Vous souhaitez réduire votre facture d’énergie? La solution la plus simple et la moins coûteuse est de remplacer vos thermostats standards par des thermostats électroniques, beaucoup plus efficaces et précis. Vous réaliserez des économies intéressantes tout en améliorant le confort de votre famille.

Les thermostats standards : lents et imprécis
Les thermostats standards « à roulette », aussi appelés bimétalliques ou mécaniques, ont longtemps régné en maître sur les murs des habitations. Leur fonctionnement est mécanique : les changements de température entraînent la dilatation ou la contraction de lames métalliques (ou l’expansion d’une membrane remplie de liquide ou de vapeur). Cette réaction active un interrupteur qui laisse passer ou coupe le courant qui alimente l’appareil de chauffage selon la température de consigne, c’est-à-dire le réglage du thermostat.

Ces thermostats ont un gros défaut. Ils sont lents à enclencher ou à arrêter le système de chauffage, ce qui engendre des écarts considérables entre la température ambiante et celle désirée (2 °C et plus). Conséquences : les occupants ressentent de l’inconfort – il fait trop froid ou trop chaud – et ils « jouent de la roulette » pour augmenter ou abaisser la température ambiante, ce qui fait grimper les coûts de chauffage.

Les thermostats électroniques : efficaces et économiques
Les thermostats électroniques, programmables ou non, surpassent les thermostats standards en matière d’efficacité. Ils sont dotés d’un contrôleur électronique à pulsation (triac) qui procure une lecture continue de la température à intervalles très rapprochés (plus ou moins 15 secondes). Cette vitesse de réaction réduit au minimum l’écart entre la température ambiante et celle de consigne. Cette stabilité de température procure confort et économie d’énergie.
 
Graphique illustrant la performance de chaque type de thermostat

 
Source : Hydro-Québec

Ressources naturelles Canada évalue que des thermostats efficaces peuvent réduire la consommation énergétique des plinthes électriques de 4,5 à 12 % par année. Hydro-Québec estime qu’une réduction de 4 % des frais de chauffage représente environ 150 $ d’économies annuelles. La société d’État recommande donc fortement l’installation de thermostats électroniques.

Les thermostats programmables peuvent offrir des économies encore plus appréciables. Leur horloge électronique permet un réglage automatique de la température. Il est ainsi possible d’abaisser la température de consigne durant certaines périodes de la journée, par exemple la nuit alors que les occupants dorment ou le jour et la fin de la semaine lorsqu’ils sont absents. Grâce à la programmation, la température se rétablit automatiquement avant le réveil ou le retour à la maison. Une baisse de 3 °C sur une période de 8 heures engendre une réduction de 4,5 % des frais de chauffage, et ce, sans le moindre inconfort!

Il faut toutefois faire attention aux baisses de température trop importantes, surtout si la maison souffre de problèmes d’humidité qui provoquent de la moisissure ou de la condensation sur les fenêtres, par exemple. Une diminution radicale de la température pourrait en effet entraîner de l’inconfort si la température normale n’est pas rétablie avant le lever ou le retour des occupants. De plus, le taux élevé d’humidité relative augmente si l’air est trop refroidi. Par exemple, un taux raisonnable de 35 % d’humidité à 22 °C augmentera à 50 % si l’air est refroidi à 16 °C. Par temps très froid, cette humidité pourrait créer de la condensation sur les fenêtres et les surfaces de mur mal ventilées (placard, arrière d’un meuble, etc.).

Retour sur investissement

Les zones de la maison qui réclament le plus de chauffage de même que les pièces à aire ouverte devraient être les premières ciblées pour l’installation de thermostats électroniques. 

Par pure logique mathématique, le retour sur investissement sera plus rapide dans une habitation qui coûte cher de chauffage (étanchéité déficiente, faible isolation thermique, localisation géographique, etc.). Mais, de manière générale, on considère que l’économie d’énergie annuelle est à ce point importante que depuis le 1er janvier 2012, tous les thermostats importés au pays ou d’une province canadienne à une autre doivent respecter la norme de rendement énergétique (CAN/CSA-C828-06) qui s’applique actuellement aux thermostats électroniques. 

* Incitatif financier d’Hydro-Québec pour l’achat et l’installation de thermostats électroniques dans les maisons individuelles, les condominiums et, depuis peu, les immeubles locatifs.



Des questions? Des travaux en vue?

Si vous êtes membre de CAA-Québec, appelez gratuitement et aussi souvent que vous le désirez nos conseillers professionnels en habitation. Ils sont à votre disposition pour vous aider à faire des choix éclairés et objectifs, quel que soit le projet que vous souhaitez réaliser. Servez-vous aussi de notre banque d'entreprises recommandées en habitation, qui regroupe plus de 700 établissements de confiance.