Nettoyage des conduits d’air

Entretien des extracteurs d’air et des conduits de ventilation, de chauffage et d’évacuation de sécheuse

Chaque année, avec le retour du temps froid, les portes ne s’ouvrent plus qu’au passage des occupants et les fenêtres passent le plus clair du temps complètement fermées. Durant les longs mois que dure notre hiver, vous et votre maison vivez plus ou moins sous respiration mécanique. L’air que vous respirez est introduit, répandu ou évacué par un réseau de conduits : échangeurs d’air, ventilateurs-récupérateurs de chaleur (VRC), systèmes de chauffage à air pulsé, ventilateurs de salle de bain, hottes de cuisinière et de sécheuse… Tous ces conduits et l’air qu’ils véhiculent sont-ils propres?

Les conduits de chauffage
En ce qui concerne les systèmes de chauffage à air pulsé, c’est surtout dans les conduits de reprise (communément appelés « retours ») que la poussière et les débris s’accumulent le plus. Pour les nettoyer, il vous suffit d’y introduire le boyau de votre aspirateur après y avoir fixé une brosse. À moins de la présence de jeunes enfants ou d’animaux domestiques à poil long, un dépoussiérage de ce genre par grand ménage de la maison est amplement suffisant.

De l’eau s’est écoulée dans les conduits? Vous emménagez dans une maison neuve ou rénovée? Le débit d’air du générateur de chaleur vous semble anormal? Un nettoyage plus complet des conduits de reprise s’impose. Pour cela, vous devez faire appel à une entreprise spécialisée. Une restriction toutefois : refusez la pulvérisation de biocides dans les conduits. Au Canada, aucun produit destiné à cet usage n’est actuellement agréé. La Société canadienne d’hypothèque et de logement affirme d’ailleurs qu’une telle pratique n’est absolument pas nécessaire à un nettoyage approprié des conduits.

Les conduits de ventilation
Les conduits des échangeurs d’air et des VRC, qu’ils soient rigides ou flexibles, ne peuvent quant à eux être nettoyés qu’au moyen d’un équipement spécialisé : leur cheminement sinueux dans les cavités des murs et planchers et leur fragilité (dans le cas de conduits flexibles) rendent les aspirateurs domestiques inappropriés. Il arrive également que la gaine plissée des conduits flexibles ait été trop peu étirée, ce qui en rend le nettoyage tout simplement impossible. Dans ce cas, il n’existe qu’une seule solution : le remplacement.

À quel moment convient-il de les faire nettoyer? C’est très relatif. Il est certain que dans une maison dépourvue de hotte de cuisinière et abritant deux adultes fumeurs, deux enfants, un chat et un chien à poil long, les conduits se seront rapidement encrassés. Un bon indice de la nécessité ou non de contacter une firme spécialisée est l’état de propreté observé à l’intérieur de l’appareil ou sur les diffuseurs d’air. Règle générale, il reflète bien celui des conduits.

Les extracteurs d’air et les conduits d’évacuation de sécheuse
Les conduits des ventilateurs de salle de bains et des hottes de cuisinière n’exigent habituellement pas un nettoyage systématique. Une vérification de leur clapet extérieur vous renseignera sur leur condition. Ainsi, lorsque le ventilateur est en fonction et que le clapet n’ouvre pas ou très peu, il est alors possible que le conduit soit obstrué ou décroché.

Le conduit d’évacuation de la sécheuse, quant à lui, doit être régulièrement débranché. Il est important de retirer, à la main ou à l’aide d’un aspirateur, les charpies qui s’y sont accumulées. Vous augmenterez ainsi l’efficacité de votre sécheuse tout en diminuant le risque d’incendie.

Les bouches d’air extérieures
La vérification des bouches de conduits est elle aussi impérieuse : des appareils au souffle court s’épuiseront à la tâche, et des clapets d’évacuation entrouverts feront grimper votre facture de chauffage. La tournée d’entretien saisonnier est le moment idéal pour y voir. Retirez tout ce qui pourrait obstruer les bouches d’air. Au-delà des feuilles, des résidus de papier et de la charpie, vous pourriez même y retrouver un oiseau venu chercher un peu de chaleur et de confort!

Les filtres
Aussi propres et dégagées soient-elles, les voies respiratoires de votre maison ne pourront assurer un rendement optimal des appareils de ventilation ou de chauffage si leurs filtres et leurs ventilateurs ne sont pas entretenus comme il se doit. Reportez-vous au manuel d’instructions de chaque appareil pour connaître la fréquence idéale de nettoyage ou de remplacement de ces pièces.
Les filtres des modèles récents d’échangeurs d’air et de VCR s’enlèvent généralement facilement, tout comme ceux des hottes de cuisinière et de sécheuse. Il vous suffit ensuite d’y passer l’aspirateur ou de les laver avec de l’eau et un savon doux. Pour ce qui est des filtres destinés aux appareils de chauffage à air pulsé, un entretien régulier en garantit le bon fonctionnement et permet à l’appareil de propulser de l’air dépouillé de particules nocives pour la santé.

Et pourquoi ne pas profiter du fait qu’un filtre a été retiré pour dépoussiérer les pales du ventilateur qu’il recouvre?

Sources :
- Société canadienne d’hypothèque et de logement
- Entreprises recommandées, services en habitation CAA-Québec



Des questions? Des travaux en vue?

Si vous êtes membre de CAA-Québec, appelez gratuitement et aussi souvent que vous le désirez nos conseillers professionnels en habitation. Ils sont à votre disposition pour vous aider à faire des choix éclairés et objectifs, quel que soit le projet que vous souhaitez réaliser. Servez-vous aussi de notre banque d'entreprises recommandées en habitation, qui regroupe plus de 700 établissements de confiance.