Habitation - Trucs et conseils - La gestion des déchets à l'extérieur

Bien gérer les déchets, c’est excellent. Choisir des produits plus écolos et adopter des comportements responsables, alors là, c’est encore mieux! Coup d’œil sur des gestes simples.

Choisissez des produits verts.
Pour l’entretien extérieur, optez pour des produits certifiés écologiques ou biodégradables. Remplacez les engrais chimiques par des engrais naturels.

Installez un bac de compostage dans votre jardin.
En plus de réduire les ordures ménagères, le compostage permet de diminuer l’accumulation de feuilles mortes et autres résidus du jardin. Sans compter que l’engrais qui en résulte servira à maintenir vos plantes et votre pelouse en santé.

Trouvez des solutions naturelles pour remplacer les pesticides.
Retirez les mauvaises herbes à la main ou en sarclant; éliminez les insectes à la main ou à l’aide d’un puissant jet d’eau; disposez une boîte de conserve ouverte aux deux bouts et partiellement enfoncée dans le sol autour des plants nouvellement repiqués pour empêcher les vers gris de les faucher; attirez dans votre jardin des oiseaux et des insectes qui mangeront les ravageurs; etc. Essayez aussi la technique de compagnonnage des plantes qui permet d’éloigner certains insectes. Si vous devez néanmoins acheter un pesticide, consultez un vendeur pour connaître les produits les moins nocifs. Ne vous procurez que la quantité dont vous avez besoin.

Récupérez votre vieux tuyau d’arrosage.
Le système d’arrosage « goutte à goutte » permet de distribuer l’eau exactement au pied des plantes et de réduire l’évaporation. Pour mettre en place un tel système, il vous suffit de percer des trous dans votre tuyau et de l’installer près des plantes les jours d’arrosage fixés par votre municipalité.

Utilisez des outils qui ne font appel à aucune source d’énergie.
Par exemple, remplacez votre coupe-bordures à essence par un sécateur manuel ou votre souffleuse à feuilles par un râteau ou un balai. Ainsi, vous n’aurez pas à acheter d’essence et vous ne créerez pas de pollution.

Nettoyez intelligemment.
L’eau savonneuse utilisée pour laver la voiture risque de se retrouver dans les égouts pluviaux et de les contaminer. Pire, elle transportera avec elle les traces d’essence, d’huile ou de produit chimique qui se trouvaient sur la voiture ou sur la surface de l’allée. La solution : rendez-vous à un lave-auto qui se soucie de l’environnement. En effet, certains établissements disposent d’un système de recyclage de l’eau et de collecteurs qui recueillent les polluants et les empêchent d’aller dans les égouts. Vérifiez s’il existe de tels établissements dans votre région. Vous tenez à laver vous-même votre véhicule? Utilisez un seau et une éponge plutôt qu’un jet d’eau continu, ainsi qu’un nettoyant sans phosphate. En plus d’économiser l’eau, vous assurerez un certain contrôle sur les résidus. Pour les mêmes raisons, nettoyez votre entrée de garage avec un balai plutôt qu’avec un tuyau d’arrosage.

Récupérez l’eau pluviale dans un baril.
Vous pourrez utiliser cette eau pour laver votre voiture ou arroser vos plantes. Utilisez un baril muni d’un couvercle à l’épreuve des enfants et des animaux domestiques ainsi que d’une moustiquaire visant à éviter la prolifération d’insectes.

Remplacez les papiers essuie-tout par des chiffons en tissu.
En plus d’être réutilisables, les chiffons sont plus performants que les essuie-tout pour nettoyer le barbecue, mesurer l’huile de la voiture ou de la tondeuse ou encore nettoyer les meubles de jardin.

Éliminez les huiles usées, les filtres à huile et les antigels en toute sécurité.
Ces produits renferment des substances très nocives pour l’environnement. Il ne faut donc jamais les brûler ni les jeter dans les poubelles, les toilettes ou les égouts pluviaux. Apportez-les plutôt dans un atelier de réparation automobile qui les récupère ou dans un centre de recyclage ou de collecte de déchets dangereux. Ne mettez pas non plus votre vieille batterie d’auto à la poubelle : elle contient aussi des matières dangereuses.

Ne jetez pas vos vieux pneus.
Apportez-les chez votre garagiste ou votre détaillant automobile : la grande majorité d’entre eux sont inscrits au service de récupération des pneus de Recyc-Québec.

Équipez la terrasse d’un mobilier écologique.
Recherchez des meubles et accessoires de jardin qui sont faits de ressources naturelles ou renouvelables ou qui ont un contenu recyclé ou récupéré. Préférez des produits durables, qui demandent peu d’entretien et émettent peu de composés organiques volatils (COV).

Tournez-vous vers un barbecue moins polluant.
Le parfait barbecue écolo n’existe pas, mais certains appareils sont moins nocifs que d’autres pour la santé humaine et l’environnement en raison du type de combustible utilisé. Le plus écologique : l’électricité. Suivent le gaz naturel et le propane. Les moins écolos : le bois et le charbon de bois.

Organisez une vente-débarras.
Vélos, articles de sport, meubles de jardin, accessoires de jardinage… Si votre garage ressemble à la caverne d’Ali Baba, c’est qu’il est temps de faire un grand ménage et de vendre les objets usagés, mais en bon état, dont vous ne vous servez plus, ou encore de les offrir à une ressourcerie. Les autres iront au recyclage ou au dépôt de déchets dangereux.

Texte de Jacqueline Simoneau
Mis à jour par CAA-Québec en juin 2011



Des questions? Des travaux en vue?

Si vous êtes membre de CAA-Québec, appelez gratuitement et aussi souvent que vous le désirez nos conseillers professionnels en habitation. Ils sont à votre disposition pour vous aider à faire des choix éclairés et objectifs, quel que soit le projet que vous souhaitez réaliser. Servez-vous aussi de notre banque d'entreprises recommandées en habitation, qui regroupe plus de 700 établissements de confiance.