Ouverture du chalet au printemps

Avec l’arrivée des beaux jours, vous n’avez qu’une seule pensée : pouvoir profiter de vos week-ends de l’été pour fuir les contraintes de la ville et vous réfugier dans le confort de votre chalet douillet. Mais avant de vous abandonner au farniente, quelques étapes doivent être franchies.

Les premières vérifications
En entrant dans votre chalet pour la première fois depuis des mois, vous aurez certes le réflexe de vous assurer que l’humidité et le froid de l’hiver n’ont pas affecté l’enveloppe et le contenu du bâtiment. Profitez-en pour vérifier qu’aucune infiltration d’eau ne s’est produite pendant l’hiver par les fenêtres, les portes ou le plancher.

Montez également sur le toit pour en vérifier la couverture. Vous avez placé un capuchon ou toute autre couverture de protection sur la cheminée l’automne dernier? N’oubliez surtout pas de la retirer! Vous pouvez terminer votre inspection de l’extérieur en vous assurant qu’aucune érosion du terrain ne mette en péril l’intégrité des fondations ou de l’assise de votre chalet.

Votre tournée intérieure devrait, pour sa part, inclure les détecteurs de fumée et de monoxyde de carbone – dont on doit changer les piles – de même que l’extincteur. De plus, un examen rapide des moustiquaires vous évitera de devoir partager votre chalet avec quelques insectes antipathiques! À ce propos, profitez-en dès maintenant pour faire disparaître toute trace du passage de visiteurs indésirables : nettoyage des excréments, récupération des carcasses, remplacement des pièges et des appâts, etc.

Chalet alimenté à l’électricité
Avant de remettre le système électrique en marche, procédez à une inspection visuelle des fils à l’extérieur du bâtiment pour assurer que le verglas, les rongeurs ou des branches d’arbres ne les ont pas abîmés. En cas de bris, faites appel à un professionnel.

Si tout est en ordre, vous pouvez replacer les fusibles dans le panneau électrique et remettre le disjoncteur en position de marche. Vérifiez ensuite si l’électricité alimente chacune des pièces du chalet en rebranchant, un à un, les appareils électriques. Quant au chauffe-eau, attendez d’avoir rétabli l’alimentation en eau et que le réservoir se soit rempli avant de le brancher.

Chalet alimenté au propane
La première chose à faire est d’examiner l’état du réservoir, des conduites et des raccordements. Avant de remettre l’alimentation en fonction, ouvrez toutes les fenêtres pour assurer une bonne aération. Vous pourrez ensuite rouvrir les valves de chaque appareil, puis la conduite principale. L’inspection du réseau est une étape importante à ne pas omettre : versez de l’eau savonneuse sur les joints de toutes les conduites de gaz. Si des bulles se forment, c’est qu’il y a fuite. Un professionnel certifié devra être mandaté pour régler le problème.

Pendant qu’on y est, saviez-vous que le printemps est le meilleur moment pour procéder au nettoyage annuel des brûleurs? Une fois le réseau sécuritaire, on peut rebrancher les appareils un à un, sauf le chauffe-eau, qui devra d’abord être rempli d’eau.

Alimentation en eau
Si votre chalet est raccordé à un puits de surface, vous serez avisé d’en faire faire le nettoyage annuellement et d’en faire analyser l’eau au moins deux fois par année. Une fois rassuré sur la qualité de l’eau, vous pourrez redémarrer la pompe de l’entrée d’eau et rouvrir le robinet. Maintenant que le réservoir du chauffe-eau s’est rempli d’eau, vous pouvez rebrancher l’appareil.

Il ne vous reste plus maintenant qu’à tout nettoyer, vider vos boîtes et vous installer… Passez un bel été!



Des questions? Des travaux en vue?

Si vous êtes membre de CAA-Québec, appelez gratuitement et aussi souvent que vous le désirez nos conseillers professionnels en habitation. Ils sont à votre disposition pour vous aider à faire des choix éclairés et objectifs, quel que soit le projet que vous souhaitez réaliser. Servez-vous aussi de notre banque d'entreprises recommandées en habitation, qui regroupe plus de 700 établissements de confiance.