5 conseils avant d'abattre un mur

5 conseils avant d'abattre un mur

Actuellement, la mode est aux aires ouvertes dans la maison. Mais démolir un mur intérieur pour ouvrir l’espace n’est pas un projet à prendre à la légère, car l’opération comporte certains risques. Voici cinq conseils pour que l’aventure ne tourne pas à la catastrophe.

01/ Déterminer si le mur est porteur

Les murs porteurs supportent les planchers, les murs non porteurs et le toit. Sans eux, la maison risquerait de s’affaisser. C’est dire leur importance. Avant d’abattre une cloison, il faut donc savoir si elle est porteuse ou non. Facile si vous disposez des plans de construction de la résidence. Ces documents vous indiqueront l’emplacement des colonnes et des murs porteurs. Sinon, vous pouvez essayer de vous les procurer auprès de votre municipalité. Autrement, il existe divers indices pouvant vous aider à identifier un mur porteur. Au sous-sol, vérifiez s’il y a une division ou une poutre avec un poteau vis-à-vis du mur à abattre. Si les deux divisions parallèles sont superposées sur toute la longueur du bâtiment, il s’agit d’un mur porteur. Autre façon de faire : observez dans quel sens sont disposées les fermes de toit ou les poutrelles du plancher au-dessus du mur. Si la cloison à supprimer est perpendiculaire aux fermes ou aux poutrelles, c’est bel et bien un mur porteur. Une division porteuse aura aussi une double lisse supérieure. Vous devrez toutefois pratiquer quelques ouvertures dans le mur pour l’inspecter. Si vous voulez dormir l’esprit parfaitement tranquille, il est fortement recommandé de demander l’avis d’un professionnel du bâtiment, tel un ingénieur en structure. Il en va de la solidité de votre maison et de votre sécurité.

02/ Ouvrir la cloison

Après avoir identifié le type de mur que vous voulez démolir, vérifiez ce qui se trouve derrière la cloison en pratiquant une petite ouverture. Utilisez idéalement un couteau à gypse (on n'y va jamais à grands coups de masse), puis procédez délicatement, morceau par morceau, pour ne pas endommager les éléments qui parcourent l’intérieur du mur. Vous y découvrirez fort probablement des fils électriques, des conduites d’eau, des composantes d’un système de chauffage ou de ventilation, et sans doute quelques surprises si la maison date de plusieurs décennies. Vous devrez alors faire appel à des spécialistes (électricien, plombier, etc.) pour éliminer ces éléments ou les relocaliser, c’est selon. Cela risque évidemment de faire grimper la facture, mais c’est un incontournable. Précaution : contactez les spécialistes à l’avance pour éviter les délais.

03/ Soutenir les éléments porteurs durant les travaux

On n’enlève pas un mur porteur n’importe comment, sans préparation. Avant de l’abattre, vous devez impérativement installer une poutre de soutien, du sol au plafond, où s'appuieront temporairement les éléments structuraux pendant les travaux. Vous préviendrez ainsi tout risque d’affaissement. Astuce : lorsque le mur porteur sert à supporter la toiture, il est préférable de le démolir l’été plutôt que l’hiver. La raison : la neige accumulée sur le toit augmenterait la charge sur la poutre de soutien temporaire.

04/ Remplacer le mur porteur

Une fois le mur démoli, il faut évidemment remplacer l’élément porteur par une poutre au plafond et des colonnes de part et d’autre de l’ouverture pour compenser. On retiendra cependant que les poutres n’ont pas toutes les mêmes capacités de charge. Vous devez donc vous assurer que les charges seront adéquates et bien réparties pour éviter que le plancher ou le toit ne s’affaisse, à court ou à long terme. De plus, il est important que les nouvelles colonnes descendent jusqu’à la fondation, au sous-sol, pour solidifier le travail. L’évaluation des charges et les travaux à exécuter sont complexes et ne doivent donc pas être faits à l’aveuglette. Faites appel à un ingénieur en structure pour vous conseiller.

05/ Penser aux à-côtés

Le boulot ne s’arrête pas là. Après les gros travaux, il faudra refaire le plancher en tout ou en partie pour harmoniser le revêtement de sol entre les pièces, poser une lisière de gypse pour remplir la rainure que le mur a laissée au plafond, faire les joints, repeindre… Bref, vous devrez planifier ces travaux et les inclure à votre budget de rénovation, et plus encore si vous faites appel à des spécialistes pour les réaliser.

 

Par Jacqueline Simoneau

Téléchargez la version tablette gratuite du magazine!

Vous y trouverez des vidéos exclusives et encore plus de contenu pertinent.

1 800 686-9243