CAA-Québec - Votre porte est-elle à l’épreuve des voleurs?

Les cambrioleurs qui pénètrent par effraction dans une maison le font deux fois sur trois en enfonçant tout simplement une porte. De 3 à 10 coups de pied suffiront généralement pour faire céder une porte non consolidée. Des essais en laboratoire ont démontré qu’un voleur appliquera une force d’impact moyenne de 1 700 livres par coup de pied!

La serrure idéale
La serrure est un élément déterminant. Choisissez-la munie d’un pêne dormant renforcé horizontal de plus d’un pouce de longueur. Le pêne est l’élément mobile d’une serrure qui bloque l’ouverture de la porte. Dans certains cas, il s’avérera nécessaire de choisir une serrure à pêne vertical.

La serrure à pêne dormant est disponible en modèles à simple ou double cylindre. La serrure à simple cylindre est dotée d’un tourniquet permettant le déverrouillage sans clé à partir de l’intérieur. Celle à double cylindre requiert une clé tant de l’intérieur que de l’extérieur. Optez pour cette dernière : s’il y a une fenêtre dans votre porte ou à côté de celle-ci, un cambrioleur ne pourra pas, après avoir cassé la vitre, insérer son bras dans l’ouverture pour débarrer la porte. Sans clé, il ne pourra non plus franchir cette porte pour emporter des objets volumineux. Attention cependant : lorsque vous serez à la maison, vous devrez toujours garder la clé dans la serrure ou à proximité, histoire d’être en mesure de sortir en cas d’urgence.

Une installation à la hauteur
La résistance de la serrure, qu’elle soit de qualité standard ou haut de gamme, est tributaire de la robustesse des éléments auxquels elle est rattachée.

Si la porte est pleine et que son cadre est solide, ce dernier ne pourra être écarté à l’aide d’un outil, la technique la plus couramment utilisée par les voleurs. Le cadre de la porte ne semble pas assez costaud? Il n’y a pas à hésiter! Consolidez-le en remplaçant la gâche de la serrure (pièce métallique qui est fixée au cadre et reçoit le pêne) par un modèle allongé pouvant mesurer de 4 à 5 pouces. Des vis suffisamment longues permettront d’atteindre le poteau d’ossature situé derrière le cadre. La serrure s’en trouvera considérablement renforcée. Une plaque d’acier d’au moins 1/8 de pouce d’épaisseur et installée de la même manière peut aussi tenir lieu de gâche.

N’oubliez pas de sécuriser les charnières des portes ouvrant vers l’extérieur. Assurez-vous que la goupille qui réunit les deux parties de la charnière et constitue l’axe de rotation de la porte ne puisse être facilement retirée. Des charnières dont les deux parties s’agrippent l’une à l’autre lorsque la porte est fermée sont spécifiquement conçues pour un tel usage.

Les serruriers spécialisés offrent par ailleurs différents accessoires permettant de renforcer davantage la porte ou de solidariser son cadre encore plus avec le bâti du mur extérieur.

Et le reste?
Il ne faut enfin pas perdre de vue que la sécurité d’une propriété doit être considérée dans un contexte d’ensemble. Les fenêtres, l’éclairage extérieur, les clôtures et les haies peuvent à leur manière contribuer à rendre une maison plus ou moins invitante. Un système d’alarme raccordé à une centrale de télésurveillance pourra devenir l’ultime élément dissuasif.



Des questions? Des travaux en vue?

Si vous êtes membre de CAA-Québec, appelez gratuitement et aussi souvent que vous le désirez nos conseillers professionnels en habitation. Ils sont à votre disposition pour vous aider à faire des choix éclairés et objectifs, quel que soit le projet que vous souhaitez réaliser. Servez-vous aussi de notre banque d'entreprises recommandées en habitation, qui regroupe plus de 700 établissements de confiance.