L’État de la Géorgie abolit son obligation légale pour les non-résidents, ayant un permis de conduire rédigé dans une autre langue que l’anglais, de détenir un permis de conduire international (PCI) pour circuler sur son réseau routier. À compter du 1er janvier 2017, en cas de nécessité, il leur suffira de présenter leur permis de conduire valide ainsi que leur passeport.

Rappelons que ce dossier a fait couler beaucoup d’encre puisque des rumeurs voulant que des automobilistes québécois aient dû payer des amendes salées, simplement parce que leur permis de conduire était rédigé en français, ont circulé, notamment sur les médias sociaux.

Il faut dire qu’annuellement, plusieurs « snowbirds » empruntent les routes de la Géorgie pour se rendre en Floride.

Malgré le fait que CAA-Québec n’a recensé aucun cas d’interception policière sur la simple base que le conducteur ne possédait pas de PCI, l’organisme s’est joint au bureau national de la CAA, au club américain Auto Club Group de l’American Automobile Association (AAA), au ministère des Relations internationales et de la Francophonie ainsi qu’à la SAAQ pour déployer les efforts nécessaires afin que cette obligation légale soit révoquée et que la situation soit claire pour tous.

CAA-Québec applaudit aujourd’hui cet heureux dénouement.