Au Québec, les essuie-glaces des voitures sont soumis à de nombreux caprices météorologiques, d'où l'importance de les vérifier régulièrement et d’en prendre soin. Voici comment y parvenir.

La croyance populaire veut que le fait de relever les essuie-glaces d'une voiture immobilisée en hiver contribue à prolonger leur durée de vie. Il est aussi possible que certains d’entre vous les releviez pour qu’ils soient plus faciles à décoller en cas de chute de neige ou de verglas. 

Peu importe la raison, relever les essuie-glaces n’est pas une bonne idée. À la longue, ce geste risque de diminuer la pression des essuie-glaces sur le pare-brise, ce qui pourrait entraîner des problèmes de visibilité, particulièrement l’hiver lorsque vous circulez dans des conditions enneigées.

De plus, les essuie-glaces peuvent retomber brusquement et causer une fissure dans le pare-brise de la voiture, surtout lorsque le mercure est à son plus bas. Si vous souhaitez conserver l’efficacité de vos essuie-glaces, assurez-vous avant tout de les traiter comme il se doit.

Un bon entretien: la clé

Les essuie-glaces d'une voiture contribuent à la visibilité du conducteur et, par le fait même, à la sécurité de tous les passagers. Au fil du temps, les raclettes en caoutchouc qui balaient la surface du pare-brise sont abîmées par le frottement, mais aussi par les températures extrêmes... et la saleté. Mieux vaut donc les essuyer régulièrement avec un chiffon humide imbibé de liquide lave-glace. 

Si votre pare-brise a subi les contrecoups d'une expédition en campagne, prenez soin de le laver à la main avant d'y appuyer les essuie-glaces, qui seront plus efficaces si leur mouvement n'est pas entravé par des saletés.  De plus, assurez-vous que votre réservoir de liquide lave-glace est bien rempli, car des raclettes qui fonctionnent à sec s'usent beaucoup plus vite. 

Vous croyez pouvoir utiliser les essuie-glaces pour balayer la couche de neige qui recouvre votre pare-brise? Mauvaise idée! En effet, leur mécanisme délicat pourrait ne pas suffire à la tâche et se tordre sous la poids de la neige. Eh oui, rien ne vaut l'huile de coude quand il s'agit de déneiger un véhicule.

L'embarras du choix

Il existe plusieurs modèles d'essuie-glaces et chaque propriétaire de voiture peut opter pour le type de balai qui convient à ses besoins et à son budget.

Le modèle traditionnel

Ces balais économiques sont dotés d'un cadre en métal robuste et adhèrent presque parfaitement au pare-brise, bien qu'ils soient plus sensibles aux coups de vent. La neige et la glace s'accumulent facilement sur le cadre, ce qui complique parfois leur fonctionnement.

Le modèle hivernal

La surface en caoutchouc de ces balais leur permet de tenir les accumulations de neige et de glace à l'écart. Bien qu'ils n'adhèrent pas parfaitement au pare-brise, ils constituent un excellent choix lors de la saison hivernale, mais doivent impérativement être rangés en été afin de les protéger du soleil.

Le modèle flexible

Le prix plus élevé de ces balais sans cadre s'explique par leur rendement optimal tout au long de l'année. Bien qu'ils soient légers, leur conception aérodynamique les protège des coups de vent et empêche la neige et la glace de s'accumuler jusqu'à un certain point. 

Une efficacité à surveiller

Finalement, il importe de garder à l'œil les signes d'usure des balais de vos essuie-glaces. Leur mouvement est saccadé? Ils laissent des traînées indésirables sur le pare-brise? Leurs extrémités se détériorent? Le moment est sans doute venu de vous en offrir de nouveaux.


Des questions sur ce thème ou sur un autre sujet lié à l’automobile?

Si vous êtes membre de CAA-Québec, appelez gratuitement et aussi souvent que vous le désirez nos services-conseils automobiles. Nos conseillers spécialisés sont à votre disposition pour vous aider à faire des choix éclairés et objectifs, quel que soit l’objet de votre question.

Pour les joindre, appelez maintenant au 1 888 471-2424 ou envoyez-nous un courriel à automobile@caaquebec.com.