Faire l'acquisition d'une maison est un investissement considérable qui oblige la plupart des acheteurs à contracter un prêt hypothécaire. Hélas, il arrive que le décès du propriétaire force la famille à déménager, faute de ressources financières suffisantes pour continuer à payer l'hypothèque. Voilà pourquoi il est si important de souscrire à une assurance vie qui se chargera de rembourser votre emprunt hypothécaire en cas de décès. Avant de contracter un prêt hypothécaire auprès de votre institution financière, prenez le temps de considérer les différentes options qui s'offrent à vous pour le protéger.

L'assurance vie hypothécaire offerte par les institutions financières

Achat d’un condoAussi appelée «assurance créance», cette protection est offerte par l’institution qui finance l'achat de la maison et s'obtient en deux temps, trois mouvements. Nul besoin de passer un examen médical: il vous suffit de répondre à quelques questions avant de recevoir un certificat attestant que l'institution financière se remboursera le solde de votre hypothèque si vous décédez. Bien qu'elle soit très simple à obtenir, cette assurance offre moins de flexibilité, car elle répond d'abord aux besoins de l'institution, qui en est bénéficiaire. Sachez également que dans la majorité des cas, la prime d'assurance demeure la même, et ce, même si le solde de l'emprunt hypothécaire diminue.

Si vous décidez de changer d'institution financière pour profiter d'un taux d'intérêt plus bas, vous devrez contracter une nouvelle assurance vie hypothécaire dont la prime pourrait être plus coûteuse du fait que vous avez vieilli ou que votre état de santé n'est plus le même. Les vérifications médicales effectuées après le décès peuvent parfois venir compliquer le règlement de la succession et causer beaucoup d’anxiété aux membres de votre famille. Finalement, ce type d’assurance ne peut pas être considéré comme de l’assurance vie car elle ne couvre pas la perte de vos revenus advenant votre décès.

Ces désagréments démontrent que la facilité n'est pas toujours un choix gagnant quand vient le temps de parer aux imprévus.

L'assurance vie individuelle offerte par les assureurs

Si vous vous croyez obligé d'assurer votre prêt hypothécaire auprès de l'institution qui a financé l'achat de votre résidence, rassurez-vous! Il existe une autre option à peine plus onéreuse, mais ô combien plus avantageuse, pour vraiment aider votre famille en cas de besoin, advenant votre décès: l'assurance vie individuelle. Celle-ci vous permet de déterminer vous-même le montant de la couverture d'après l’ensemble de vos besoins, incluant le remboursement de vos dettes et/ou la subvention de vos revenus en cas de décès. Vous vous donnez la possibilité de désigner votre (vos) bénéficiaire(s). Vous seul décidez de la durée de couverture, si elle doit s’adapter avec la durée complète de votre hypothèque ou pas. Cependant, les vérifications médicales sont effectuées au moment de l’achat de l’assurance vie et, normalement, selon le montant de couverture choisi et votre âge, vous devez vous attendre à devoir répondre à un questionnaire de santé plus élaboré et à passer un examen de santé avant d’être accepté.

Avec un contrat d'assurance vie individuelle en poche, vous vous donnez la possibilité de changer d'institution financière, par exemple, pour profiter d'un taux d'intérêt hypothécaire plus avantageux, sans le stress de devoir signer un nouveau contrat d'assurance avec votre nouvelle banque alors que votre état de santé n’est plus ce qu’il était. L’assurance vie individuelle demeure donc d'une option gagnante pour garantir la sécurité financière à vos proches, advenant votre décès. La paix d'esprit, ça s'achète, mais pas n’importe où ni n'importe comment!