Habitation - Trucs et conseils - Cour arrière

Faire de sa cour un terrain de jeu pour petits et grands

C’est décidé ! Vous jetez à terre la vieille galerie, éliminez les arbustes maigrichons et repensez de A à Z l’aménagement de votre cour pour que chaque membre de la famille puisse se la couler douce et s’amuser ferme en toute sécurité. Génial ! Vite quelques bonnes idées et conseils.

Une cour accueillante, propice aux rires et aux confidences, doit être bien structurée avec des aires de jeux adaptées aux goûts et aux besoins de chaque groupe d’âge. Pour ce faire, mettez vos idées sur papier, faites un tri, puis dessinez un plan à l’échelle pour harmoniser les différents éléments entre eux. Il est en effet plus facile de corriger une erreur sur papier que sur le terrain. Puis, retroussez-vous les manches et commencez les travaux. Courage. Après, vous pourrez faire la dolce vita!

SUGGESTIONS POUR LES ENFANTS
Ils ont besoin de mouvement : grimper, courir, sauter, ramper, rouler, lancer, attraper. Ils aiment aussi construire, explorer. Il faut donc à vos petits aventuriers un environnement riche, varié et stimulant. Comment leur créer cet espace de rêve? En étant créatif, tout simplement.

« Dans le coin des enfants, on retrouve généralement des jeux préfabriqués, dont ils finissent souvent par se lasser, déclare Chantal De Menezes, architecte paysagiste. À ces installations, je suggère donc d’intégrer des éléments qui leur permettront de retrouver l’essence même du jeu et d’utiliser leur créativité et leur imaginaire pour élaborer des mises en scène. Mais de prime abord, questionnez les enfants pour préciser leurs goûts et connaître leurs personnages préférés afin de créer un espace où ils auront le goût d’être. Un exemple : dans un aménagement, j’ai construit un petit sentier avec des écailles de cacao qui est devenu le sentier cric, crac, croc de la sorcière. Il menait à un escalier composé de quelques pierres bleues – magiques, il va sans dire – au-delà duquel se trouvait un espace libre pour jouer. De grosses pierres sur lesquelles ils pourront grimper feront leurs délices. Cela dit, on peut également les aider à développer de nouveaux intérêts en leur offrant, entre autres, un lopin de terre où ils pourront semer quelques légumes ou quelques fleurs. Et si on possède un petit boisé sur le terrain, on peut créer un sentier aux oiseaux avec des mangeoires et des cartons d’identification conçus pour eux. »

Le terrain est vaste? Les enfants seront certes ravis d’avoir une piste aménagée pour les promenades en tricycle ou en patins à roues alignées. Les monticules constituent également des attraits pour les petits puisque leurs pentes servent aux roulades. Autre bonne idée : encastrer des rondins dans le sol, à différentes distances, pour que les enfants puissent sauter de l’un à l’autre. Et bien sûr, vous n’oubliez pas la table de pique-nique, essentielle à l’heure du bricolage et des collations.

Mesures de sécurité
Protégez le bois traité. Depuis le 31 décembre 2003, les bois traités à l’arséniate de cuivre et de chrome (ACC) pour les usages résidentiels – tables de pique-nique, patios, trottoirs, clôtures – ne sont plus vendus au Québec en raison de leur potentiel cancérigène. Mais si vous possédez encore des installations de bois traité, isolez la source contaminante en les recouvrant tous les deux ans d’une couche de teinture ou de peinture à l’huile.

Prévenez les risques de blessures. Pierre Rousseau, inspecteur pour Santé Canada à la sécurité des produits, recommande une inspection annuelle des équipements de jeu. Bref, repérez les vis et les boulons qui dépassent, examinez les ancrages des appareils, vérifiez les espaces entre les divers éléments, surveillez les rebords tranchants, détectez les pièces endommagées et procédez aux réparations s’il y a lieu. Par ailleurs, éliminez les vêtements trop amples, les capuchons, les foulards et les ceintures lâches qui risquent de se prendre dans les structures et d’étrangler un enfant. Méfiez- vous aussi des boutons et des cordons qui peuvent se coincer dans les ouvertures étroites et provoquer une pendaison. Un truc : attachez un gros bouton au bout d’un cordon et glissez-le dans les ouvertures. S’il coince, fermez bien l’espace. Enfin, ne laissez pas un jeune jouer avec un casque de vélo sur la tête : les sangles peuvent se coincer.

Recouvrez les aires de jeu. Installez sous les modules de jeu des revêtements qui amortissent les chocs en cas de chute. Les matériaux comme les gravillons (cailloux lisses et ronds de la taille d’un pois), les copeaux de bois et les surfaces synthétiques à base de caoutchouc sont tout indiqués. Attention : le revêtement de protection doit être suffisamment épais - environ 30 cm (12 pouces) – et regarni régulièrement, notamment à la sortie de la glissoire et sous les balançoires. Le sable utilisé dans les carrés de sable n’est pas recommandé parce qu’il se compacte comme du ciment sous l’action de la pluie ou d’une circulation dense. Préférez le sable à béton dont les grains sont d’égale grosseur et ne se tassent pas. Oubliez le gazon. Il durcit en période de sécheresse et devient de la terre battue en s’usant.

Dégagez l’espace. Prévoyez un dégagement suffisant entre les installations et les éléments (arbres, clôtures, etc.) à proximité.

Clôturez les piscines. Selon l'Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie, le Québec est la province canadienne qui affiche le taux le plus élevé de noyades chez les enfants de moins de 14 ans! Assurez-vous qu'une enceinte d'au moins 1,2 m en tous points empêche l'accès à tout bassin destiné à la baignade. Veillez aussi à ce que la porte de cette enceinte soit pourvue d'un dispositif de sécurité passif lui permettant de se refermer (pentures à ressort) et de se verrouiller automatiquement.

Méfiez- vous du trampoline. Le filet prévient les chutes à l’extérieur. Mais parce qu’il n’est pas fixé hermétiquement tout le tour, il se crée des ouvertures entre lui et les points de fixation où l’enfant peut rester coincé. Une surveillance de tous les instants s’impose.

Protégez le carré de sable. Remplissez le carré de sable avec du sable lavé et tamisé – vendu dans les centres de jardin – pour éliminer le risque d’y trouver des détritus et des cailloux avec lesquels les enfants en bas âge peuvent s’étouffer. Et pour empêcher que les animaux y aient accès, couvrez-le d’une toile ou d’un couvercle après utilisation. Les selles des chats ou des chiens peuvent en effet transmettre diverses infections.

Plantez intelligemment. Certaines plantes dont les cyprès, les azalées, les anémones et le sureau du Canada sont toxiques. Bannissez-les de votre jardin si vous avez de jeunes enfants. Évitez également les plantes à fruits rouges ou blancs qui vont les attirer.

ASTUCES POUR LES ADOS
C’est connu : les ados aiment recevoir les amis, bavarder, se baigner et jouer. Leur espace pourrait alors prendre la forme d’une terrasse ou d’un patio privé avec balancelle et table de jeux.

« Je suggère de transformer une vieille table, en table de jeux, mentionne Chantal De Menezes. On dessinera sur celle-ci un jeu d’échecs ou de dames, puis on la recouvrira d’un fini acrylique pour protéger les motifs et les couleurs. La table pourra aussi servir lorsque des copains viendront dîner! On peut également créer un tic tac toc grand format en encastrant des planches de bois carrées, teint, à égalité du gazon. Il suffira simplement de fabriquer des X et des O dans du bois, du styrofoam ou du carton épais. »

Prévoyez aussi pour eux un assortiment d’accessoires pour la piscine, du matelas flottant au ballon de water-polo.

Si le terrain est assez vaste, ils apprécieront également pouvoir jouer au soccer avec les copains. À cet effet, prévoyez un espace gazonné sans arbre ni arbuste.

Quant à l’indispensable jeu de basket-ball, il prendra place dans l’entrée de garage puisqu’il nécessite une surface asphaltée pour que le ballon rebondisse. Positionnez-le toutefois de façon à ce que les jeunes puissent jouer sans risquer de briser quelques vitres.

Mesures de sécurité
Consolidez l’équipement. Assurez- vous que l’équipement de basket-ball soit bien ancré et solide, car les jeunes aiment se suspendre au panier avec les mains en jouant.

Établissez des règles de sécurité autour de la piscine. Chaque année, des ados se blessent sérieusement en effectuant des sauts dans la partie peu profonde de la piscine ou en tombant du trampoline. Expliquez les règlements et faites-les respecter scrupuleusement.

DÉTENTE ET JEUX POUR LES ADULTES
Les priorités des adultes : posséder un coin détente avec hamac ou chaise longue, un coin lecture et un coin repas où placoter en famille ou entre amis autour d’une bonne bouffe. Cependant, pour que l’ambiance soit plaisante, n’oubliez pas d’éloigner votre aire de repos des bruyants filtreur à piscine et moteur à thermopompe. Créez aussi des écrans de verdure avec des treillis. Attention toutefois : ils ne doivent pas vous empêcher d’avoir les enfants à l’oeil. Enfin, planifiez une section à l’ombre pour les siestes estivales.

Et que diriez-vous d’avoir aussi un coin jeu? Il est facile, par exemple, de créer une allée en gravier pour jouer à la pétanque. Pour ce faire, réservez un espace dans une zone ombragée de la cour ou mieux sur le côté de la maison qui mène de la rue à la cour et qui est souvent délaissé. Bref, au lieu de paver le côté de la maison, délimitez la surface de jeu avec une bordure, puis recouvrez-la de graviers fins. Mieux, pour éviter que la mauvaise herbe l’envahisse, utilisez un gravillon avec un stabilisant de polymère qui amalgame les particules et donne une surface plus rigide. Et bon été!

Par Jacqueline Simoneau



Des questions? Des travaux en vue?

Si vous êtes membre de CAA-Québec, appelez gratuitement et aussi souvent que vous le désirez nos conseillers professionnels en habitation. Ils sont à votre disposition pour vous aider à faire des choix éclairés et objectifs, quel que soit le projet que vous souhaitez réaliser. Servez-vous aussi de notre banque d'entreprises recommandées en habitation, qui regroupe plus de 700 établissements de confiance.