Habitation - Trucs et conseils - Piscine extérieure

Un aménagement sécuritaire

Avant tout, voici quelques recommandations pour vous permettre de profiter de votre oasis de fraîcheur en toute sécurité.

Avant de vous jeter à l’eau et d’acheter une piscine, informez-vous auprès de votre municipalité des normes à respecter quant à son installation. Pour votre sécurité aussi bien que pour celle des jeunes baigneurs, la plupart des municipalités exigent que la piscine soit protégée par une clôture d’une hauteur minimale de 1,2 mètre (4 pi). Les portes d’accès au terrain et à la piscine doivent être munies d’un mécanisme de verrouillage automatique sécuritaire. S’il s’agit d’une piscine hors terre, assurez-vous de rendre l’escalier inaccessible aux enfants. De plus, rangez loin de la piscine et de la clôture qui l’entoure jouets, objets flottants et outils : un enfant curieux pourrait être tenté de grimper et de franchir la clôture.

Les enfants de moins de trois ans et ceux qui ne savent pas nager doivent porter un gilet de sauvetage ou un vêtement de flottaison individuel (VFI). Afin de pouvoir intervenir rapidement en cas d’urgence, gardez une bouée de sauvetage et une perche à portée de la main.

L’entretien régulier : une nécessité

En portant une attention particulière à la qualité de l’eau, vous protégerez les baigneurs des maladies causées par les microorganismes et préviendrez l’usure provoquée par la corrosion ou les dépôts calcaires. Durant les périodes de canicule ou les jours de grand achalandage, il est indiqué de faire un test d’eau quotidien. L’entretien des accessoires et de l’équipement de filtration fait aussi partie des règles à suivre pour maintenir une eau saine.

Mais attention, des précautions s’imposent : les produits d’entretien pour piscines doivent être manipulés avec soin. À l’état pur, la plupart d’entre eux sont nocifs. Suivez attentivement le mode d’emploi du fabricant. De plus, en recherchant les produits homologués en vertu de la Loi sur les produits antiparasitaires (LPA), notamment pour les algicides à base de sulfate de cuivre, vous serez sûr de faire un bon choix.

Le chlore
La chloration de l’eau est une technique de désinfection qui permet d’éviter les infections bactériennes, virales et parasitaires. On doit vérifier quotidiennement le degré de chlore et le rétablir au besoin. On trouve sur le marché une vaste gamme de produits de chloration liquides, en granules ou en pastilles… à des prix tout aussi variés.

Excellent bactéricide, le chlore est par contre un produit corrosif et irritant, non toléré par les gens à la peau et aux poumons sensibles. Une étude européenne a même montré que la baignade dans une eau chlorée accroît la fréquence de l’asthme chez les enfants.

Le pH
Le pH est l’indice de l’acidité relative ou de l’alcalinité de l’eau. Il se mesure sur une échelle de 0 à 14. Le pH idéal est de 7,4. Il existe sur le marché plusieurs types de trousses d’analyse du pH, en bouteilles ou en languettes. Les prix peuvent varier (de 5 à 30 $), mais la qualité du produit servant à l’analyse est la même dans toutes les trousses. La trousse plus coûteuse offre cependant une plus grande variété de types d’analyses. En plus de ce qu’il faut pour mesurer le pH, on y trouvera, par exemple, un nécessaire pour vérifier notamment le degré de chlore et la présence d’algues.

La dureté
La quantité de calcaire dans l’eau détermine sa dureté. Il est important de vérifier occasionnellement cette propriété : lorsqu’elle n’est pas assez dure, l’eau devient corrosive et peut endommager les composantes de votre piscine. Le cas échéant, ajoutez un produit à base de calcium. Par contre, on ne peut « adoucir » une eau trop dure.

Eau secours!
Vous passez votre main sur les parois de la piscine et vous sentez que ça glisse? L’eau est un peu gluante et a une légère coloration verte? C’est que des algues sont en train de se développer. L’eau est probablement trop chaude et le chlore résiduel n’agit plus efficacement. Il est temps d’ajouter un algicide. Dès que vous constatez la présence d’algues, n’hésitez pas à utiliser un tel produit, mais rappelez-vous qu’il n’a aucun effet sur les bactéries et les virus.

L’eau est blanchâtre et trouble? Divers facteurs peuvent en être la cause : pH trop élevé, eau trop alcaline, accumulation de calcaire, algues en croissance, filtres à nettoyer ou à changer, etc. Si la cause du problème n’est pas claire, prélevez un échantillon d’eau et apportez-le dans un magasin de piscines. On procédera à une analyse complète et on vous prescrira le remède et sa « posologie » selon le volume d’eau de votre piscine.

Vous serez absent plus d’une semaine?

  • Il n’existe pas de produits miracles pour garder l’eau de votre piscine en bon état. De plus, il est inutile d’ajouter une surdose de produits dans votre piscine avant votre départ.
  • Laissez fonctionner votre filtre.
  • Pour une sécurité accrue, installez un détecteur de mouvement qui avertira vos voisins d’une présence aux abords de la piscine, cela afin d’éviter les baignades non autorisées ainsi que les noyades.
  • Vous pouvez demander à un technicien qualifié ou à un ami de voir à l’entretien de votre piscine et de vos appareils.

Selon le Bureau d’assurance du Canada (BAC), il n’est pas nécessaire de demander à un voisin ou à un ami de surveiller la piscine. L’aménagement doit toutefois correspondre aux normes de sécurité exigées par la municipalité.



Des questions? Des travaux en vue?

Si vous êtes membre de CAA-Québec, appelez gratuitement et aussi souvent que vous le désirez nos conseillers professionnels en habitation. Ils sont à votre disposition pour vous aider à faire des choix éclairés et objectifs, quel que soit le projet que vous souhaitez réaliser. Servez-vous aussi de notre banque d'entreprises recommandées en habitation, qui regroupe plus de 700 établissements de confiance.