Si le temps des Fêtes est propice aux célébrations, c’est aussi une période fort occupée pour les services d'incendie. Voici quelques conseils de sécurité pour prévenir les dommages causés par le feu.

Un moment d'inattention suffit pour provoquer un incendie domestique. Un poêlon qui s'enflamme, une rallonge électrique défectueuse ou la chute d'une bougie peuvent vite tourner au drame.

Raison de plus pour redoubler de vigilance et porter attention au choix des décorations, à une utilisation adéquate de l'électricité et au respect des règles de sécurité en cuisine.

Cuisiner sans danger pour un repas des Fêtes réussi

Les cordons bleus savent que la cuisson d'un plat requiert une attention de tous les instants. Il en va de même pour la sécurité en cuisine.

Aussi, le simple fait de garder un œil sur la viande qui grésille ou sur la préparation des aliments peut contribuer à éviter bien des accidents.

Selon des statistiques du ministère de la Sécurité publique du Québec, en 2014, 24,7% des incendies résidentiels ayant entraîné des dommages ont été causés par des appareils de cuisson1.

Il est donc primordial de ne jamais les laisser sans surveillance. Lorsqu'on doit manipuler plusieurs casseroles, mieux vaut éviter de porter des vêtements amples et éloigner le papier essuie-tout et les linges à vaisselle, qui peuvent s'enflammer en un instant.

L’utilisation d’une minuterie est un bon moyen de penser à éteindre le four ou les ronds de la cuisinière une fois que le repas est prêt, surtout quand notre attention est accaparée par les nombreux convives à servir.

Si un feu de cuisson survient, il ne faut surtout pas tenter de l’éteindre avec de l’eau ou encore allumer la hotte, puisque l'aspiration de l'air pourrait contribuer à propager l'incendie. Couvrez simplement le chaudron avec un couvercle pour couper l’alimentation en air.

Bien choisir les décorations de Noël pour réduire les risques d’incendie

La période des Fêtes ne serait pas la même sans les nombreuses décorations qui enjolivent les maisons. Il importe tout de même de faire un usage adéquat du matériel électrique et demeurer à l’abri des incendies en suivant quelques précautions de base.

  • Mieux vaut choisir un sapin de Noël artificiel traité en prévention des incendies ou opter pour un arbre naturel fraîchement coupé. Une fois à la maison, déposez la base du sapin dans un contenant d'eau fixé solidement et veillez à le remplir fréquemment.
    Les arbres naturels ne devraient pas être conservés plus de deux semaines, car la sécheresse les rend plus inflammables. Il va sans dire que le chauffage et les arbres de Noël ne font pas bon ménage.
  • Les guirlandes de lumières doivent être inspectées soigneusement avant l'installation, tout comme les rallonges électriques. Assurez-vous d'utiliser des produits homologués par un organisme reconnu (CSA ou ULC) et remplacez sans tarder les éléments abîmés. Au moment d'aller au lit ou de quitter la maison, n’oubliez pas d’éteindre les jeux de lumière: ils ne peuvent être laissés dans surveillance.
  • Si vous souhaitez tamiser l'éclairage en ayant recours aux chandelles, redoublez de prudence. Idem si vous êtes amateur de feux de foyer. Ainsi, gardez les décorations de Noël à l'écart si vous prévoyez vous réchauffer devant l'âtre et optez pour des bougies à piles, surtout en présence d'enfants. Un incident est bien vite arrivé, surtout en période de festivités!

En résumé, si les risques d’incendie sont plus élevés pendant la période des Fêtes, de petits gestes de prévention peuvent vous éviter bien des soucis!

1. Sécurité publique



Des questions? Des travaux en vue?

Si vous êtes membre de CAA-Québec, appelez gratuitement et aussi souvent que vous le désirez nos conseillers professionnels en habitation. Ils sont à votre disposition pour vous aider à faire des choix éclairés et objectifs, quel que soit le projet que vous souhaitez réaliser. Servez-vous aussi de notre banque d'entreprises recommandées en habitation, qui regroupe plus de 700 établissements de confiance.