Hawaï: volcans et sensations fortes

Hawaï: volcans et sensations fortes

Envie de sortir des sentiers battus? Destination Big Island, pour des vacances inoubliables en famille, tant pour les parents que pour les enfants.

 

 


Big Island (qui porte en fait le nom d’Hawaï, comme l’État) est de loin la plus vaste, la plus jeune et la plus sauvage des îles de l’archipel. Volcans, champs de lave et plages désertes y sont omniprésents. Dans ce paradis des aventures en pleine nature, nos deux ados ont fait de la plongée, surfé, campé sur un volcan et (presque) oublié leur cellulaire et autres gadgets électroniques ! Ici, le dépaysement est tel qu’il est facile de décrocher et de se laisser gagner par l’esprit aloha — un mot qui veut dire bonjour ou bonsoir mais qui signifie aussi le respect, l’amour d’autrui, l’hospitalité, l’art de vivre en harmonie. Une philosophie à la base de la culture hawaïenne… et le parfait antidote à notre rythme de vie frénétique.

GLAMPING SUR UN VOLCAN

L’Hawaii Volcanoes National Park est l’attraction numéro un de Big Island, et pour cause : il s’y trouve pas moins de cinq volcans, dont deux en activité : le Mauna Loa et le Kilauea. Ce dernier, le plus actif du monde, est en éruption constante depuis 1983, et ses coulées géantes de lave ont démoli villages, routes et forêts, changeant complètement la géographie de la région. Résistez à la tentation de visiter le parc en coup de vent, comme le font tant de touristes, et consacrez-y au moins deux pleines journées. Au programme: 100 milles de sentiers à explorer et une foule de phénomènes naturels à observer. Deux musts si votre temps est compté : le Kilauea Iki Trail, une randonnée de trois heures traversant une forêt luxuriante puis descendant à travers un champ de lave vers un ancien cratère où on peut observer des fumerolles de vapeur soufrée s’échapper de grandes fissures. Et aussi le Thurston Lava Tube, tunnel formé par une coulée de lave il y a 500 ans. La balade dure une vingtaine de minutes, et on traverse une forêt de fougères géantes (très Jurassic Park) avant d’entrer dans le sombre tunnel à peine éclairé.

Et qu’en est-il de ces explosions de lave en fusion au contact de la mer qu’on voit sur toutes les photos touristiques ? Rien n’est garanti, tout dépend de l’humeur du volcan et de celle des rangers, qui restreignent l’accès au site en cas de danger. Une chose est certaine: pour courir la chance de voir ça, il faut marcher longtemps dans des sentiers pas évidents à la tombée du jour. Le spectacle, s’il y en a un, est magnifique au coucher du soleil. Mais ensuite il faut revenir… Deux autres options : la virée en bateau ou le tour d’hélicoptère (depuis Hilo), mémorable, mais pas donné!

Où loger ? Sur le site ! Le seul hôtel, Volcano House, offre une vue imprenable sur le cratère. Nous avons pour notre part choisi l’irrésistible option glamping sous les étoiles, qui nous a permis de loger dans une adorable cabane meublée de lits ultraconfortables, avec draps et couettes blanches qualité hôtel. Mon genre de camping ! Nous avons boudé notre barbecue et pris nos repas au restaurant de l’hôtel en prenant soin de réserver une table devant la baie vitrée. Le soir venu, la vue du cratère rougeoyant est à couper le souffle – mais pas l’appétit !

EXPLORATION DES ZONES CLIMATIQUES

 

Il y a 8 zones climatiques à Big Island. Elles vont de polaire à tropicale, d’aride à continuellement pluvieuse. On peut même faire du ski l’hiver sur les sommets enneigés du Mauna Kea. La très grande majorité des hôtels, condos et installations touristiques sont massés côté soleil, autour de Kona, ou au nord, à Waikoloa et Mauna Lani. Les terrains de golf verdoyants abondent et les centres de villégiature sont magnifiquement fleuris et leurs plages bordées de palmiers, bien qu’on se trouve en pleine zone désertique, où il fait perpétuellement 28 ºC. Dès que vous prenez la route, vous vous retrouvez dans des champs de lave noire dénués de végétation qui vous donnent l’impression d’être sur Mars. Pas étonnant que la NASA ait installé une base martienne » sur le Mauna Loa : des scientifiques peuvent y faire l’expérience des conditions de vie sur la planète rouge.

Pour découvrir l’incroyable diversité de l’île, prenez le Saddle Road qui traverse le centre de l’île de Kona à Hilo. Vous passerez successivement par des étendues de lave noire, des collines et des plaines verdoyantes, une plaine aride de roches rouges (Mars !) près du Mauna Kea, puis vous tomberez sur une forêt de fougères dans la brume. Tout ça en 80 kilomètres à peine. Ouf ! Au retour, quittez la zone froide et pluvieuse des volcans, faites un crochet par Hilo et remontez vers le nord le long de la côte d’Hamakua, en pleine zone tropicale. Arrêt au Hawaii Tropical Botanical Gardens et aux Akaka Falls, où nous avons traversé des forêts touffues ponctuées de fleurs préhistoriques et de cascades vertigineuses. En redescendant vers le sud, on change de saison et on tombe en plein paysage désertique sous un soleil de plomb dans un ciel d’azur. À faire et à refaire.

À LA DÉCOUVERTE DES PLAGES SECRÈTES

C’est sur la côte ouest qu’on peut profiter des eaux les plus cristallines de tout l’archipel, ainsi que de plages magnifiques, propices à la baignade plutôt qu’au surf. Les plus belles ? Sans contredit Hapuna, avec son décor de carte postale, et Mauna Kea, où on peut se baigner, s’offrir une fabuleuse séance de plongée et lire sous un grand arbre. Si c’est la plongée qui vous intéresse, allez du côté des plages de Kona, où vous pourrez louer un bateau qui vous emmènera vers des sites extraordinaires. C’est ce que nous avons fait. N’oubliez pas votre caméra GoPro ! Ma plage coup de cœur ? Waialea, bien cachée et connue seulement des gens du coin. Pas de pancarte, pas d’annonces. Pour ne pas la rater, fiez-vous aux mile markers, ces bornes plantées au bord de la route :bifurquez depuis l’autoroute au Mile Marker 71. À destination, on découvre le paradis : la plus belle eau turquoise qu’il m’ait été donné de voir à Hawaï, du sable blanc, des rochers noirs, et des vagues… impressionnantes. À voir aussi : Makalawena, qui n’est accessible que par 4x4 et où vous serez probablement seuls, puis la célèbre Green Sand Beach à la pointe sud de l’île (loin de tout !), qui se distingue comme son nom l’indique par son sable vert et le fait qu’en y posant le pied, vous pourrez affirmer avoir foulé le point le plus au sud de tous les États-Unis.

Nous ne sommes pas allés à Green Sand Beach. Nous n’avons pas plongé durant la nuit avec les raies mantas (il paraît que c’est hallucinant). Et nous ne sommes pas montés en haut du Mauna Kea pour observer les étoiles. Malgré un séjour de deux semaines à Big Island, nous ne sommes pas arrivés à tout faire. Ça nous donne une raison d’y retourner. Bientôt, je l’espère.

INFOS PRATIQUES

QUAND Y ALLER ► La température moyenne varie peu d’une saison à l’autre : 29 °C en été (plus sec) et 26 °C en hiver (plus humide). En fait, c’est plutôt la géographie qui détermine le climat, changeant radicalement d’une côte à l’autre, dans les vallées ou au sommet des montagnes. En juillet et août, les prix sont moins élevés et les touristes moins nombreux qu’en hiver (surtout pendant les Fêtes et le Spring Break). Mais c’est de la mi-avril au début de juin et de septembre à la mi-décembre que l’on peut faire le plus d’économies.

POUR S’Y RENDRE ► Pas de vol direct du Québec. On fera une ou deux escales selon la ligne aérienne. Si vous visitez deux îles, prévoyez l’arrivée à l’une d’elles et le départ de l’autre, vous économiserez temps et argent. Pour les vols inter-îles, réservez avant de partir. Il vous en coûtera moins de 100 $ US par segment si vous vous y prenez à l’avance. Hawaiian Airlines est fiable et offre des vols très fréquents.

OÙ LOGER ► Les options abondent, mais pour une famille, le mieux est de louer un condo ou une townhouse dans l’un des nombreux resorts avec piscines, barbecues et gym en plein air. Vous apprécierez le fait d’avoir une cuisine pour certains repas et pourrez préparer des lunchs pour vos excursions. Et c’est toujours bien d’avoir une machine à laver…

S’INFORMER ► Les guides Hawaii Revealed, rédigés par des habitants avec une phénoménale minutie, sont les meilleurs, et de loin, mais ils n’existent qu’en anglais. La Boutique Voyage de CAA-Québec vous offre le guide Ulysse Hawaï à 37,95$ disponible en ligne et avec une remise de 10% en Dollars CAA pour les membres.

LOUER UNE AUTO ► Pour partir à l’aventure, découvrir des plages sauvages et voir le vrai visage d’Hawaï, la location d’une voiture est un must. Vérifiez votre couverture d’assurance automobile personnelle avant de partir, pour éviter des frais d’assurance qui peuvent s’ajouter aux coût de location.

PRENEZ LE LARGE POUR DÉCOUVRIR CETTE ÎLE MAGNIFIQUE ► «Hawaï – îles enchanteresses (2017)» ou « De l’Australie à Hawaï – la route du Pacifique (2018)» ou «D’Hawaï à Vancouver (2017)».

COUPS DE COEUR GOURMANDS

Dans la région de Kona, DA POKE SHACK et COSTCO (oui, Costco ! — si vous avez une carte de membre), pour les multiples choix de poké (cubes de thon cru assaisonné) à manger sur place ou, mieux encore, à emporter.

VILLAGE BURGER à Waimea, pour le boeuf local et les condiments recherchés.

KEN’S HOUSE OF PANCAKES, à Hilo, pour le menu authentique et le personnel qui hurle Sumooo ! quand un client commande une portion géante (les jeunes adorent).

LAVA LAVA BEACH CLUB à Waikoloa pour le bar ouvert sur la plage, pour les tables dans le sable, pour les joueurs d’ukulele et les flambeaux allumés au coucher du soleil.

 

Pour plus d'informations, ne manquez pas de consulter notre fiche complète sur cette destination.Opens external link in new window

Vous prévoyez visiter cette destination? Consultez un conseiller en voyages CAA-Québec.

 

Par Marie-Josée Desmarais

Téléchargez la version tablette gratuite du magazine!

Vous y trouverez des vidéos exclusives et encore plus de contenu pertinent.

1 800 686-9243