Pour vous protéger en cas d’incendie, vous avez des détecteurs de fumée et des extincteurs. Avez-vous aussi un plan d’évacuation familial? Il est essentiel pour préparer toute votre maisonnée à quitter les lieux le plus rapidement possible si un feu échappe à votre contrôle.

Pourquoi avoir un plan?

Dans le pire des scénarios, vous avez moins de 3 minutes pour sortir d’une maison en flammes. Ces quelques minutes incluent le temps que l’avertisseur détecte la fumée, sonne, et vous réveille si l’événement se produit en pleine nuit.

Vous et votre famille ne devez donc pas hésiter et savoir exactement quoi faire. C’est pourquoi les services municipaux de prévention des incendies et le ministère de la Sécurité publique du Québec insistent sur l’importance d’avoir un plan d’évacuation.

Un plan simple à mettre en pratique

Le plan d’évacuation est un schéma qui indique les éléments suivants:

  • issues de secours
  • trajets pour se rendre aux sorties
  • point de rassemblement à l’extérieur
  • emplacement des extincteurs
  • emplacement des avertisseurs de fumée et de monoxyde de carbone

Expliquez le plan à vos enfants pour qu’ils se familiarisent avec les différents parcours à suivre. Faites aussi des exercices d’évacuation ensemble.

Par ici la sortie

Les portes de la maison, les corridors et les escaliers sont évidemment les principales voies d’évacuation de la maison. Ils doivent toujours être bien dégagés. Apprenez aux enfants à ne jamais laisser d’objets qui pourraient encombrer le passage.

Les fenêtres dans les chambres peuvent aussi servir d’issues de secours. Assurez-vous qu’elles s’ouvrent aisément et assez amplement pour permettre le passage d’une personne. Au sous-sol, où les fenêtres sont éloignées du plancher, placez des meubles ou des escabeaux permettant de les atteindre plus facilement.

Si vous habitez une maison de type cottage et que vous avez des chambres à l’étage, vous pouvez vous procurer une échelle de secours. Télescopique, elle se range aisément dans un coin et s’accroche vite et solidement au rebord de la fenêtre. De telles échelles, d’une largeur de 16 pouces (0,4 mètre) et d’une longueur de 13 pieds (4 mètres) une fois déployées, sont offertes chez les marchands spécialisés et les grandes quincailleries pour moins de 100$. Il existe également un modèle de 25 pieds (7,6 mètres) pour les triplex.

Autres bons gestes

Vous procurer un système d’alarme domestique connecté à une centrale est une bonne idée. Vous serez alors certain que les pompiers seront prévenus rapidement en cas d’incendie. Et vous pourriez même obtenir un rabais sur votre prime d’assurance habitation!

Si vous avez des portes à double barillet, c’est-à-dire qui se verrouillent à clé autant de l’intérieur que de l’extérieur, laissez la clé dans la serrure côté intérieur lorsque vous êtes présent dans la maison. Ainsi, vous n’aurez pas à la chercher pour ouvrir la porte en cas d’urgence.

Lors de l’évacuation, avant d’ouvrir une porte, posez la main sur sa surface; si celle-ci est très chaude, cela veut dire qu’un feu intense fait rage derrière. Bloquez la fumée avec un drap au bas de la porte et dirigez-vous vers la fenêtre pour quitter les lieux.

Tentez de respirer le moins de fumée possible. Sachant que celle-ci a tendance à monter, penchez-vous ou même marchez à quatre pattes. Longez les murs pour mieux vous guider vers la sortie.

Références et ressources

Pour les parents

Le site de la Sécurité publique du Québec offre toute l’information nécessaire pour préparer un plan d’évacuation efficace.

Pour les enfants

Le site de la Sécurité publique du Québec propose également un dessin animé destiné aux enfants et un jeu consistant à disposer, sur la grille d’un plan d’évacuation, des pictogrammes représentant les portes, les fenêtres, le lieu de rendez-vous à l’extérieur, etc.

Pour les aînés, les personnes à mobilité réduite, etc.

Certains services d’incendie, comme celui de Montréal, offrent la possibilité de s’inscrire gratuitement à une base de données informatisée. Les pompiers peuvent donc anticiper la présence sur les lieux de personnes ayant de la difficulté à se déplacer et leur fournir l’aide dont elles ont besoin lors d’une d’urgence.

Si un service de ce genre n’est pas offert dans votre communauté, convenez de procédures avec votre entourage. Des rénovations ou la relocalisation de vos aires de séjour et de repos pourraient aussi être nécessaires afin que votre évacuation soit plus facile en cas de besoin et que vous soyez plus en sécurité.



Des questions? Des travaux en vue?

Si vous êtes membre de CAA-Québec, appelez gratuitement et aussi souvent que vous le désirez nos conseillers professionnels en habitation. Ils sont à votre disposition pour vous aider à faire des choix éclairés et objectifs, quel que soit le projet que vous souhaitez réaliser. Servez-vous aussi de notre banque d'entreprises recommandées en habitation, qui regroupe plus de 700 établissements de confiance.