Vous êtes arrêté alors que vous conduisez en état d’ébriété. Que devez-vous dire à votre assureur? Quelles sont les conséquences de l’alcool au volant sur votre prime d’assurance auto? Voici les réponses aux questions les plus fréquentes.

Dois-je déclarer la suspension ou la révocation de mon permis de conduire à mon assureur auto?

Oui, vous devez informer rapidement votre assureur automobile:

  • lorsque votre permis de conduire est suspendu (habituellement pour 90 jours) en raison d’une arrestation pour alcool au volant;
  • lorsque vous êtes reconnu coupable de conduite avec les capacités affaiblies et que votre permis est révoqué;
  • lorsque vous magasinez une nouvelle assurance auto et que vous avez déjà été condamné pour ivresse au volant.

Vous pensez ne rien dire à votre assureur auto? Mauvais plan! Il peut facilement vérifier votre dossier de conduite à la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ). En cas de réclamation, votre passé pourrait refaire surface. Votre assureur pourrait en effet refuser de vous indemniser si vous lui avez fait une fausse déclaration, ou si vous avez «oublié» de lui mentionner un changement.

Est-ce que ma prime d’assurance auto va augmenter parce que j’ai perdu mon permis?

Il est certain qu’une arrestation suivie d’une condamnation pour conduite avec les facultés affaiblies augmente votre facteur de risque aux yeux de votre assureur. Et un plus grand risque signifie une prime plus élevée.

Vous n’êtes pas reconnu coupable à la suite de votre arrestation? Il ne devrait pas y avoir d’impact sur votre prime. Par contre, dès que vous êtes reconnu coupable, il y en a un. Cette augmentation peut être très importante: votre prime pourrait aller jusqu’à tripler! Voyez des exemples des conséquences financières de l’alcool au volant pour deux conducteurs, notamment en ce qui concerne les primes d’assurance auto.

Chaque assureur a ses propres barèmes concernant l’augmentation des primes dans de telles circonstances. Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte, dont l’âge du conducteur, son dossier, etc., mais également le degré de gravité de l’infraction. Ainsi, si vous avez été arrêté à un barrage, donc que vous n’avez aucun facteur aggravant, votre prime augmentera beaucoup, mais elle augmentera encore plus si vous avez causé un accident alors que vous étiez en état d’ébriété ou si vous êtes un récidiviste de l’alcool au volant.

Notez que votre prime pourrait être augmentée pendant 4 à 6 ans après votre infraction.

Puis-je être assuré même si j’ai un dossier criminel à cause de l’alcool au volant?

Si vous êtes reconnu coupable de conduite avec les facultés affaiblies par l’alcool, vous aurez un dossier criminel. Lorsque vous aurez à nouveau le droit de conduire, vous pourrez être assuré, mais il se pourrait que ce soit plus difficile pour vous de trouver un assureur.

Encore une fois, tout dépend du risque que vous représentez pour les assureurs. Votre prime d’assurance augmentera considérablement pour une première condamnation, mais si vous n’avez pas causé d’accident, vous ne devriez pas avoir trop de difficulté à trouver un assureur. Par contre, si vous comptez plusieurs condamnations en quelques années, ou encore si vous avez causé un accident, vous pourriez être refusé par certains assureurs. Vous devrez alors vous tourner vers un assureur spécialisé.

Comme vous pouvez le constater, l’impact sur l’assurance auto de l’alcool au volant est grand. Soyez prudent: bien des mythes circulent concernant l’élimination de l’alcool. Lorsque vous buvez, pensez à trouver un moyen sécuritaire pour retourner à la maison.