Habitation - Trucs et conseils - Redonner une seconde vie à ses meubles

Vous songez à vous défaire de vos meubles défraîchis? Si vous les revampiez plutôt?

Qui n’a pas une commode, un canapé ou des chaises encore solides, mais qui ne payent plus de mine? Avec un peu de patience et d’imagination, on peut facilement les mettre au goût du jour. C’est beaucoup moins cher qu’acheter des meubles neufs de qualité, puis c’est dans l’air du temps. Des spécialistes nous refilent leurs bons trucs.

Décapage et teinture
Décaper un meuble pour le reteindre ou le repeindre est une façon simple de lui redonner vie s’il a perdu de son éclat. Mais attention : pour un fini de qualité, il faut faire les bons gestes.

Il existe principalement des décapants à base de solvant et d’autres à base d’eau. Les premiers sont des produits très volatils et toxiques qui dégagent de fortes odeurs. On ne les emploie que dans un endroit très bien aéré, et l’on n’oublie pas de porter un masque. Les seconds sont, en général, aussi efficaces que les décapants à base de solvant. Seul hic : ils mettent plusieurs heures à agir et ils sont plus chers. Mais quelle que soit la formule choisie, on ne décape jamais sans porter gants et lunettes de sécurité pour se protéger des éclaboussures.

Selon Réal Dionne, directeur général de l’Institut québécois d’ébénisterie, la technique est, au fond, assez simple. En premier lieu, on applique le décapant au pinceau sur le meuble peint ou verni. On laisse agir le produit durant le temps indiqué par le fabricant, puis on le retire à l’aide d’un grattoir de bois ou de plastique, jamais de métal. Ensuite, on nettoie la surface avec une fine paille de fer (laine d’acier, Bull dog, par exemple), sans produit à récurer. Au besoin, on se sert d’un diluant à peinture. On laisse sécher. Si le meuble a besoin d’être consolidé, c’est le bon moment pour le faire. Enfin, on peint ou on teint, au choix.

La teinture s’applique au pinceau, comme la peinture. Après la pose, avant que le produit ne sèche, on essuie la surface d’un seul jet, dans le sens du bois, avec un chiffon non pelucheux, pour uniformiser la coloration. On laisse sécher parfaitement. Puis on applique, toujours au pinceau, un vernis à base d’eau ou d’huile pour protéger le meuble et en faciliter l’entretien. Le vernis à l’eau dégage moins d’odeurs fortes; par contre, il prend plus de temps à sécher. Un truc pour faciliter l’application du vernis à l’huile : tenir le contenant dans l’eau chaude lors de la pose. Attention : le vernis s’étale en couches minces. Il faut prévoir trois ou quatre applications et bien laisser sécher entre les couches. Un conseil : puisque la pose du vernis constitue l’étape la plus difficile, Réal Dionne suggère de faire un test au préalable sur une surface non visible, comme le dessous du meuble. Et parce que la teinture et le vernis font lever légèrement la fibre du bois, ce qui rend la surface rugueuse, il faut poncer doucement entre les couches avec un papier de verre (« papier sablé ») très fin (nº 400 ou 600).

Peinture
La peinture offre de multiples possibilités, notamment pour retaper les meubles désuets en mélamine. Francine Alepins, directeure du design et de la couleur chez Benjamin Moore, recommande de nettoyer d’abord la surface avec un produit du genre TSP, ou encore d’effectuer un léger ponçage pour rendre la mélamine plus adhérente. On rince parfaitement, on laisse sécher, puis on applique la couleur de fond. Le reste est affaire d’imagination. La tendance : l’imitation de bois. Facile avec un outil à veinage. Une fois la couche de fond bien sèche, on étend au rouleau un mélange de glacis et de peinture, puis on glisse très lentement, sans gestes saccadés, l’outil à veinage pour faire apparaître le grain d’un bois. Cela donne une belle richesse au meuble.

Autre idée : imiter le tissu. Pour la réaliser, on se sert d’un pinceau sec. On trempe l’extrémité des poils dans une peinture et, délicatement, on donne avec la pointe de petits coups de pinceau – à la verticale ou à un angle de 45° comme des x – pour créer l’effet d’un tissu. Mieux vaut toutefois s’exercer tout d’abord sur une autre surface.

On peut aussi créer divers motifs avec du ruban-cache. Par exemple, on dispose le ruban en bandes régulières ou pas, puis on peint les espaces d’une autre couleur pour faire des rayures. Toujours avec le ruban-cache, on peut former une bande de carrés ou de rectangles et, dans ceux-ci, réaliser des effets spéciaux, comme un effet tissu. Autre astuce : entourer le dessus du meuble de ruban-cache et faire un faux fini à l’intérieur, à l’exemple d’un tableau. Enfin, on peut jouer avec les textures en peignant, par exemple, une armoire avec un fini perle ou velours, puis ses portes ou ses motifs avec un fini lustré. On laisse ensuite la lumière s’amuser avec les textures. Superbe!

Design
Envie d’autres bonnes idées? Janick Desbiens, designer d’intérieur, nous refile à son tour  quelques astuces simples pour donner un look plus actuel à nos meubles.

Classiques, mais toujours d’un joli effet : les motifs au pochoir dont le thème et les couleurs s’harmonisent au décor. On les fait à main levée ou on achète des modèles déjà dessinés. On peut aussi réaliser de beaux motifs sur les tissus avec de la peinture à tissu. Le geste à la mode pour un décor campagnard : donner un effet vieillot (mais recherché) à ses meubles. Après les avoir peints, on égratigne très légèrement toute la surface avec un papier de verre fin. Puis on ponce un peu plus profondément quelques endroits spécifiques, comme les arêtes ou les corniches, pour créer l’illusion d’usure.

Changer les poignées! Simple, mais efficace pour redonner du pep à un meuble encore beau. Quant aux canapés, il suffit parfois d’y ajouter des coussins soyeux et des jetés moelleux pour qu’ils retrouvent tout leur charme.

Transformation à peu de frais : enlever un ou deux tiroirs, et leur substituer des tablettes sur lesquelles on déposera de beaux paniers d’osier.

Les portes d’un meuble ou d’une armoire manquent d’originalité? On les remplace par des panneaux de plexiglas givré; ou bien, pour un look champêtre, par un grillage pour cage à poules doublé – ou non – d’un tissu.

Pour changer instantanément l’allure des chaises, des canapés et des fauteuils, on les recouvre simplement de belles housses (il en existe différents modèles sur le marché).

La preuve que tout est possible avec un peu de créativité.

Rembourrage
Les gros travaux de rembourrage, on laisse cela aux spécialistes, à moins d’avoir suivi un cours pour apprendre à réaliser correctement toutes les étapes. Mais on peut très bien s’occuper des travaux mineurs, comme changer le siège des chaises défraîchies. Voici quelques conseils de Maude Léonard de l’Atelier Entre-Peaux.

S’assurer que les tissus choisis sont conçus pour cet usage, car ceux dont on fait des vêtements ou des rideaux ne résisteraient pas longtemps.

  • Ajouter aux dimensions des sièges environ 2 1/2 po de chaque côté. Et se rappeler que les tissus rayés, à carreaux ou à gros motifs demandent beaucoup plus de métrage qu’un tissu uni ou à petits motifs répétitifs.
  • Veiller à bien agencer les motifs d’une chaise à l’autre.
  • Pour un travail de qualité, poser d’abord une toile de coton, ensuite une mousse, puis un tissu en polyester pour prévenir la friction entre la mousse et le tissu choisi, qu’on installe ensuite.
  • Toujours bien tirer le tissu en le fixant. Un tissu mal tendu fera des poches rapidement, car le tissage se relâche avec le temps.

Vous voulez confier les travaux à des pros?

  • Regardez dans les Pages jaunes sous les rubriques Rembourrage, Ébénisterie.
  • Certaines écoles privées, polyvalentes et cégeps, où l’on donne une formation spécialisée, offrent parfois ce genre de services à moindre coût.
  • Les membres CAA-Québec ont accès à une liste des entreprises ecommandées en communiquant avec les services en habitation de cet organisme ou en consultant la section Habitation du www.caaquebec.com.


Par Jacqueline Simoneau



Des questions? Des travaux en vue?

Si vous êtes membre de CAA-Québec, appelez gratuitement et aussi souvent que vous le désirez nos conseillers professionnels en habitation. Ils sont à votre disposition pour vous aider à faire des choix éclairés et objectifs, quel que soit le projet que vous souhaitez réaliser. Servez-vous aussi de notre banque d'entreprises recommandées en habitation, qui regroupe plus de 700 établissements de confiance.