En matière de sécurité résidentielle, l’heure est à la protection sur mesure. Bien sûr, le système d’alarme d’une maison a toujours pour fonction de dissuader les intrus et de détecter et signaler haut et fort une anomalie ou un désordre. Mais cet équipement remplit aussi beaucoup d’autres fonctions.

Signalement de multiples problèmes
De nos jours, des détecteurs intérieurs de mouvement, de fumée et de monoxyde de carbone sont habituellement reliés au système d’alarme. À l’installation de base, on greffe de plus en plus couramment des sondes destinées au repérage rapide des infiltrations d’eau au sous-sol ou des fuites d’eau causées par un chauffe-eau, une pompe de puisard ou un appareil électroménager défectueux. L’installation de capteurs évolués pour déceler les basses températures, par exemple lors d’une panne de chauffage, ou le bris de verre est aussi de plus en plus répandue.

Contrôle des allées et venues
La technologie moderne permet de plus la surveillance et le contrôle à distance des accès à la résidence. Il est aujourd’hui possible d’être informé par courriel ou par texto des allées et venues dans la maison, à chaque mise en service ou désactivation du système d’alarme. Les parents seront rassurés de savoir que leur enfant est rentré au bercail au moment où il saisira son code d’accès personnel. D’autres propriétaires pourront avoir une idée de la période pendant laquelle un ouvrier, par exemple, est resté dans la maison lorsqu’il saisira son code temporaire et réactivera le système lors de son départ. Les gens qui préfèrent ne pas assigner de tels codes d’accès peuvent même choisir d’armer et de désarmer le système à distance.

Sécurisation des occupants
Dans le contexte du maintien à domicile, les personnes qui avancent en âge ou qui éprouvent de sérieux problèmes de santé se sentent rassurées – tout comme leurs proches! – lorsque le périmètre de leur maison est placé sous télésurveillance, même lorsqu’ils y sont présents, ou qu’ils portent un dispositif muni d’un bouton d’alerte leur permettant d’obtenir de l’aide médicale en cas de problème physique.

L’élément clé : la télésurveillance
Pour garantir une intervention appropriée, qu’il s’agisse de celle de la police, des pompiers, des ambulanciers, par exemple, un système d’alarme doit être relié à un centre de télésurveillance. À défaut d’un tel lien, le secours ne viendra que si l’occupant ou un voisin perçoit la sirène et réagit à son retentissement.

Les systèmes peuvent être liés à une centrale de télésurveillance par une ligne téléphonique ordinaire, par voie cellulaire grâce à un émetteur ajouté au panneau de commande, ou par un lien Internet. Le jumelage de deux de ces modes de liaison accroît considérablement la sécurité de l’installation.

Certaines compagnies assurent elles-mêmes la télésurveillance de leur système. Plusieurs choisissent plutôt de confier ce mandat à un centre spécialisé. La pratique est courante et ne constitue pas un aspect négatif puisque l’alerte sera néanmoins transmise sans délai à la ressource pertinente.

Comment choisir son système de surveillance?
Ultimement, pour bien dormir ou pour quitter la maison en toute tranquillité, le choix d’une firme de sécurité compétente et responsable reste le nerf de la guerre. Comment s’assurer de bien choisir?

  • Communiquez avec deux ou trois entreprises spécialisées afin d’obtenir des soumissions écrites détaillées et de comparer leur offre de service. N’allez de l’avant que si un représentant se rend sur place pour évaluer vos besoins et ceux de votre bâtiment.
  • Demandez une description précise du système proposé (panneau de commande, dispositifs de détection, y compris leur nombre, etc.).
  • Posez des questions sur le coût d’achat ou de location du système, les frais d’installation et les garanties offertes.
  • Renseignez-vous sur la télésurveillance. Quel en sera le coût? Qui l’assurera?
  • Vérifiez si l’entreprise ET ses techniciens détiennent le permis obligatoire du Bureau de la sécurité privée. Pour en vérifier la validité, composez le 514 748-7480 ou, sans frais, le 1 877 748-7483.
  • Exigez la preuve que l’entreprise détient une assurance couvrant les erreurs ou omissions.
  • Informez-vous du nombre d’années d’existence de l’entreprise et demandez des précisions quant à la compétence technique de ses installateurs (type et niveau de formation).
  • Vérifiez si les firmes concernées (installation et télésurveillance) sont membres de l’Association canadienne de la sécurité (CANASA) en composant le 514 990-2349 ou, sans frais, le 1 800 538-9919.
  • Demandez des références.

Informez votre assureur
Et pour faire d’une pierre deux coups, n’omettez surtout pas d’informer votre assureur de l’installation du système d’alarme. Règle générale, il s’en trouvera lui-même rassuré au point de revoir à la baisse le coût de votre protection habitation!

Remerciements à Groupe Intégral, une compagnie de sécurité membre du réseau des entreprises recommandées en habitation de CAA-Québec, et à l’Association canadienne de sécurité (CANASA) pour leur contribution à cette capsule-conseils.



Des questions? Des travaux en vue?

Si vous êtes membre de CAA-Québec, appelez gratuitement et aussi souvent que vous le désirez nos conseillers professionnels en habitation. Ils sont à votre disposition pour vous aider à faire des choix éclairés et objectifs, quel que soit le projet que vous souhaitez réaliser. Servez-vous aussi de notre banque d'entreprises recommandées en habitation, qui regroupe plus de 700 établissements de confiance.