Doit-on procéder à une vidange régulière du chauffe-eau?

Tout propriétaire soucieux de l’entretien préventif de sa maison se pose inévitablement cette question, un jour ou l’autre. Or, si la réponse obtenue n’est souvent pas claire comme de l’eau de roche, c’est surtout parce qu’elle différera selon le type d’appareil en cause.

Chauffe-eau électrique
Si votre chauffe-eau électrique est alimenté par un aqueduc municipal, rassurez-vous :
il n’est pas essentiel de le vidanger. De manière générale, on estime qu’une vidange périodique n’augmentera pas significativement sa durée de vie utile.

Votre résidence est plutôt reliée à une installation autonome (puits) fournissant une eau de mauvaise qualité, c’est-à-dire dure ou ferreuse? Dans ce cas, vous devez procéder à la vidange régulière de votre chauffe-eau électrique. Lisez bien ce qui suit!

Sachez d’abord qu’il importe d’amorcer la routine dès l’installation d’un nouvel appareil. En effet, procéder à la purge d’un chauffe-eau après quelques années d’utilisation risque de lui causer plus de mal que de bien. Le lessivage des dépôts calcaires accrochés à sa paroi intérieure pourrait favoriser une corrosion prématurée.

Comme la procédure décrite ci-après le précise, une vidange efficace exige un bon rinçage de la cuve avant son remplissage.

Procédure de vidange

1.   Couper l’alimentation électrique du chauffe-eau (disjoncteur ou interrupteur en position « Arrêt »).
2.   Fermer le robinet d’alimentation d’eau froide.
3.   Ouvrir un robinet d’eau chaude pour permettre à l’air de pénétrer dans le réservoir.
4.   Si nécessaire, raccorder un tuyau d’arrosage au robinet de vidange situé au bas du réservoir et le
      diriger vers un avaloir de sol (drain de plancher), dans une baignoire ou à l’extérieur.
5.   Ouvrir le robinet de vidange progressivement (ou laisser refroidir l’eau avant la purge) pour éviter 
      les brûlures par éclaboussement, puis laisser l’eau s’écouler complètement.
6.   Rouvrir le robinet d’alimentation d’eau froide et faire couler l’eau à pleine pression durant quelques
      minutes pour favoriser une élimination complète des dépôts au fond du réservoir.
7.   Refermer le robinet de vidange quand l’eau qui s’écoule est parfaitement claire.
8.   Laisser le réservoir se remplir. Le remplissage sera complété quand l’eau s’écoulera
      normalement du robinet d’eau chaude ayant été laissé ouvert, soit une fois que l’air aura été
      évacué du réservoir.
9.   Refermer ce robinet.
10. Rétablir l’alimentation électrique du chauffe-eau.

Par ailleurs, la vidange régulière entraîne une autre tâche d’entretien : l’inspection, au moins tous les trois ans, du dispositif d’autoprotection contre la rouille, l’anode sacrificielle. Il s’agit d’une tige d’acier recouverte le plus souvent de magnésium et qui est immergée dans l’eau du réservoir. L’anode « se sacrifie » par action électrolytique au profit du chauffe-eau : c’est elle qui corrode et non l’acier du réservoir. Comment? En libérant au besoin des particules de magnésium qui vont adhérer aux endroits défaillants de son revêtement intérieur vitrifié.

Or, ces « pansements » peuvent être emportés durant une vidange, entraînant une usure prématurée de l’anode, qui doit recommencer le travail. Il s’avère capital de remplacer cette pièce avant la dissolution complète de son enrobage, sinon le réservoir commencera à rouiller. Le diamètre d’une anode neuve est d’environ 1,9 cm (3/4 de pouce). Son remplacement est requis lorsque son diamètre est réduit de moitié ou que la moindre partie de son cœur en acier est exposée.

Chauffe-eau au gaz naturel ou au mazout
À la différence de leurs vis-à-vis électriques fonctionnant au moyen d’éléments immergés, les chauffe-eau alimentés au gaz naturel ou au mazout disposent d’un brûleur situé sous le réservoir. Celui-ci génère une température de chauffe beaucoup plus élevée qui occasionne une précipitation de sédiments au fond du réservoir.

Les fabricants recommandent une vidange périodique afin d’évacuer ces sédiments dont l’accumulation fait obstacle au transfert de chaleur, ce qui se traduit par une perte d’efficacité énergétique. L’anode sacrificielle doit aussi être vérifiée.

Parce qu’ils comprennent des dispositifs de combustion, il est grandement préférable de confier la vidange de ces appareils, tout comme leur entretien régulier, à un technicien qualifié.

Parti en vacances?
Il est toujours prudent de couper l'entrée d'eau froide et l'alimentation de l’appareil (électricité pour les chauffe-eau électriques; électricité si applicable et gaz pour les chauffe-eau au gaz; électricité si applicable et mazout pour les chauffe-eau au mazout) avant une absence de quelques semaines.
Par contre, il est contre-indiqué de vider l’eau du réservoir avant de partir – il ne faut jamais laisser un chauffe-eau vide!

Au retour, il faut :

1. Rouvrir la valve d’admission d’eau.
2. Ouvrir tous les robinets d'eau chaude de la maison et laisser s'écouler l'eau afin de vidanger
    complètement le réservoir – des bactéries peuvent se développer dans une eau non chauffée.
3. Refermer les robinets à la sensation d'eau froide puis réalimenter énergétiquement le chauffe-eau.

Par ailleurs, toutes les conduites d’eau froide de la maison devraient aussi être purgées après une longue absence. Faites donc couler l’eau de chaque robinet jusqu’à ce qu’elle devienne froide et, pour ne pas participer au grand gaspillage, récupérez l’eau de cette vidange préventive de la tuyauterie pour le nettoyage ou l’arrosage des plantes et du jardin.



Des questions? Des travaux en vue?

Si vous êtes membre de CAA-Québec, appelez gratuitement et aussi souvent que vous le désirez nos conseillers professionnels en habitation. Ils sont à votre disposition pour vous aider à faire des choix éclairés et objectifs, quel que soit le projet que vous souhaitez réaliser. Servez-vous aussi de notre banque d'entreprises recommandées en habitation, qui regroupe plus de 700 établissements de confiance.