Ma ville : Paris

Ma ville : Paris

Rhama et Maurice Bodinier habitent la rive droite de la Seine depuis toujours. Le couple nous invite à découvrir « son » 18e arrondissement en quelques stops.

« Du métro Anvers, là où le boulevard de Clichy sépare le 9e du 18e, on grimpe la rue de Steinkerque et on bifurque vers le quartier des Abbesses, plein de charme et devenu bobo. On prend la rue Tardieu, puis celle des Trois-Frères, peu empruntée par les touristes si ce n’est pour voir l’épicerie Collignon, un lieu de tournage du Fabuleux destin d’Amélie Poulain. C’est une petite rue pleine de restos sympas.

« On grimpe, l’air de rien, vers la butte Montmartre et la place du Tertre. Quand on veut éviter la foule, surtout l’été, on prend à gauche dans la rue des Abbesses, une artère fréquentée par les Parisiens. Là, on fait notre première halte à La Mascotte.
À 17 h, on a toutes les chances de rencontrer Michou qui vient y boire un petit blanc ! C’est lui qui a inspiré le célèbre film La cage aux folles (il tient son cabaret pas très loin, rue des Martyrs). Vous pourrez y déguster une bonne douzaine d’huîtres avec un verre de sancerre. On continue toujours à gauche, et on peut jeter un coup d'oeil à l’église Saint-Jean, l'une des rares à avoir été construite en béton armé, et qui a des vitraux magnifiques.

« Un autre stop se fait au coin de la rue des Martyrs et du boulevard de Clichy, au bar de la Fourmi. C’est branché, très fréquenté par la faune qui assiste aux concerts de La Cigale, juste à côté : ambiance sympa et bonne musique. La rue des Martyrs mène dans le chic 9e, où l’on trouve des épiceries fines, des chocolateries renommées et des pâtisseriesboulangeries hors pair… et ultra chères ! »

 

Par Josée Larivée 

Infos pratiques

Téléchargez la version tablette gratuite du magazine!

Vous y trouverez des vidéos exclusives et encore plus de contenu pertinent.

1 800 686-9243