Lorsque le printemps arrive, il est temps de faire le bilan de santé de la maison et de remettre en service les équipements extérieurs. Place aux travaux printaniers!

Utilisez le tableau ci-dessous comme aide-mémoire.









À L’EXTÉRIEUR

 

Si le toit est pentu, vérifiez la condition de son revêtement (bardeaux d’asphalte, tôle, etc.) et des joints d’étanchéité des éléments qui font saillie (cheminée, évent de plomberie, solins, etc.).

 

Dans le cas d’un toit plat, assurez-vous que le drain est bien dégagé et que la crépine qui le protège des débris est en place. En présence d’une couverture multicouche (asphalte et gravier), veillez à ce que du gravier protège complètement la couche de bitume. Si votre toit est plutôt recouvert d’une membrane élastomère et que des granules de protection se sont détachés, faites appel à un couvreur spécialisé. Assurez-vous aussi que les cheminées, puits de lumière, trépieds électriques, solins, etc., ont bien résisté à l’hiver.

 
La saison de chauffage terminée, procédez au ramonage de la cheminée et à un minutieux nettoyage de l’appareil qu’elle dessert. 
Jetez un œil aux gouttières. La neige et la glace ont pu les abîmer ou compromettre leur ancrage. Pour éviter les dommageables infiltrations d’eau, elles doivent se déverser à distance des fondations. 

Inspectez les parements extérieurs. Les matériaux de revêtement mal ancrés ou détachés doivent être réparés sans délai. Faites vérifier ceux qui sont fissurés ou dont le fini est écaillé, décoloré ou comporte des traces de moisissures. S’il s’agit d’un revêtement de maçonnerie (brique ou pierre), repérez les éléments effrités ou éclatés, les joints fissurés ou vidés de leur mortier ainsi que les gonflements vers l’extérieur (ventre de bœuf). En cas d’anomalies, contactez un entrepreneur en maçonnerie.

 
Vérifiez l’état des escaliers et balcons ainsi que des rampes et garde-corps. Procédez aux réparations requises. 
Testez les prises de courant extérieures. Celles-ci devraient être dotées d’un disjoncteur différentiel de fuite à la terre (DDFT ou, en anglais, GFI). 

Profitez du grand lavage des vitres pour remettre les moustiquaires en place et, avant le retour des insectes, réparer ceux qui sont percés. Par la même occasion, examinez les joints de scellant autour des fenêtres.

 
Nettoyez les margelles (puits de fenêtre) et, au besoin, leur colonne de drainage afin de garantir leur efficacité.  
Soumettez les fondations de la maison à une minutieuse inspection. Les fissures et les traces d’efflorescence (dépôts blanchâtres), d’infiltration ou d’humidité localisée demandent une évaluation plus poussée par un spécialiste. 
Si votre maison est desservie par un puits, la fin de la fonte des neiges est un moment propice à l’analyse en laboratoire de la qualité de son eau. 
Préparez le climatiseur. Nettoyez-en le serpentin et les filtres (ou remplacez ces derniers). Prévoyez un appel de service aux deux ou trois ans. 
Si une thermopompe repose sur le sol, vérifiez son niveau pour obtenir l’assurance que l’action du gel ne l’a pas déstabilisée. 
Inspectez votre cabanon et les clôtures afin de planifier un entretien si nécessaire. 
Dès que la température le permet, retirez les protections des arbres. Récupérez les antidérapants (sable, gravier, etc.) qui se sont accumulés en bordure de la pelouse et arrosez copieusement les endroits où des fondants (sels et chlorures) ont été déversés. 
Effectuez la mise au point de la tondeuse et préparez les accessoires de jardin. 
Vers la fin avril, déchaumez (ratissez) la pelouse. Attendez toutefois en mai pour réensemencer les zones dénudées où les mauvaises herbes pourraient pousser plus facilement. Coupez le gazon à une hauteur de 5 cm la première fois, puis à 7,5 cm par la suite. Fertilisez le sol avec un engrais naturel. 
Dès qu’il n’y a plus de risque de gel, réalimentez les robinets extérieurs et réinstallez les boyaux d’arrosage. 
Évitez de tailler les arbres qui perdent beaucoup de sève, tels les érables, les bouleaux, les ormes, les noyers et les tilleuls, tôt au printemps, soit de la fin mars au début mai. En ce qui a trait aux arbres fruitiers, prenez la peine de vous informer avant de sortir le sécateur. 
Ressortez et nettoyez le mobilier et les accessoires de jardin; réinstallez les modules d’activités pour les enfants (balançoires, carré de sable, etc.). 
Passez en revue les moindres parties du barbecue; assurez-vous que la bonbonne de propane contient suffisamment de gaz pour vous permettre de profiter des premières belles journées. 
Réactivez le système de traitement de l’eau de la piscine dès que le soleil prend des forces et que toute trace de l’hiver a disparu. 

 


À L’INTÉRIEUR

Si le chauffage de la maison est fourni par un appareil central à combustion, commandez un entretien/nettoyage aussitôt la période de chauffage terminée. 
S’il s’agit d’un système à air pulsé, procurez-vous des filtres de rechange pour être fin prêt l’automne prochain. 
Nettoyez à fond votre humidificateur portatif ou central. 
Assurez-vous du bon fonctionnement du système de pompage du puisard. 
Vidangez la fosse de retenue du garage. 
Versez de l’eau dans les avaloirs de sol (drains de plancher) afin d’éviter le refoulement des odeurs émanant des égouts. 
Si la maison dispose d’un vide sanitaire (cave), ouvrez les soupiraux dès le retour du temps chaud de manière à assurer la ventilation de cet espace généralement très humide tout au long de l’été. Assurez-vous que leur grillage est en bonne condition afin d’empêcher l’intrusion d’insectes ou de petits animaux. 
Faites le ménage du garage et/ou des endroits où sont rangés les produits d’entretien. Débarrassez-vous des produits dangereux inutiles (surplus de peinture, d’huile, pesticides, etc.) en les déposant au centre local de récupération. 
Dégagez les charpies accumulées dans le conduit d’évacuation de la sécheuse de même que dans la bouche d’évacuation extérieure. 
Nettoyez les moindres recoins de l’échangeur d’air et, si nécessaire, remplacez son filtre. 
Ajustez et lubrifiez les mécanismes de fonctionnement des portes et fenêtres. 



Des questions? Des travaux en vue?

Si vous êtes membre de CAA-Québec, appelez gratuitement et aussi souvent que vous le désirez nos conseillers professionnels en habitation. Ils sont à votre disposition pour vous aider à faire des choix éclairés et objectifs, quel que soit le projet que vous souhaitez réaliser. Servez-vous aussi de notre banque d'entreprises recommandées en habitation, qui regroupe plus de 700 établissements de confiance.