Vous vous demandez que faire avec les feuilles mortes qui s’accumulent sur votre terrain? Utilisez-les pour protéger vos végétaux ou engraisser la terre plutôt que de les jeter à la poubelle. Enfouies dans les dépotoirs, elles produisent du méthane, un gaz à effet de serre qui contribue au réchauffement de la planète. Si toutefois vous souhaitez vous en débarrasser, faites-le de manière responsable.

Protégez les végétaux l’hiver
Déposées autour des végétaux, les feuilles mortes offrent une excellente protection durant l’hiver. Vous n’avez qu’à disposer les feuilles autour des plantes, sans les tasser, pour que l’air puisse circuler. Dans les endroits venteux, un filet de nylon fixé au sol à l’aide de piquets permet de les recouvrir et d’éviter qu’elles s’envolent. Notez qu’il est important de ramasser les feuilles mortes le plus tôt possible après leur chute au sol afin d’éviter qu'elles ne commencent à pourrir.

Transformez les feuilles en humus
Une autre façon simple d’utiliser les feuilles mortes est de les laisser se transformer en humus. Dans un coin discret du jardin, entassez-les puis mouillez-les. Ensuite, piétinez le tas de feuilles et ajoutez-y quelques pelletées de bonne terre. Répétez cette opération chaque fois que vous ajoutez des feuilles. Au printemps, elles se seront décomposées et seront devenues un bon humus nourricier que vous pourrez épandre au pied des arbustes et des massifs ou dans le potager.

Faites votre propre engrais
Les feuilles mortes procurent aussi à la pelouse un apport de matière organique. Passez lentement la tondeuse sur les feuilles au fur et à mesure qu’elles tombent pour les déchiqueter. Pour accélérer leur décomposition, employez une tondeuse-déchiqueteuse qui les réduira en plus petits morceaux. Ensuite, étendez les morceaux de feuilles de manière à ce qu’ils disparaissent dans la pelouse.

Compostez
Les feuilles mortes peuvent également devenir l’un des ingrédients d’un bon compost. Meilleur que l’engrais chimique, le compost nourrit les plantes, préserve l’humidité du sol, aide à y répartir le fertilisant, facilite le désherbage, attire les vers de terre et contribue à la prévention des maladies.

Évitez de récupérer des feuilles parsemées de taches noires : celles-ci révèlent habituellement la présence de spores de champignons. Comme ces spores survivent au processus de compostage domestique, elles pourraient contaminer votre compost et, éventuellement, vos plantes. Aussi, n’incorporez pas de feuilles de noyer et de chêne à votre compost : elles contiennent des tanins qui nuisent aux organismes décomposeurs.

Amassez les feuilles dans des sacs et remisez-les à l’abri de la pluie et de la neige. Vous pourrez les ajouter progressivement au compost. Notez qu’il est préférable de déchiqueter les feuilles avant de les ajouter comme matière sèche dans le composteur.

Réservez vos feuilles pour la collecte sélective
Si vous préférez vous débarrasser des feuilles mortes, faites-le à l’occasion d’une collecte sélective. Ces collectes spéciales sont organisées l’automne dans de nombreuses municipalités afin de recycler ou de composter les résidus végétaux.

Surveillez vos journaux locaux ou le site Internet de votre municipalité. Les collectes y sont habituellement annoncées. Selon les endroits, les feuilles doivent être déposées dans des poubelles, des contenants rigides réutilisables, des boîtes de carton ou des sacs biodégradables en papier. Dans certains cas les sacs de plastique transparents ou orange peuvent aussi être acceptés.

Évitez de les brûler
Le brûlage de déchets à ciel ouvert est nocif pour l'environnement et la santé de ceux qui sont exposés à la fumée. Par brûlage à ciel ouvert, on entend le brûlage de déchets dans des barils, à l'air libre, dans des fourneaux placés à l'extérieur, dans des poêles à bois ou des foyers. Plusieurs municipalités canadiennes interdisent cette pratique ou limitent les types de matériaux qui peuvent être brûlés.

D’autres municipalités délivrent des permis de brûlage, tout en faisant la promotion de solutions de rechange plus sécuritaires, comme celles qui viennent d’être présentées.



Des questions? Des travaux en vue?

Si vous êtes membre de CAA-Québec, appelez gratuitement et aussi souvent que vous le désirez nos conseillers professionnels en habitation. Ils sont à votre disposition pour vous aider à faire des choix éclairés et objectifs, quel que soit le projet que vous souhaitez réaliser. Servez-vous aussi de notre banque d'entreprises recommandées en habitation, qui regroupe plus de 700 établissements de confiance.