Habitation - Trucs et conseils - Attention, produits toxiques!

À l’heure du grand ménage, on réfléchit avant de ranger certains produits ou de s’en défaire. La planète mérite quelques égards, notre santé aussi.

Il y a à l’intérieur de la plupart de nos maisons de nombreux produits toxiques, corrosifs, inflammables, explosifs! Ils sont dans la cuisine, la salle de bains, la buanderie, le sous-sol, les placards, le garage ou la remise. Le plus souvent identifiés à l’aide d’un logo simple à déchiffrer (tête de mort, flamme, squelette d’une main, bombe…), ils exigent certains égards.

Surplus de peinture, teinture, décapants, solvants, vernis, vernis à ongles, produits servant à déboucher les tuyaux, produits de nettoyage, produits pour l’entretien de la piscine et du barbecue, bonbonnes de gaz propane, médicaments, colorants et fixatifs capillaires, bombes aérosol, cosmétiques, pesticides, huiles usées, piles, batteries d’auto, colles, adhésifs époxy, antigel, encaustiques, engrais chimiques, essence, liquide de frein… Elle est longue la liste des produits qu’il faut bien utiliser et bien ranger, car ils sont responsables chaque année de milliers de cas d’intoxication, surtout chez les enfants. Sans compter que leurs vapeurs et éclaboussures risquent de brûler la peau et d’irriter les voies respiratoires.

On s’assure donc de toujours fermer hermétiquement les contenants, qu’on range dans un endroit aéré, éloigné des sources de chaleur. Car il faut craindre les risques d’incendie, de déversement inopiné et de contamination de l’air ambiant. Pour éviter tout accident, on laisse les produits dans leurs contenants d’origine, d’autant plus que ces derniers sont généralement munis de bouchon de sécurité. « Gardez tout ce que les enfants ne devraient jamais se mettre à la bouche hors de leur portée et de leur vue », résume Sylvie Lanteigne, infirmière au Centre anti-poison.

Vous voulez vous débarrasser de certains produits ? Attention ! On ne peut le faire comme s’il s’agissait de produits ordinaires. Ainsi, on ne doit ni les jeter avec les ordures courantes ni en vider les restants dans l’évier, les toilettes, un égout ou un coin de la cour... Particulièrement polluants, ces produits se transforment en déchets domestiques dangereux (DDD), aussi appelés résidus domestiques dangereux (RDD), qui ont des effets néfastes sur l’environnement. Bonne nouvelle cependant, la grande majorité d’entre eux sont recyclables ou réutilisables. Il faut donc faire l’effort de les trier et de s’en départir lors des collectes spéciales organisées dans sa municipalité, ou aller les porter dans les écocentres, les déchetteries, les centres de tri ou les dépôts qui leur sont dédiés. Plusieurs municipalités du Québec font des cueillettes de DDD au printemps, certaines en font aussi sur appel; vérifiez auprès de la vôtre.

Où aller porter ses déchets dangereux?
Saviez-vous que votre pharmacien recueille les médicaments périmés ou inutilisés, ainsi que les seringues et les thermomètres usagés ? Que les magasins Canadian Tire et de nombreux garages s’occupent des huiles usées : huiles de moteur, huiles hydrauliques, huiles de transmission, filtres à huile ? En 2001, la majorité des fabricants de peinture du Québec se sont regroupés pour fonder Éco-peinture, un organisme qui récupère et fait recycler la peinture que ses membres ont vendue. Pas si mal quand on sait que près de 7 % des 50 millions de litres de peinture que les Québécois achètent chaque année finissent un jour ou l’autre au rebut. En 2003, Écopeinture a ainsi recyclé près de 2 700 tonnes de peinture et de contenants ! N’hésitez pas à rapporter vos restants à votre détaillant : la majorité participe au programme de récupération des surplus.

Grâce à l’initiative de la Table québécoise de concertation sur les pneus hors d’usage à laquelle ont participé des représentants de tous les milieux concernés par la question, dont CAA Québec en tant que représentant des utilisateurs, et la société de récupération et de recyclage Recyc Québec, on paie maintenant un droit environnemental à l’achat de pneus neufs. « Ce droit sert à financer le recyclage des pneus », explique Guylaine Richard de Recyc Québec. Les consommateurs n’ont plus à payer pour qu’on reprenne leurs vieux pneus. Sachez également que Bell Mobilité recycle les téléphones portables. Vous n’avez qu’à apporter le vôtre à un magasin Espace Bell.

Alors, cette année, on fait en sorte que le grand ménage soit vert tout en tenant compte des 3 R : réduction, récupération et recyclage!

RESSOURCES

Centre anti-poison : 1 800 463-5060. www.chuq.qc.ca/oms/fr/mission/antipoison.htm.
Recyc-Québec : 1 800 807-0678. www.recyc-quebec.gouv.qc.ca/. Voir la section : L’abc du recyclage à domicile. 
Pour le recyclage des ordinateurs, visitez le site : www.recyc-quebec.gouv.qc.ca/client/fr/repertoires/rep-recuperateurs.asp.
Peinture : (514) 426-0880. www.ecopeinture.ca.
Association Réseau Environnement : (514)270-7110. www.reseau-environnement.com.
Fondation québécoise de l’Environnement : (514) 849-3323 ou 1 800 361-2503. www.fqe.qc.ca.


Par Suzanne Décarie