L’entretien, je m’en occupe quand, et comment?

Du budget jusqu’à la transaction, vous avez franchi une série d’étapes clés pour acheter ou louer votre auto.

La dernière, tout aussi importante, c’est l’entretien : maintenant que vous avez une voiture, prenez-en soin! Grâce à des gestes simples et à des vérifications stratégiques, votre auto servira pendant plus d'années et coûtera moins cher en réparations. Et si vous la louez, vous la ramènerez en excellent état, ce qui vous évitera des frais.

Cette section, en deux parties, vous informe sur l’entretien mécanique et esthétique de votre auto.

 

 

Posez votre question à nos spécialistes

(Exclusif aux membres)

Québec : 418 624-0613

Ailleurs au Québec : 1 888 471-2424

L'entretien automobile à faire soi-même

    Planifiez l’entretien

    Le calendrier d’entretien est un échéancier basé sur des tranches de durée et de kilométrage (par exemple, 6 mois/8 000 km). Le constructeur y précise les actions requises pour chaque palier atteint.

    Moins que le strict minimum?

    Attention, certains intervalles sont trop longs sur les calendriers. Même si c’est écrit noir sur blanc, n’attendez pas 16 000 ou 25 000 km pour effectuer une simple vidange d’huile!

    Dans certaines autos, on trouve aussi des systèmes de surveillance électronique : l’ordinateur de bord informe le conducteur des kilomètres restants avant le rendez-vous d’entretien au garage.

    Que vous ayez un calendrier ordinaire ou un système automatique, nous vous recommandons d’au moins vous y conformer. En cas de bris lié à un manque d’entretien, le concessionnaire voudra voir des preuves de service (ex. : les factures de vos visites au garage) en vue d’appliquer la garantie. Si vous êtes le premier proprio et que vous n’avez rien à montrer, vous aurez sans doute du mal à faire réparer votre voiture gratuitement.

    Dans quel garage aller? À vous de décider!

    Malgré la croyance populaire, rien ne vous oblige à confier l’entretien de votre auto au marchand qui vous l’a vendue. La Loi sur la protection du consommateur (LPC) vous permet en effet de choisir votre atelier mécanique. 

    Quel que soit l’endroit où vous irez, demandez des factures qui détaillent les travaux et les numéros des pièces installées… et surtout, conservez bien ces traces écrites.

    Vous possédez plutôt une voiture usagée sous garantie? Bonne nouvelle : la LPC vous protège. Aucun commerçant ne peut vous réclamer les preuves d’entretien de l’ancien proprio avant de réparer ou de remplacer une pièce à ses frais.

    Confiez certaines tâches… et prenez les autres en main

    Survolez ici les tâches que vous pouvez confier et celles que vous pourriez réaliser vous-mêmes.

    Les travaux à « déléguer »

    Vous êtes un mécanicien formé et avez accès à un atelier bien équipé? Pas besoin de lire ce qui suit! Autrement, voici des exemples de ce que vous devriez faire vérifier ou changer lors de vos visites au garage :

    • L’huile et les différents liquides
    • Le filtre à air et le filtre d’habitacle
    • Les pneus et le parallélisme des roues
    • Les freins
    • La batterie
    • Les bougies

    Il existe bien sûr d’autres aspects à surveiller ou des problèmes à prévoir tels que l’apparition de rouille.

    Nécessaire, le traitement à l’antirouille?

    De nos jours, la carrosserie, les enduits et les peintures des autos résistent mieux à la rouille que ceux employés 10 ou 15 ans plus tôt. On ne peut quand même pas se réjouir trop vite : aucune voiture n’est 100 % à l’abri de la corrosion.

    Si vous pensez conserver votre auto longtemps, ça vaut la peine d’investir dans un bon traitement. Renseignez-vous d’abord auprès de l’atelier choisi sur la façon dont les techniciens vont procéder. Le meilleur produit ne vaut rien s’il est mal appliqué!

    Quelques infos utiles :

    • La plupart des constructeurs couvrent les perforations dues à la rouille pendant au moins cinq ans. Si vous avez loué ou acheté une auto neuve que vous pensez justement garder moins de cinq ans, vous pourriez donc passer votre tour pour le traitement antirouille.
    • Le traitement est efficace été comme hiver, si la voiture est sèche au départ pour que le produit adhère bien aux surfaces. 
    • On trouve pas mal de techniques d’application et d'options sur le marché : l’huile, l’huile semi-solide, la graisse, les traitements dits permanents… Tous ont des avantages et des inconvénients. Encore une fois, la qualité de l’application compte plus que le produit utilisé.
    • Les prix varient (beaucoup) selon la méthode employée, la taille du véhicule, etc.

    Les gestes à réaliser vous-mêmes

    Découvrez ici ce que vous pouvez surveiller ou faire vous-même. Pas compliquées pour deux sous, ces quelques précautions feront la différence pour votre auto et vos économies.

    • Vérifiez le niveau d’huile après un ou deux pleins. Le manque d’huile peut endommager la mécanique, même si la voiture est récente!

    Consulter la vidéo

    • L’hiver, gardez le réservoir de carburant rempli au moins au quart. Autrement, la condensation et le gel pourraient causer des bris ou une panne d’essence.

    • Mesurez régulièrement la pression d’air des pneus. La pression recommandée par le constructeur apparaît sur une étiquette apposée dans le cadre de la portière du conducteur (ne vous fiez pas à celle inscrite sur les pneus).

    Consulter la vidéo

    • Remplacez les essuie-glaces une fois l’an ou tous les deux ans, en fonction de leur état.

    Consulter la vidéo

    • Regardez votre batterie une ou deux fois par an. Il y a du vert-de-gris? Pensez à la faire nettoyer pour éviter des problèmes de démarrage.

    • Lavez votre auto souvent, même l’hiver : la crasse et le sel créent d’excellentes conditions pour la rouille, surtout sur les surfaces métalliques abîmées ou non peintes. Les lave-autos automatiques à haute pression qu’on trouve dans les stations-service conviennent parfaitement lorsqu’il fait trop froid pour nettoyer la voiture vous-même.

    Clé no 13

    J’apprends comment entretenir mon auto et je n’attends pas qu’elle ait des problèmes pour l’amener au garage : une bonne prévention, ça coûte moins cher que des bris que je peux éviter.

    Mettez votre nouvelle auto en valeur

    Votre nouvelle auto demandera parfois des travaux d’entretien « cosmétique » plutôt que mécanique. De temps à autre, redonnez-lui de l’éclat à l’aide des conseils suivants!

    Le lavage extérieur
    • Utilisez un savon conçu pour les autos; travaillez du haut vers le bas pour éviter que des coulisses gâchent le résultat. 
    • Nettoyez les vitres avec un lave-vitre courant. Frottez celles de l’arrière dans le sens horizontal afin de ne pas accrocher les éléments du dégivreur électrique. 
    • Les bas de caisse attirent votre attention en raison de mini traces de rouille? Procurez-vous un des produits qui servent à déloger ces taches causées par la poussière de freins. Nous vous conseillons d’appliquer ensuite une cire de qualité aux endroits lavés.

    Bon à savoir

    Le lavage extérieur et le cirage donneront de meilleurs résultats si l’auto ne sèche pas en plein soleil.

    Consulter la vidéo

    Le nettoyage de l’intérieur de l’habitacle
    • Utilisez un aspirateur capable de déloger la saleté accumulée dans les tapis et les sièges. Vous trouverez ce genre d’aspirateurs en libre-service (pour quelques dollars) dans les lave-autos. 
    • Autre option : certains supermarchés louent des appareils de type commercial. Avant d’en réserver un, assurez-vous qu’il dispose des accessoires pour nettoyer les sièges et les tapis.
    • Éliminez les taches (de sel, par exemple) sur les tapis ou les tissus à l’aide de produits conçus pour l’intérieur des voitures. Faites d’abord un essai sur une surface peu visible pour vérifier que le détachant n’altère pas la couleur ou le fini. 
    • Utilisez un linge doux pour essuyer les vitres protectrices du tableau de bord et celle de l’écran qui sert à la radio, au GPS intégré ou à la caméra de recul.

       

      Soins particuliers

      Pour ce genre de nettoyage, plusieurs marchands d’appareils électroniques recommandent l’emploi de chiffons et de produits spéciaux (comme ceux utilisés pour les écrans de télé ou de téléphones intelligents).

    • Si votre auto dégage de mauvaises odeurs (cigarette, animaux, etc.), faites laver l’intérieur dans un atelier spécialisé : en général, les techniciens pourront corriger le problème grâce à leur équipement. Chose certaine, le résultat sera plus réussi qu’avec les fameux sapins de rétroviseur!

     

    consulter la vidéo

    Les retouches avec la pâte à polir

    Vous remarquez de légères éraflures après le lavage de la carrosserie? Effacez-les à l’aide d’une pâte à polir fine, aussi appelée « enlève-égratignures » (scratch remover). Pour le polissage, servez-vous d'un chiffon plutôt que d’un appareil : les polisseuses électriques devraient être maniées par des pros uniquement!

    Après l'emploi de pâte à polir, on doit ensuite appliquer une cire de qualité sur les endroits traités.

    Le cirage

    La peinture de votre auto est terne? Pour lui donner une meilleure allure, vous pourriez alors la cirer.

    • Nettoyez le fini en profondeur à l’aide d’un produit appelé « nettoyant avant cirage ». Il permet d’enlever les traces d'oxydation, les saletés et les taches. 
    • Appliquez ensuite une cire de bonne qualité.

    Faites attention aux moulures de plastique noir : si vous les tachez de cire, elles risquent de devenir blanches. Dans ce cas, lavez-les avec un produit conçu à cette fin.

    Le lustrage des pneus et des jantes en alliage

    L’allure des pneus peut également « rajeunir » grâce à l’emploi de produits faits pour eux, offerts en mousse ou en vaporisateur.

    En ce qui a trait aux jantes en alliage, des produits spécialisés existent aussi, mais chacun a un usage particulier. En cas de doute, consultez un spécialiste!

    Vous voilà au terme du présent guide, que vous pourrez toujours reconsulter au besoin. Sur ce, bonne route!

    ÉTAPE PRÉCÉDENTE : Prise de possession et immatriculation : que faut-il savoir?

    1 800 686-9243