L'achat d'une assurance vie va souvent de pair avec les différentes responsabilités propres à l'âge adulte. Le montant de la couverture peut varier, mais il doit être déterminé en fonction de vos besoins... et de votre budget. Voici quelques mises en situation qui vous permettront de tester vos connaissances et de tout mettre en œuvre pour réaliser de précieuses économies tout en étant adéquatement assuré.

 

Économiser sur son assurance vieCatherine et François, qui envisagent de fonder une famille, ne s'entendent pas: Catherine penche pour une assurance vie permanente, alors que François préférerait opter pour une assurance vie temporaire. Quel serait le meilleur choix pour ce jeune couple?

L'assurance vie temporaire, qui offre une protection à taux fixe pendant une période prédéfinie, est tout indiquée pour les gens qui ont des besoins limités dans le temps. Non seulement elle est plus économique, mais elle offre une meilleure couverture à ceux qui ont une hypothèque à payer ou des enfants à charge, ou les deux. Contrairement à l'assurance vie permanente, elle ne possède aucune valeur de rachat, mais les économies réalisées peuvent être investies ailleurs.

 

Vrai ou faux: payer sa prime d'assurance mensuellement revient au même prix que la payer en un seul versement annuel.

Faux. Les paiements mensuels sont commodes, car ils évitent l’oubli et les fâcheuses conséquences de ne plus être assuré. Cependant, il faut savoir que des frais administratifs peuvent être ajoutés à votre prime si vous choisissez d'effectuer des versements mensuels.

De la même façon, opter pour une seule police pour les membres de votre famille et réunir toutes vos polices d'assurance chez un seul assureur sont d'excellentes façons de réduire au minimum les frais administratifs.

 

Stéphane est en bonne santé, mais il n'aime pas se compliquer la vie et préfère souscrire une assurance vie à acceptation garantie. Fait-il le bon choix?

Non. Les polices d'assurance à acceptation garantie, beaucoup plus onéreuses, sont destinées aux gens qui ont des problèmes de santé et peinent à dénicher un assureur. Les gens en bonne santé économiseront assurément en se soumettant au questionnaire ou à l'examen médical requis par les assureurs. Ils obtiendront ainsi un plus gros montant de couverture ou une prime plus intéressante, ou même les deux. Comme l'âge et la santé sont des facteurs importants au moment de déterminer le montant de la prime, il est vivement conseillé de ne pas tarder à faire l'acquisition d'une assurance vie, quitte à augmenter la protection selon l'évolution de vos besoins.

 

Vrai ou faux: les consommateurs gagnent à choisir leur police d'assurance avec soin, car les prix et les protections offertes peuvent varier d'un assureur à l'autre.

Absolument vrai! Mieux vaut prendre le temps de magasiner votre police d'assurance en comparant les prix et les produits offerts par les différents assureurs. Vous pourriez économiser des centaines de dollars. Malheureusement, une étude récente d’Ipsos a démontré que seulement 35% des Québécois magasinent leurs produits financiers alors que plus de 60% d’entre eux le font pour un simple vol ou hôtel1. En magasinant sur le web, vous éviterez d'être confronté à l'enthousiasme des vendeurs et obtiendrez plusieurs soumissions qui vous permettront de faire un choix éclairé.

 

Éliane habite en appartement et ne prévoit pas avoir d'enfant. Quel type d'assurance vie doit-elle choisir?

Tout dépend des besoins d'Éliane. Il est inutile de défrayer pour une protection colossale qui ne correspond pas à vos besoins. Désirez-vous laisser un héritage ou souhaitez-vous seulement couvrir vos dettes et vos frais funéraires? Avez-vous des enfants à charge et une hypothèque à payer? Évaluer son budget, de même que ses besoins à court et à long terme, permet de n'acheter que les protections nécessaires. Cependant, plusieurs assureurs offrent des protections plus élevées à moindre coût, alors mieux vaut demander plusieurs soumissions pour en avoir le cœur net. Pour éviter de payer une protection en double, vérifiez la couverture offerte par l'assurance collective de votre employeur et ne souscrivez que le montant supplémentaire requis pour combler vos besoins, s’il y a lieu.

 

1. Ipsos pour le compte de LowestRates.ca (2017, juillet). Canadians love comparing flights and hotels, but not financial products. Repéré à http://www.lowestrates.ca/reports/ipsos-financial-literacy-consumer-behaviour.pdfFichier PDF