Une panne générale prolongée en hiver, c’est très éprouvant. Voici comment vous pouvez vous y préparer afin de minimiser les inconvénients.

Trousse d’urgence

Avant tout, constituez une trousse d’urgence pour subvenir à vos besoins essentiels au cours des trois premiers jours de panne:

  • Eau potable – prévoir deux litres par personne par jour
  • Nourriture non périssable
  • Ouvre-boîte manuel
  • Radio à piles et piles de rechange (pour s’informer de la situation)
  • Lampe de poche et piles de rechange
  • Chandelles
  • Briquet ou allumettes
  • Trousse de premiers soins

Génératrice… et ampoules écoénergétiques

Si vous désirez conserver une chance de demeurer chez vous à long terme lors d’une panne de courant prolongée en hiver, procurez-vous une génératrice. Voyez notre capsule-conseils sur le choix et l’utilisation des génératrices portatives.

Vous y constaterez que l’énergie disponible pour l’éclairage sera somme toute limitée. De façon préventive, décuplez votre capacité d’éclairage avec la génératrice en remplaçant vos ampoules traditionnelles par des ampoules à très faible consommation, comme les fluocompactes et les DEL.

Chauffage principal en mode d’urgence

Avec une génératrice, votre système de chauffage central au gaz, au mazout ou biénergie pourra fonctionner. La génératrice alimentera le contrôle électronique, le ventilateur ou la pompe du système, de même que le brûleur au mazout.

Chauffage d’appoint

Un appareil de chauffage d’appoint au bois ou au gaz peut fonctionner sans aucune électricité. En cas de panne, le système d’allumage électronique d’un foyer au gaz peut être alimenté par une batterie de secours. Le foyer, quant à lui, peut être allumé avec une simple allumette.

Ramonage et réserve de bois de chauffage

N’attendez pas une panne de courant pour faire ramoner votre cheminée. Si votre cheminée est encrassée et que vous la sollicitez intensivement, vous pourriez causer des refoulements, une intoxication ou encore un incendie.

Vous n’utilisez pas souvent votre cheminée? Sachez qu’elle peut être plus encrassée qu’une cheminée utilisée plus régulièrement. La règle à respecter: faites ramoner votre cheminée tous les ans ou dès qu’il y a un dépôt de créosote de plus de 3 mm sur les parois.

Dans le même ordre d’idée, renouvelez régulièrement votre provision de bois franc sec. Le bois humide, les bûches de résineux, le bois peint, traité ou encore enduit de colle ne sont tout simplement pas des options. Voir Bien choisir son bois de chauffage.

Avertisseurs de fumée et de monoxyde de carbone

Un avertisseur de fumée est essentiel, mais si vous employez un appareil à combustible – mazout, gaz ou bois –, assurez-vous qu’un détecteur de monoxyde de carbone à pile soit bien en place et fonctionnel. Pourquoi? Parce que l’utilisation intensive de combustibles lors d’une panne augmente le risque d’intoxication.

Installez le détecteur près des lieux de séjour et des chambres. Consultez notre conseil sur les détecteurs pour en savoir plus.

L’ensemble à fondue: oui, mais…

Pour cuire les aliments lors d’une panne, un ensemble à fondue peut vous dépanner quelques soirs. S’en procurer un et faire une réserve de combustible est une bonne idée.

Cependant, l’ensemble à fondue n’est pas une option à long terme, ne serait-ce que parce que son emploi comporte un réel danger. En effet, une explosion peut survenir et causer de graves brûlures aux convives autour de la table si vous tentez de faire un remplissage lorsque le réchaud n’est pas suffisamment refroidi.

À l’extérieur, le barbecue!

Cuisiner sur le barbecue est l’une des meilleures solutions pour cuisiner si vous n’avez pas de génératrice lors d’une panne. Mais il est important de le garder à l’extérieur!

Ne remisez pas votre barbecue au fin fond de votre cabanon. Gardez aussi une bonbonne suffisamment pleine. Une remise en service durant l’hiver est toujours possible.

Pour parer à la surtension

Lorsqu’il y a coupure de courant, il est conseillé de débrancher tous les appareils électriques et électroniques. Cela permet d’éviter qu’ils soient abîmés par une surtension lors de la reprise du service. Saviez-vous qu’on peut aussi protéger les appareils au moyen de limiteurs de surtension?

Vous pouvez effectivement faire installer par un maître-électricien un limiteur de surtension dans le panneau électrique principal. Le limiteur protégera les dérivations (circuits) reliées à vos électroménagers et autres appareils d’importance. Avant d’installer le limiteur, l’électricien vérifiera la mise à la terre de votre demeure, condition essentielle au bon fonctionnement du dispositif de protection.

Pompe de puisard

Si vous possédez une pompe de puisard pour limiter la montée de la nappe phréatique, raccordez-la à une batterie. Elle doit pouvoir continuer son travail en l’absence de courant.

Aliments conservés dans le congélateur et le réfrigérateur

Au moment de la panne, ouvrez le moins souvent possible la porte du congélateur. Cela permettra de conserver les aliments frais de 24 à 48 heures.

La perte est toutefois inévitable si la panne dure longtemps: les aliments périssables comme les produits laitiers, la viande, la volaille, le poisson et les œufs doivent être jetés s’ils sont exposés à une température de plus de 4 °C pendant plus de deux heures. De plus, ne recongelez jamais les aliments complètement décongelés.

Vérifiez que votre contrat d’assurance habitation comporte une couverture contre la perte des aliments gardés dans le congélateur. Vous pourriez en avoir besoin.

Liquide antigel pour la plomberie

Ajoutez un contenant de liquide antigel non toxique pour la plomberie à votre liste d’achats préventifs. En effet, si vous ne pouvez plus tenir le coup, vous devrez quitter la maison. Avant de partir, prévenez le bris de la canalisation causé par le gel:

- Fermez la valve d’entrée d’eau

- Vidanger les robinets

- Versez du liquide antigel non toxique dans les toilettes et tous les renvois d’eau

En savoir plus

Consultez la page de conseils du ministère de la Sécurité publique pour savoir quoi faire lors d’une panne de courant.



Des questions? Des travaux en vue?

Si vous êtes membre de CAA-Québec, appelez gratuitement et aussi souvent que vous le désirez nos conseillers professionnels en habitation. Ils sont à votre disposition pour vous aider à faire des choix éclairés et objectifs, quel que soit le projet que vous souhaitez réaliser. Servez-vous aussi de notre banque d'entreprises recommandées en habitation, qui regroupe plus de 700 établissements de confiance.