La poussière et les acariens

Chaque jour à la maison, de la poussière surgit, virevolte et se dépose sur les surfaces, de même que les acariens qui vivent dessus. 

Qu’est-ce que la poussière et les acariens?

La poussière se compose des particules qui se détachent des matériaux, des tissus, des aliments, de la peau et des poils des humains et des animaux de compagnie, de la fumée de combustion, etc. Elle arrive de l’extérieur de l’habitation ou provient de nos activités quotidiennes.

En d’autres mots, la poussière consiste en un mélange dont on ne connaît jamais la nature exacte. La laisser s’accumuler dans une demeure, c’est s’exposer à des contaminants possiblement néfastes pour la santé.

Les acariens sont des insectes microscopiques qui vivent sur la poussière. Ils s’alimentent de peau morte.

Où trouver la poussière et les acariens?

La poussière et leurs locataires sont susceptibles de se trouver dans les endroits suivants:

  • Tapis, moquettes, meubles rembourrés, matelas, oreillers, rideaux;
  • Appareils de chauffage et conduits de ventilation;
  • Foyers et poêles à bois;
  • Lieux d’activités (atelier, cuisine, etc.);
  • Plinthes, moulures, etc.

Comment la poussière et les acariens peuvent-ils affecter ma santé?

La poussière, combinée à l’humidité, favorise la prolifération d’acariens… Or, ces petits parasites provoquent chez certaines personnes des irritations cutanées et des problèmes respiratoires.

Outre les acariens, certaines poussières en suspension dans l’air transportent des produits chimiques dangereux: de l’amiante, des moisissures, des bactéries, etc.

Il en résulte, pour certaines personnes des réactions allergiques: éternuements, yeux larmoyants, douleurs aux sinus… En cas d’allergies ou de malaises ressentis chez soi, mieux vaut consulter un médecin. Il se peut que, par la suite, une analyse de la qualité de l’air soit nécessaire pour identifier les contaminants et déterminer des mesures correctives.

Quoi faire en présence de poussière et d’acariens?

Une série d’actions simples devraient suffire à améliorer la situation:

  • Époussetez au moins une fois par semaine, si possible en utilisant des chiffons en microfibres qui absorbent plus de saleté que les tissus conventionnels;
  • Passez aussi l’aspirateur au minimum une fois par semaine. Un aspirateur central ou un aspirateur courant muni d’un filtre à haute efficacité devrait aider à diminuer le nombre de particules en suspension dans l’air;
  • Lavez les surfaces pour éliminer les particules ayant échappé au dépoussiérage ainsi que les endroits humides comme la salle de bain;
  • Nettoyez régulièrement le four;
  • Lavez la literie (draps, taies d’oreiller, couvertures et couvre-lits), pour vous débarrasser des acariens.
  • Laissez vos chaussures à l’entrée de la maison, cela vous permettra d’introduire moins de poussière à l’intérieur;
  • Faites inspecter et nettoyer les conduits de ventilation et de chauffage. Particulièrement si vous avez des animaux domestiques à fourrure dense. S'il y a eu des rénovations importantes, si vous venez d'emménager dans une maison existante ou si aucun conduit n'a été nettoyé depuis cinq ans ou plus.

Changez ou lavez les filtres des purificateurs d’air, des climatiseurs et des échangeurs d’air de façon périodique, idéalement au printemps et à l’automne. Pour d’autres conseils, lisez nos aide-mémoires pour l’entretien saisonnier.

Au besoin, quelques aménagements peuvent aussi s’avérer efficaces: 

  • Améliorez l’étanchéité des portes et fenêtres pour réduire l’infiltration de poussière en provenance de l’extérieur;
  • Limitez le nombre de tapis (qui retiennent la poussière) au profit de matériaux lisses comme le bois ou la céramique;
Idée

Mesures particulières en cas d’allergies aux acariens

  • Se procurer des housses de couette, matelas et d’oreiller antiacariens.
  • Éviter les plantes et l’excès d’humidité dans la chambre;
  • Éviter draperies, peluches et tissus lourds (par exemple, la flanelle).


Outre les acariens, d’autres animaux ou insectes peuvent présenter une menace pour votre santé telles les chauve-souris, punaises de lit, vermines (rat et souris). Apprenez à les connaître et à bien réagir en leur présence grâce à notre guide sur les animaux et insectes indésirables.

Insectes et animaux indésirablesFichier PDF – 3.6 Mo

Étape suivante: Le formaldéhyde