acariens. À votre réveil, aérez les lits pendant 30 minutes. Lavez toujours votre literie à l’eau chaude (environ 60 ºC) pour tuer les acariens (ils ne résistent pas à cette température). Gardez vos tapis propres et secs.

7. Chauffez intelligemment
Selon Santé Canada, les fours à gaz, les cheminées et les appareils de chauffage produisent du monoxyde de carbone, du dioxyde d’azote et de petites particules atmosphériques qui contribuent à faire augmenter le niveau de pollution de l’air intérieur. Faites donc faire une inspection et un entretien annuels de vos appareils de combustion.

8. Aérez
Bien aérer la maison est une autre façon d’abaisser les niveaux de pollution et d’humidité, d’évacuer l’air vicié et de respirer de l’air frais. Cela peut se faire au moyen d’un système mécanique (échangeur d’air) ou par l’ouverture régulière des fenêtres, hiver comme été. Une bonne idée : dormir la fenêtre ouverte en tout temps.

9. Nettoyez les systèmes de ventilation
La poussière et des débris de toutes sortes s’accumulent dans les conduits au fil des ans et polluent l’air. Donc, faites nettoyer régulièrement par un professionnel vos principaux appareils comme les systèmes de chauffage, les thermopompes et les climatiseurs (centraux, muraux et de fenêtres). Et n’oubliez pas de laver souvent les filtres de la hotte de la cuisinière et du ventilateur de la salle de bains.

10. Surveillez les émissions de monoxyde de carbone
Saviez-vous que, lorsque vous démarrez votre voiture dans le garage, vous dégagez du monoxyde de carbone qui y séjournera jusqu’à huit heures ? Ce gaz toxique peut s’infiltrer dans la maison par les murs, les plafonds et la porte. Par mesure de prudence, procurez-vous un détecteur de monoxyde de carbone.

Par Jacqueline Simoneau



Des questions? Des travaux en vue?

Si vous êtes membre de CAA-Québec, appelez gratuitement et aussi souvent que vous le désirez nos conseillers professionnels en habitation. Ils sont à votre disposition pour vous aider à faire des choix éclairés et objectifs, quel que soit le projet que vous souhaitez réaliser. Servez-vous aussi de notre banque d'entreprises recommandées en habitation, qui regroupe plus de 700 établissements de confiance.