Habitation - Trucs et conseils - Contrôle écologique des insectes de jardin

Que ce soit dans la maison ou même dans le jardin, il y a de ces petites bestioles qu’on n’aime vraiment pas héberger. Pucerons, perce-oreilles, mouches, les insectes sont légion, tout comme les moyens à votre disposition pour vous en débarrasser. Toutefois, avant d’avoir recours à une « arme chimique » souvent néfaste pour l’environnement, il est bon de savoir certaines choses. Quelques exemples…

Araignées - Oubliez les histoires d’horreur à leur sujet. En plus de servir de nourriture à certains animaux, les araignées contribuent à l’équilibre écologique de votre jardin! Enlevez les toiles avec un balai ou un aspirateur. Éloignez de votre maison les amas de bois ou les feuilles autour des fondations. Calfeutrez bien fissures et crevasses. Déplacez par jet d’eau les araignées qui ont adopté les murs extérieurs de votre maison. Vous et elles pouvez vivre ainsi, en toute harmonie, chacun dans votre coin.

Perce-oreilles - Les perce-oreilles ne piquent pas, ne pincent pas et ne percent pas les oreilles. S’ils peuvent faire des dommages dans les jardins, ils s’attaquent par contre à certains insectes nuisibles comme les pucerons. Vous voulez vous en débarrasser écologiquement? Piégez-les. Une assiette peu profonde ou une boîte de conserve dont vous placerez la bordure supérieure au niveau du sol suffiront à les retenir au passage. Jetez-les ensuite dans un seau d’eau savonneuse pour les exterminer.

Coccinelles asiatiques - Laissez vivre les jolies coccinelles qui sont en fait de bons prédateurs, puisqu’elles attaquent les pucerons et autres petits insectes qui raffolent de vos plantes. Imaginez, une seule coccinelle peut engloutir 500 pucerons par jour.

Pucerons - Légumes, plantes de grande culture, arbrisseaux, fleurs, arbres d’agrément, les pucerons se régalent de bien des choses. Heureusement, les coccinelles, les guêpes adultes et les araignées adorent, elles, les pucerons. Comme le jaune les attire, vous pouvez les « pousser au suicide » en plaçant un plat jaune rempli d’eau savonneuse dans le jardin. Vous pouvez également vous procurer un carton collant jaune sur lequel ils iront s’incruster à tout jamais.

Limaces - Tandis que vous dormez, la vorace limace bouffe votre jardin. Au matin, vous pouvez même suivre ses traces qui deviennent brillantes en séchant. Éliminez d’abord ses abris : déchets de plantes, mauvaises herbes pourries, feuilles qui tombent au sol, etc. Vous pouvez également les cueillir la nuit : votre lampe de poche les fera luire… Le piégeage est aussi possible; elles viendront volontiers se noyer dans de la bière éventée placée dans une conserve enfouie au niveau du sol. Ou encore, laissez les crapauds les manger!

Guêpes - Une guêpe à l’occasion? Pas grave, d’autant plus que les guêpes attrapent bon nombre d’insectes, dont les chenilles. Un nid? Voilà qui est autre chose. Pour vous en débarrasser, attendez la nuit, alors que tous les occupants sont à l’intérieur. Enveloppez d’un coup le nid dans un sac de plastique, arrachez-le, puis fermez-le hermétiquement. Congelez-le ensuite, puis éliminez le tout.

Maringouins - Ce sont les substances chimiques que libère notre peau qui attirent les moustiques. Le maringouin, espèce spécifique de moustique, est lui attiré par le CO2 de la respiration et par la transpiration. Plus vous avez chaud, plus vous l’attirez. Notez aussi que le jaune et le bleu l’attirent également… ainsi que les bananes. Les zones d’eau stagnantes en regorgent.

Mouches - Parce qu’elles s’alimentent et se reproduisent sur les ordures, sur les matières en décomposition et sur l’eau, les mouches sont parmi les plus grandes porteuses de maladies. L’hygiène, comme la disposition efficace des ordures, demeure le meilleur moyen de contrôle.

Autre chose à savoir : la lumière attire les insectes. Le simple fait d’éteindre l’éclairage extérieur en soirée peut vous faire noter toute une différence. Si vous optez pour des produits répulsifs ou des insecticides, favorisez avant tout les solutions les moins néfastes pour l’environnement, comme le borax ou la terre de diatomées. Cette dernière est une poudre abrasive qui affecte le squelette externe de l’insecte et provoque sa mort par déshydratation.



Des questions? Des travaux en vue?

Si vous êtes membre de CAA-Québec, appelez gratuitement et aussi souvent que vous le désirez nos conseillers professionnels en habitation. Ils sont à votre disposition pour vous aider à faire des choix éclairés et objectifs, quel que soit le projet que vous souhaitez réaliser. Servez-vous aussi de notre banque d'entreprises recommandées en habitation, qui regroupe plus de 700 établissements de confiance.