Les joints de coulis de carrelage, particulièrement ceux que l’on trouve dans la salle de bains et la cuisine, nécessitent des soins réguliers afin de conserver leur apparence initiale et de limiter la croissance de moisissures, que l’on reconnaît à l’apparition de traces noires.

Le nettoyage de routine

Le secret de la durabilité des joints : lavage, brossage et rinçage. En optant pour le bon produit et la bonne technique, vous n’aurez qu’à répéter cette routine aux 2 ou 3 semaines, ou moins fréquemment si le carrelage n’est pas soumis à un usage intensif ou exposé à des substances susceptibles de l’encrasser.

Évitez autant que possible les nettoyants tout usage et tournez-vous vers des produits conçus spécifiquement pour le nettoyage des joints de coulis. Le produit idéal est un nettoyant neutre, c’est-à-dire que son pH est de 7 (ni acide, ni alcalin). Ses agents mouillants et détergents émulsionnent les graisses, les résidus de savon et les huiles, ce qui permet d’éliminer la saleté qui s’incruste dans le coulis ou colle à sa surface. Ce type de nettoyant doux n’abîme pas le coulis, le scellant et le fini des carreaux. De plus, privilégiez un produit certifié biodégradable par un organisme reconnu et ne représentant aucun danger pour la santé humaine.

Lorsque le produit doit être dilué dans l’eau, assurez-vous de toujours respecter la procédure d’utilisation indiquée sur l’étiquette. Selon le nettoyage requis (léger ou intense), certains produits peuvent être dilués à différentes proportions. Avant de les appliquer, il faut d’abord lire et mesurer!

Munissez-vous d’une brosse en nylon, dont les poils sont assez souples pour ne pas rayer la surface, mais suffisamment rigides pour déloger la saleté. Ce genre de brosse est plus efficace qu’une éponge ou un chiffon, car elle permet d’atteindre le fond des joints, souvent façonnés en retrait de la surface des carreaux.

Une fois la solution versée sur la surface, respectez le délai prescrit et frottez les joints avec la brosse en nylon. Cette opération est essentielle, car la porosité du coulis favorise l’absorption et la rétention de la saleté au-delà de sa surface. Il est à noter qu’il faut toujours tester un nettoyant sur une portion de carrelage peu apparente avant de l’appliquer sur une surface entière.

Le récurage est terminé? N’oubliez jamais de rincer la surface à l’eau claire tiède. C’est l’élément clé d’un nettoyage efficace : si vous ne rincez pas parfaitement le coulis, la saleté aura tôt fait de s’accrocher à nouveau aux résidus savonneux et encrassera votre coulis. Vous devrez alors tout recommencer! Pour vous assurer que la surface est bien rincée, vérifiez si le carrelage est collant au toucher. Au besoin, rincez à nouveau afin de bien éliminer le savon.

Pour un coulis taché

Vous avez fait le nettoyage de routine, même vigoureusement, mais le coulis reste taché? Il est possible qu’en raison d’une absence prolongée d’entretien, une substance tenace, par exemple de la rouille, marque votre coulis. Avant de songer à refaire les joints, vous pouvez tenter un nettoyage plus intense avec l’un des types de produits suivants :

  • Produits plus puissants : ils doivent être utilisés avec prudence, car ils ne sont pas sans risques à la fois pour la personne qui nettoie et pour le carrelage (carreaux, joints, etc.) ainsi que pour les finis;
  • Produits acides : ils constituent la solution de dernier recours. En général, ces produits ne sont pas destinés à l’usage résidentiel et c’est pourquoi il vaut mieux confier la tâche à une entreprise spécialisée.

Que faire si, malgré tout, vos joints restent tachés et sont donc irrécupérables? Deux choix s’offrent à vous :

  • Effectuer la réfection des joints : cette opération délicate consiste à retirer au minimum les 2/3 du coulis en place au moyen d’un grattoir ou d’une meuleuse et à réappliquer le coulis;
  • Appliquer un colorant-scellant par-dessus le joint existant.

Sceller le coulis

Vous faites des rénovations ou vous faites bâtir votre maison? Pour faciliter l’entretien des joints de carrelage et protéger le coulis, un scellant peut être appliqué lors de la pose des carreaux. Toutefois, ce n’est pas une solution permanente. Une nouvelle couche de scellant doit en effet être réappliquée dès que l’eau ne perle plus en surface et que le coulis devient plus foncé lorsqu’il est mouillé. C’est la meilleure façon de maximiser la durabilité des joints, tant sur le plan de leur apparence que de leur étanchéité.

Remerciements à M. François Croteau, représentant technique chez MAPEI, pour sa contribution à cette capsule-conseils.



Des questions? Des travaux en vue?

Si vous êtes membre de CAA-Québec, appelez gratuitement et aussi souvent que vous le désirez nos conseillers professionnels en habitation. Ils sont à votre disposition pour vous aider à faire des choix éclairés et objectifs, quel que soit le projet que vous souhaitez réaliser. Servez-vous aussi de notre banque d'entreprises recommandées en habitation, qui regroupe plus de 700 établissements de confiance.