Vérifiez souvent et à chaque saison la pression d'air de vos pneus! Ça pourrait vous permettre d’éviter de mauvaises surprises.

Des conséquences graves

Une chose est certaine: une pression d'air inadéquate dans les pneus de votre voiture peut avoir de graves conséquences sur la sécurité. 


Pneu sous-gonflé

Un pneu sous-gonflé peut rendre la conduite du véhicule très instable et le pneu pourrait même exploser à cause de la surchauffe.

Sans compter qu’un pneu sous-gonflé fait augmenter la consommation d'essence et a une durée de vie écourtée!

Pneu surgonflé


Un pneu surgonflé ne roule que sur la partie centrale de sa bande de roulement. La surface de contact est donc réduite, le pneu adhère moins bien au sol, ce qui cause évidemment des problèmes de tenue de route. Le véhicule répond alors mal aux changements de direction et les arrêts sont plus difficiles. Une pression élevée entraîne aussi une usure accélérée des pièces de la direction et de la suspension en plus de réduire la durée de vie utile du pneu.



Une vérification mensuelle

CAA-Québec recommande donc de vérifier tous les mois la pression d'air des pneus afin qu’ils soient toujours maintenus à la pression conseillée par le constructeur du véhicule. Cette vérification facile ne prend que quelques minutes et peut être effectuée au moyen d'un manomètre de pression d'air pour les pneus (tire gauge). Le coût de ces appareils, vendus dans les magasins à grande surface, varie entre 5$ et 40$.


La pression idéale pour vos pneus

Le constructeur de votre véhicule a déterminé qu’à une pression donnée, en tenant compte du poids de la voiture et de ses caractéristiques, on obtenait le meilleur rendement possible quant à sa stabilité, sa tenue de route, sa capacité de charge et sa consommation de carburant. Ces informations se trouvent sur une étiquette placée dans le cadre de porte, dans le coffre à gants, sur le volet du bouchon du réservoir ou dans le manuel du propriétaire.

Comment bien prendre la pression?

Il faut vérifier la pression d’air des pneus à froid, c'est-à-dire lorsque le véhicule n’a pas ou peu roulé. Sinon, la pression d’air pourrait être faussée en raison du réchauffement.

  • Enlevez le capuchon sur la valve de gonflage de chaque roue.
  • Insérez l’indicateur sur le dessus de la valve en appuyant fermement. Si l’indicateur est mal positionné, vous entendrez un bruit d’air qui s’échappe. Lorsqu’il est bien placé, vous verrez apparaître la pression d’air présente dans le pneu sur la tige de l’indicateur ou sur l’affichage numérique.
  • Vérifiez si la pression indiquée correspond à celle qui est recommandée. Si ce n’est pas le cas, il faut alors gonfler le pneu au moyen d’un compresseur ou de la pompe publique qui se trouve dans la plupart des stations-service.
  • Pour des pneus surgonflés, il suffit d’utiliser une des parties de l’indicateur (généralement une petite tige intégrée) qui permet d’appuyer sur le ressort de la valve pour faire sortir l’air en surplus.
  • Si vos pneus sont gonflés à l’azote, ajoutez de l’azote et non de l’air (sauf en cas d’urgence), pour ne pas perdre les avantages qui sont reliés à son utilisation.  

 

Toujours utile: si votre voiture est équipée d’une roue de secours, n’oubliez pas de vérifier son état et sa pression.


Des questions sur ce thème ou sur un autre sujet lié à l’automobile?

Si vous êtes membre de CAA-Québec, appelez gratuitement et aussi souvent que vous le désirez nos services-conseils automobiles. Nos conseillers spécialisés sont à votre disposition pour vous aider à faire des choix éclairés et objectifs, quel que soit l’objet de votre question.

Pour les joindre, appelez maintenant au 1 888 471-2424 ou envoyez-nous un courriel à automobile@caaquebec.com.