Vous êtes en bonne forme physique? Vous n’avez pas le vertige ni peur de vous salir un peu? Eh bien, en principe, vous n’aurez aucun problème à vous rendre sur un toit à faible pente afin d’effectuer le ramonage de votre cheminée! Avec prudence, bien sûr!

De prime abord, aucune connaissance technique n’est nécessaire pour passer un coup de brosse dans un conduit et ramasser de la suie. Par contre, cela commande une grande minutie, car une opération incomplète ou bâclée ne met pas à l’abri d’un feu de cheminée.

Même si vous effectuez vous-même le ramonage de votre cheminée, vous devrez vous assurer que les nombreux autres éléments du système d’évacuation passeront aussi sous la loupe et subiront un nettoyage en règle. Or, ce second volet relève de la compétence d’un technicien certifié par l’Association des professionnels du chauffage (APC). Et c’est à lui que vous devriez confier le nettoyage du système d’évacuation, au moins tous les trois ans, si vous procédez habituellement vous-même au brossage de votre cheminée.

Quelques règles de base pour un ramonage réussi

Quoi et quand nettoyer?

  • Les éléments du système d'évacuation (cheminée, tuyaux de raccordement et conduits de fumée) doivent tous être brossés énergiquement, et cela, aussi souvent qu’il le faut. Le Code national de prévention des incendies du Canada précise qu’une accumulation de plus de 3 mm de créosote ou de particules de suie sur leurs parois représente un risque potentiel d’incendie.
  • Le système d’évacuation d’un appareil de chauffage au bois commande au moins un brossage annuel. À cet égard, la cheminée d’un poêle ou d’un foyer dans lequel les flammes ne dansent qu’à Noël ou à la Saint-Valentin ne fait pas exception, car elle n’est pas moins invitante pour les oiseaux et autres bestioles en quête d’un endroit propice pour y mettre leur nid! À l’opposé, si on y brûle plus de 6 cordes par année, il faut prévoir un ramonage supplémentaire en mi-saison.
  • La fréquence de ramonage d’une cheminée desservant un appareil au mazout est intimement liée à l’efficacité de chauffage de ce dernier, c’est-à-dire à sa capacité à brûler plus ou moins complètement le combustible, dans des conditions optimales. De plus, l’état de la cheminée a une incidence directe sur la capacité d’évacuer les gaz nocifs et la suie à l’extérieur. Pour les systèmes au gaz, il n’y a pas d’entretien périodique, sauf lorsqu'il est prescrit. Dans un cas comme dans l’autre, il est préférable de consulter le technicien d’entretien, au moment de l’inspection/nettoyage annuel.
  • Le ramonage se fait idéalement dès la fin de la saison de chauffage, soit au printemps ou en tout début d’été. À cette date, les dépôts sont plus faciles à déloger. Cela vous permet aussi d’avoir un peu de temps devant vous pour réparer ou remplacer les éléments endommagés que l’inspection-nettoyage a permis de découvrir. Enfin, les occupants seront moins exposés aux refoulements d’odeurs et de particules fines dans la maison durant la saison estivale alors que les courants d’air peuvent causer une inversion de tirage dans la cheminée.
  • Les déflecteurs (baffles) des appareils de chauffage au bois de nouvelles générations doivent, dans bien des cas, être retirés pour éliminer la suie et la cendre qui s’y sont déposées. Pour ce faire, il est essentiel de consulter la section « entretien/nettoyage » du manuel d’utilisation de l’appareil.

 Avec quoi devrais-je nettoyer?

  • La brosse de ramonage (aussi appelée hérisson) doit être de forme et de grosseur adaptées à la cheminée. Les brosses de polypropylène sont les plus populaires pour les cheminées préfabriquées ou les chemisages, flexibles ou rigides, en acier inoxydable, car elles ne laissent aucun dépôt métallique corrosif sur leur paroi intérieure. Il existe cependant des brosses de métal à brins fins homologuées pour ce type de cheminée ainsi qu’une grande variété d’autres modèles en acier destinés aux cheminées de maçonnerie.
  • La brosse étant rattachée à des tiges de fibre de verre reliées par des embouts métalliques vissés, la plus grande prudence s’impose dans les cheminées préfabriquées comportant des angles prononcés (p. ex. 45°). Un brossage trop énergique risque d’endommager les raccords. 
  • Les bûches ou autres produits dits de ramonage vendus sur le marché n’éliminent en aucun cas la nécessité de procéder à un ramonage mécanique (à la brosse). Au mieux, leur utilisation facilitera votre travail en fragilisant la suie et la créosote accrochées aux parois de la cheminée.

Pour un système propre en bonne condition!

Malgré un bon nettoyage et les meilleures intentions du monde, un propriétaire ne pourra poser un regard aussi averti sur son installation de chauffage qu’un technicien en ramonage certifié par l’APC. Ce spécialiste a l’obligation de procéder à des ramonages « complets ». Cela implique une inspection sommaire de la cheminée et de l’installation, un ramonage complet suivi du nettoyage de l’appareil au bois et de ses composantes.

Le technicien certifié par l’APC vérifie soigneusement l’état:

  • du chapeau ou du couronnement de la cheminée;
  • du calfeutrage des solins;
  • de l’intérieur de son conduit d’acier inox ou de ses boisseaux;
  • des supports et raccords, etc.

Il vérifie aussi l’appareil de chauffage d’appoint : la condition du conduit et du manchon reliant l’appareil à la cheminée, les dégagements par rapport aux matériaux combustibles, le fonctionnement du registre et du volet d’amenée d’air, la qualité des briques à feu, etc.

Autant d’éléments qu’il importe de vérifier périodiquement pour s’assurer d’un fonctionnement efficace et sécuritaire de l’appareil.

Est-il nécessaire de rappeler que l’on ne doit pas jouer avec le feu? 

Remerciements pour sa contribution à cette capsule-conseil à M. Stéphane Bouffard, de l’entreprise ABC, membre du réseau des entreprises recommandées en habitation de CAA-Québec



Des questions? Des travaux en vue?

Si vous êtes membre de CAA-Québec, appelez gratuitement et aussi souvent que vous le désirez nos conseillers professionnels en habitation. Ils sont à votre disposition pour vous aider à faire des choix éclairés et objectifs, quel que soit le projet que vous souhaitez réaliser. Servez-vous aussi de notre banque d'entreprises recommandées en habitation, qui regroupe plus de 700 établissements de confiance.