Les bris de plomberie se traduisent souvent par des fuites qui endommagent les habitations. Savez-vous toutefois qu’il est possible de prévenir nombre d’entre eux et d’éviter les ennuis et les coûts qui en résultent?

Selon le spécialiste interrogé, la cause numéro un des dégâts d’eau est… la négligence! Celle-ci prend différentes formes à l’intérieur, mais aussi à l’extérieur des maisons.

Sources de problèmes potentiels

Pour éviter les dégâts, voici un palmarès des points qui méritent l’attention :

1.    Une fuite connue, et non réparée : Le problème commence par un suintement ou du goutte-à-goutte. L’origine? Une vieille tuyauterie de fer, un robinet de cuisine ou de baignoire, le réservoir de la toilette, le tuyau de raccordement d’un sanitaire ou d’un accessoire (tel un lavabo), etc. On reporte la réparation au point de l’oublier… Puis l’eau s’infiltre sous le comptoir de cuisine, dans les armoires basses, dans le plancher ou à l’intérieur d’un mur.

Si la situation n’est pas corrigée, la pourriture et la moisissure s’installent; les éléments de plomberie voisins s’abîment aussi. Dans le pire des cas, c’est le désastre : un plafond s’affaisse, une section de plancher s’écroule. Les travaux de plomberie coûtent cher parfois, mais il n’y a vraiment rien à gagner à les remettre à plus tard!

2.    L’éclatement de la tuyauterie causé par le gel : Cette situation se produit dans les logements inoccupés laissés sans chauffage ou dans les endroits mal isolés. Pour faire face à ce type de problème précis, consultez notre capsule-conseils sur le sujet.

3.    Un chauffe-eau désuet : Pourquoi attendre de le voir couler pour le remplacer? Clément Bouclin, propriétaire de la Plomberie F. Dussault, rappelle que la date de fabrication du chauffe-eau est inscrite sur l’appareil. Au bout d’un moment, les problèmes deviennent donc très prévisibles : « les gens l’étirent jusqu’à 19, 20 ans. Selon mon expérience, la durée de vie moyenne d’un chauffe-eau, c’est 12 ans. À partir de 10 ou 11 ans, on doit songer à le changer, surtout si on habite un condo ou au-dessus d’un autre logement! »

4.    Des boyaux de laveuse en mauvais état : Jetez régulièrement un œil aux boyaux de la laveuse pour vérifier leur condition. Remplacez-les dès l’apparition d’une craquelure ou après 10 ans. Petite mise en garde concernant les boyaux en acier inoxydable tressé : évitez les modèles bon marché!

5.    Un puisard non alimenté en eau : La pompe d’assèchement (sump pump) du sous-sol ou du vide sanitaire a de fortes chances de ne pas fonctionner au moment voulu si le puisard qu’elle dessert n’est pas constamment alimenté en eau. Les pièces de son mécanisme risquent de rester coincées. Prévenez le coup : versez quelques gallons d’eau dans le puisard aux trois mois environ et actionnez la pompe.

6.    Des robinets extérieurs non vidés : N’oubliez jamais de purger les robinets extérieurs (sauf s’ils sont à l’épreuve du gel) avant l’hiver. Deux ou trois jours d’affilée au-dessous de zéro peuvent suffire à les faire éclater. Une fuite d’eau s’ensuivra dès le retour du temps doux…

7.    Le drain bloqué d’un toit plat : Assurez-vous qu’aucun débris ne bloque la crépine (le panier qui protège le drain), empêchant l’eau de s’y écouler.

En cas d’urgence
Malgré vos précautions, un bris s’est manifesté, et l’eau jaillit de toutes parts?

Fermez la valve installée sur la conduite d’eau qui alimente l’élément problématique (robinet, boyau, tuyau d’amenée, chauffe-eau, radiateur, etc.). Cette valve se trouve en général près de l’élément qui fuit (sous l’évier de cuisine ou le lavabo d’une salle de bain, dans la cavité derrière la trappe d’accès de la baignoire, au-dessus du chauffe-eau, sur le radiateur, etc.)

Repérez la valve de l’entrée d’eau de la maison; elle se cache souvent au sous-sol ou dans le vide sanitaire, du côté intérieur du mur de fondation donnant sur la façade (vers la rue); cette valve coupe l’alimentation d’eau de toute la maison; il suffit de tourner sa manette pour couper l’eau.

Avec la plomberie, les malchances restent possibles, mais on peut éviter bien des mauvaises surprises en ne cédant pas au laisser-aller. Et tout spécialiste confirmera que c'est un bon tuyau!

Remerciements à M. Clément Bouclin, propriétaire de la Plomberie F. Dussault, une entreprise recommandée par CAA-Québec, pour sa contribution à cette capsule-conseils.



Des questions? Des travaux en vue?

Si vous êtes membre de CAA-Québec, appelez gratuitement et aussi souvent que vous le désirez nos conseillers professionnels en habitation. Ils sont à votre disposition pour vous aider à faire des choix éclairés et objectifs, quel que soit le projet que vous souhaitez réaliser. Servez-vous aussi de notre banque d'entreprises recommandées en habitation, qui regroupe plus de 700 établissements de confiance.