Vous prévoyez faire des rénovations dans votre maison? Communiquez avec votre assureur afin d’être certain que vous et votre résidence êtes bien protégés.

Assurance responsabilité civile

Si vous réalisez les travaux avec l’aide de vos proches, vous devez avoir une bonne assurance responsabilité civile. Vous pourriez en effet être tenu responsable d’accidents causant des dommages à des tiers.

Par exemple, si votre beau-frère devient invalide à la suite d’une chute survenue pendant qu’il vous donnait un coup de pouce pour refaire votre toiture, il pourrait vous poursuivre. Votre assurance responsabilité civile entrera alors en jeu. Votre assurance habitation comporte probablement cette protection. C’est toutefois une bonne idée de confirmer que votre couverture est suffisante avant de sortir les outils.
Si vous confiez le chantier à un entrepreneur, vérifiez qu’il possède sa propre assurance en responsabilité civile professionnelle. De cette façon, vous serez mieux protégé si des dommages sont causés à votre maison ou à celle d’un voisin, ou encore si une personne est victime d’un accident au cours du projet.

Maison inoccupée pendant les travaux

Votre salle de bain est un tel chantier que vous décidez de déménager toute la petite famille chez des amis pour quelques jours. Laisser votre maison inoccupée pourrait avoir un impact sur votre contrat d’assurance, notamment en fonction de la nature des rénovations et de leur durée, ou encore du nombre de jours où vous habiterez ailleurs.

Prenez quelques minutes pour parler à votre assureur afin de vérifier les limites de votre couverture. Lorsque vous faites des rénovations majeures — comme défaire tout l’intérieur de la demeure et ne conserver que la coquille d’origine de la maison — la plupart des contrats prévoient quatre exclusions générales: les dégâts d’eau, le vol, le vandalisme et le bris de vitres. Si un de ces problèmes survient en votre absence, il se pourrait que vous ne soyez pas dédommagé. Les incendies, quant à eux, demeurent couverts en tout temps. Ces exclusions ne s’appliquent toutefois pas pour des rénovations mineures, comme la réfection de la toiture, l’ajout d’un garage ou l’aménagement d’un sous-sol, par exemple.

Augmentation de la valeur de votre maison

Vous avez rénové votre cuisine, installé une piscine creusée ou terminé votre sous-sol pour y créer la salle familiale de vos rêves. Vous avez tout intérêt à prévenir votre assureur. Pourquoi? Pour être certain que votre résidence et vos biens demeurent bien protégés.

Certains travaux entraînent en effet une augmentation de la valeur de reconstruction de votre maison. C’est le cas si vous ajoutez une pièce ou aménagez votre sous-sol. D’autres peuvent plutôt accroître les risques de sinistres, comme l’installation d’un spa ou d’une piscine (ces derniers requièrent d’ailleurs l’ajout d’un avenant spécifique pour être protégés par votre contrat d’assurance). Votre prime doit être recalculée pour tenir compte de ces changements. Il se pourrait donc qu’elle soit plus élevée après les travaux.

Toutefois, toutes les rénovations ne provoquent pas une hausse de votre prime! Elle peut même baisser si vous avez réduit votre risque de sinistres. Par exemple, vous diminuez les risques d’incendie, de dommages causés par l’eau et de vol en vous débarrassant de votre poêle à bois, en changeant le revêtement de votre toiture et en vous équipant d’un système d’alarme relié à une centrale.

Travaux les plus importants à mentionner

  • Ajout d’une pièce ou d’un garage
  • Aménagement du sous-sol
  • Installation d’un spa ou d’une piscine
  • Conversion du système de chauffage (ex.: du mazout à l’électricité)
  • Réfection de la toiture
  • Changement du chauffe-eau
  • Remplacement d’une boîte électrique à fusibles par une boîte à interrupteurs
  • Installation d’un système d’alarme

Oublier de signaler les changements apportés à votre maison ou les taire pour éviter de faire augmenter votre prime pourrait vous coûter cher. Tout ce que cherche votre assureur, c’est vous offrir une protection qui correspond à la valeur de reconstruction de votre résidence. Autrement dit, s’il ne connaît pas la nouvelle valeur de votre résidence à la suite de vos rénovations, en cas de sinistre, vous obtiendrez un remboursement équivalant seulement à la valeur avant les travaux.

Par ailleurs, si vous ajoutez une piscine ou un foyer sans le mentionner et qu’un incident se produit, il se pourrait que vous n’ayez pas droit à un dédommagement ou qu’il soit réduit. C’est donc à votre avantage de jouer cartes sur table avec votre assureur.



Des questions? Des travaux en vue?

Si vous êtes membre de CAA-Québec, appelez gratuitement et aussi souvent que vous le désirez nos conseillers professionnels en habitation. Ils sont à votre disposition pour vous aider à faire des choix éclairés et objectifs, quel que soit le projet que vous souhaitez réaliser. Servez-vous aussi de notre banque d'entreprises recommandées en habitation, qui regroupe plus de 700 établissements de confiance.