Habitation - Trucs et conseils - Tapis et carpettes : des pièges à poussière

Vous pensez faire installer des tapis dans certaines pièces de votre maison ou de votre appartement? Vos pieds frétillent déjà d’aise à l’idée de fouler des sols chauds et moelleux? Avant de prendre une décision, vous devez être bien informé des avantages et des désavantages liés à ce type de recouvrement.

Les bons côtés, d’abord. Offrant un grand choix de couleurs et de motifs, le tapis absorbe les sons, ce qui est fort pratique quand on ne veut pas déranger ses voisins du dessous. Lorsqu’on veut changer de décor, un tapis est plus facile à changer que des carreaux de vinyle ou de la céramique. Enfin, le tapis recouvre avec panache les surfaces de contreplaqué ou de « préfini », et ce, à un prix qui peut être très raisonnable.

Des tapis aux petits soins
Ce n’est un secret pour personne : le tapis emprisonne la poussière et la saleté et incommode souvent les personnes souffrant d’allergies et d’asthme. Si ce n’est pas votre cas, ne négligez pas pour autant l’entretien de vos tapis. En effet, les acariens, moisissures et bactéries feront leurs choux gras d’un tapis laissé à lui-même, d’où l’importance d’un entretien régulier. Il est donc recommandé de passer l’aspirateur au moins deux fois par semaine, ou plus, si besoin est. Aspirez alternativement dans le sens de la longueur et dans le sens de la largeur.

Pour un nettoyage plus en profondeur, vous pouvez faire appel à des firmes spécialisées dans le nettoyage de tapis. Si vous décidez d’effectuer le travail vous-même avec un appareil que vous aurez loué, suivez les instructions à la lettre. Dans les deux cas, ne marchez pas sur le tapis avant qu’il soit tout à fait sec!

Le saviez-vous? Même neuf et fraîchement installé, le tapis doit être nettoyé à l’aspirateur le jour même de son installation. Vous éviterez ainsi dès le début que la saleté ne s’y incruste et n’en abîme les fibres. En passant, aucun tapis n’est véritablement « antitache ». Il peut-être résistant aux taches, certes, mais cela n’empêche pas la tache de « faire sa marque », si vous ne la nettoyez pas rapidement.

Et la carpette?
La carpette constitue une solution intéressante pour ceux qui souhaitent ajouter une touche chaleureuse à une pièce, mais qui ne veulent pas s’encombrer de tapis « mur à mur ». Il est même préférable de recourir à des carpettes plutôt qu’à du tapis si un occupant souffre d’asthme ou d’allergies à la poussière, car on peut facilement les enlever pour les nettoyer. Afin de juger si votre carpette a besoin d’être nettoyée, frottez-la vigoureusement du bout des doigts en formant un arc pendant 5 à 10 secondes. Si vos doigts sont salis, un nettoyage en bonne et due forme s’impose…

Tapis et sous-sol ne font pas bon ménage
Beaucoup de personnes se demandent si le tapis est recommandé dans un sous-sol. La réponse est non. En premier lieu, parce que le taux d’humidité peut facilement y dépasser 55 %. Cette situation est non seulement inconfortable pour les occupants mais entraîne également le développement de moisissures, avec tous les risques de problèmes respiratoires et d’allergies qui y sont reliés. De plus, pour toutes sortes de raisons, le soussol est susceptible d’être infiltré par l’eau. En cas de fortes pluies, le pire est à imaginer. Au lieu d’un tapis, privilégiez donc un recouvrement de céramique ou de vinyle (ce dernier étant la solution la moins chère).



Des questions? Des travaux en vue?

Si vous êtes membre de CAA-Québec, appelez gratuitement et aussi souvent que vous le désirez nos conseillers professionnels en habitation. Ils sont à votre disposition pour vous aider à faire des choix éclairés et objectifs, quel que soit le projet que vous souhaitez réaliser. Servez-vous aussi de notre banque d'entreprises recommandées en habitation, qui regroupe plus de 700 établissements de confiance.