En fait, la toxicité du bois traité n’a absolument rien à voir avec sa couleur. Si les bois traités faisaient les manchettes autrefois1, les produits offerts sur le marché aujourd’hui sont beaucoup moins nocifs pour la santé. En revanche, ils protègent vos installations contre la pourriture, les champignons, les moisissures et les infestations d’insectes.

Deux types de bois traités sont couramment vendus au Québec: les bois traités au cuivre alcalin quaternaire (CAQ) et ceux traités au cuivre d’azole (CA-B). Ils sont tous deux offerts en vert ou en brun, sur le marché résidentiel, et ils répondent tous deux aux normes de Santé Canada.

Moins toxique, mais destructeur à ses heures

Les bois traités (CAQ ou CA-B) peuvent toutefois causer la détérioration de la quincaillerie d’assemblage. Il faut donc privilégier l’utilisation de clous en acier galvanisé à chaud, de vis plaquées, ou encore mieux, des attaches en acier inoxydable. Prenez soin d’éviter un contact direct entre ces bois et tout élément de métal. Sous la base des poteaux de rampe d’aluminium, par exemple, pensez à insérer une pièce de ruban d’étanchéité autocollant à l’élastomère.

Un bois traité sans solvants

Bien que plus cher, le bois traité sous pression à l’azole de cuivre micronisé (ACM), d’un brun plus foncé, produit très peu d’émanations et risque moins de se lessiver, à cause de son procédé de traitement et de coloration. Il est en effet imprégné sous pression de microparticules solides sans recours à un solvant. Pour cette raison, il gardera sa protection et sa teinture plus longtemps. Autre avantage, comme son taux de corrosion est comparable à celui d’un bois naturel, il peut être utilisé avec tout type d’attaches, de même qu’avec l’aluminium dans les applications extérieures.

La construction de quais en eau douce

Idéalement, un quai devrait être constitué d’essences d’arbres qui renferment des agents de conservation naturels et résistent ainsi mieux à la putréfaction, telles que le cèdre, le mélèze ou la pruche. Si l’on désire utiliser du bois traité, il faut s’en tenir à ceux qui ont été homologués à cette fin par Santé Canada, tels que le CAQ, le CA-B et l’ACM. Ce dernier, le bois traité à l’azole de cuivre micronisé, est tout particulièrement recommandé pour la construction de quais en eau douce.

Bref, les produits de bois traités vendus aujourd’hui sont plus respectueux de la santé et de l’environnement, et ce, peu importe leur couleur!

 

1 - À noter que la production du bois traité à l’arséniate de cuivre chromaté (ACC), pour le marché résidentiel a cessé en janvier 2004 au pays à cause des risques d’intoxications à l’arsenic. Certains de ces matériaux peuvent toutefois se retrouver à l’extérieur de résidences plus âgées. Par ailleurs le bois à l’ACC est toujours offert à des fins institutionnelles, industrielles et agricoles.



Des questions? Des travaux en vue?

Si vous êtes membre de CAA-Québec, appelez gratuitement et aussi souvent que vous le désirez nos conseillers professionnels en habitation. Ils sont à votre disposition pour vous aider à faire des choix éclairés et objectifs, quel que soit le projet que vous souhaitez réaliser. Servez-vous aussi de notre banque d'entreprises recommandées en habitation, qui regroupe plus de 700 établissements de confiance.