obtenir une assistance routière

 

Au premier abord, survolter la batterie à plat d’un véhicule semble un jeu d’enfant. Mais il ne s’agit pas seulement de relier les bornes des deux batteries et de démarrer le véhicule en panne! Employer la mauvaise technique risque d’entraîner non seulement des blessures, mais aussi de coûteux dommages au système électrique des deux voitures, des dommages qu’aucune garantie ne couvrira, bien évidemment.

Par exemple, une grande proportion des modèles récents ont un fusible sur le connecteur de la borne positive de la batterie pour protéger le système électrique des surtensions. Brancher un câble de survoltage du mauvais côté du fusible peut faire griller celui-ci, voire endommager un des nombreux dispositifs électroniques qui équipent les voitures contemporaines. Vous n’aimeriez sûrement pas devoir payer plus de 1 000 $ pour remplacer l’ordinateur de bord, qui commande toutes les fonctions vitales du véhicule – y compris le moteur, la direction et les dispositifs de sécurité active. Pas plus que vous ne voudriez constater, une fois dans l’auto, que l’écran tactile central ne répond plus à vos commandes!

Si la batterie de votre auto est à plat, appeler le service d’assistance routière de CAA-Québec constitue votre meilleure option pour obtenir un service professionnel et efficace qui vous protège contre tout dommage lié au survoltage. Toutefois, si vous souhaitez tenter vous-même l’opération, suivez les conseils ci-dessous, en vous assurant qu’ils respectent la procédure recommandée dans le manuel du propriétaire du véhicule.

Avant de commencer

  • Assurez-vous que les deux véhicules ne se touchent pas.
  • La batterie à plat ne doit pas être gelée. Pour reconnaître une telle situation, examinez bien la batterie en cause : ses parois seraient alors ondulées ou gonflées. Non seulement une batterie gelée risque d’exploser, mais comme elle n’est plus en mesure de retenir une charge, l’alternateur doit compenser pour alimenter le système électrique. Il risque alors de s’user prématurément, et il coûte beaucoup plus cher qu’une batterie.
  • N’oubliez pas qu’une batterie dégage de l’hydrogène, un gaz explosif. Attention aux étincelles ou à toute flamme vive. Fumeurs, s’abstenir!
  • Les batteries contemporaines fuient très rarement. Cependant, si c’est le cas, évitez le contact de son électrolyte avec les yeux ou la peau, les vêtements ou les surfaces peintes. L’électrolyte est une solution corrosive d’acide sulfurique qui peut provoquer de sérieuses brûlures. En cas de contact avec l’électrolyte, lavez immédiatement la surface affectée à grande eau.
  • Portez des gants de travail. De plus, pour travailler à proximité des batteries, il faut de préférence porter des lunettes de sécurité appropriées et enlever bagues, bracelets métalliques et autres bijoux.
  • Serrez le frein de stationnement. Placez le levier de changement de vitesse au point mort (neutre) dans le cas d’une transmission manuelle; dans le cas d’une transmission automatique, choisissez la position « stationnement » (park). N’oubliez pas d’éteindre tous les accessoires électriques (éclairage, chauffage, climatiseur, etc.).


Procéder au survoltage

1.    Branchez une pince du câble survolteur rouge à la borne positive (+) de la batterie à plat.

2.    Branchez l’autre pince du câble rouge à la borne positive (+) de la bonne batterie.

3.    Branchez une pince du câble noir à la borne négative (-) de la bonne batterie.

4.    Branchez l’autre pince du câble noir au bloc-moteur du véhicule en panne ou à une des composantes métalliques importantes liées au moteur (comme le support de l’alternateur). Cette connexion doit être éloignée d’au moins 30 cm (un pied) de la batterie pour éviter qu’une étincelle ne provoque une explosion. N’attachez pas le câble survolteur à la borne de mise à la masse de la batterie épuisée ni à un panneau de carrosserie.

5.    Démarrez le moteur du véhicule de secours.

6.    Tentez le démarrage du véhicule en panne en suivant les recommandations de démarrage par temps froid qui se trouvent dans le manuel du propriétaire. N’actionnez pas le démarreur plus de 15 secondes, sous peine de l’endommager (sur certains modèles, un dispositif coupe automatiquement le démarreur après cette période).

7.    Pour enlever les câbles, suivez l’ordre inverse de la séquence de branchement.


Mise en garde : si vous ne vous conformez pas aux instructions lors d’un démarrage à l’aide d’une batterie auxiliaire, vous risquez de subir des blessures graves. CAA-Québec ne peut être tenu responsable de tout dommage corporel ou matériel résultant de la mise en pratique de la méthode présentée.

 

Question de charge
Une batterie est complètement à plat lorsque le moteur n’émet aucun son lors de la tentative de démarrage.

Contrairement à la croyance populaire, il est important de laisser les câbles branchés sur les deux véhicules en marche au moins 5 minutes, le temps de recharger la batterie à plat; cette précaution réduit les risques de surtension. Il faut en effet savoir qu’il existe toujours un certain risque de surtension momentanée une fois que les câbles volants sont débranchés. Un tel phénomène pourrait alors endommager le système électronique très complexe de la voiture. Une fois que le véhicule en panne est en marche, il est sage de faire fonctionner ses systèmes de chauffage et de dégivrage pour contrer les effets d’une éventuelle surtension.







Des questions sur ce thème ou sur un autre sujet lié à l’automobile?

Si vous êtes membre de CAA-Québec, appelez gratuitement et aussi souvent que vous le désirez nos services-conseils automobiles. Nos conseillers spécialisés sont à votre disposition pour vous aider à faire des choix éclairés et objectifs, quel que soit l’objet de votre question.

Pour les joindre, appelez maintenant au 1 888 471-2424 ou envoyez-nous un courriel à automobile@caaquebec.com.