L’été approche à grands pas, le temps des vacances aussi. Avez-vous l’esprit tranquille à l’idée de laisser votre maison sans surveillance?

Les faits à connaître
Tout d’abord, vous devez garder en tête que lors d’un vol résidentiel, près des deux tiers des cambrioleurs s’introduisent par la porte principale ou la porte secondaire. C’est donc sur ces voies d’entrée que vos efforts devraient être concentrés. D’ailleurs, selon le Code national du bâtiment du Canada de 1990, toutes les portes extérieures permettant d’entrer dans une résidence ou de communiquer entre un garage et une résidence doivent être en mesure de résister à une effraction.

Peut-être avez-vous déjà investi dans l’achat d’une serrure absolument incrochetable? Vous vous croyez à l’abri? Détrompez-vous! Les voleurs font souvent la même chose peu importe la serrure : ils enfoncent tout simplement la porte à coups de pied parce que le cadre cède! Des tests en laboratoire ont démontré qu’un voleur type peut en moyenne appliquer une force d’impact de près de 1 700 livres par coup de pied. Règle générale, moins de 10 coups suffisent à un homme de corpulence moyenne pour faire céder le cadre. Il faut donc d’abord et avant tout consolider le cadre et la gâche (la plaque qui reçoit le pêne).

Les précautions à prendre
Le cadre et la gâche d’une serrure cèdent en effet facilement sous la force d’impact du pied si ceux-ci n’ont pas été correctement renforcés, et ce, même si votre serrure possède un long pêne dormant. Voici donc quelques trucs simples et efficaces pour consolider le tout.

1. Fixez la gâche sur le cadre avec des vis plus longues permettant ainsi de
    le rendre « solidaire » du cadre, et donc de la structure même du mur de
    la maison.

2. Remplacez la gâche par une plaque d’acier d’un minimum de 1/8 de pouce
    d’épaisseur que vous fixerez au cadre et au mur extérieur.

3. Procurez-vous des accessoires qui rendent davantage la porte et le cadre
    solidairement retenus au mur extérieur. Votre quincaillier pourra vous
    conseiller de façon plus précise en fonction des contraintes qui vous
    sont propres.

Ces quelques précautions rendront votre porte beaucoup plus résistante et décourageront rapidement les cambrioleurs.

Mais il y a plus encore…
Une porte résistante est une chose, mais la sécurité repose sur bien d’autres mesures possibles. Qu’en est-il de vos fenêtres par exemple ? Un système d’alarme serait-il à envisager ? Laissez-vous la maison en mettant toutes les chances de votre côté ? Lisez notre texte à ce sujet : Vacances et sécurité de votre maison

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à joindre les experts des services-conseils en habitation de CAA-Québec. Ils pourront même vous diriger vers l’expert qu’il vous faut selon vos besoins.



Des questions? Des travaux en vue?

Si vous êtes membre de CAA-Québec, appelez gratuitement et aussi souvent que vous le désirez nos conseillers professionnels en habitation. Ils sont à votre disposition pour vous aider à faire des choix éclairés et objectifs, quel que soit le projet que vous souhaitez réaliser. Servez-vous aussi de notre banque d'entreprises recommandées en habitation, qui regroupe plus de 700 établissements de confiance.