Chats, marmottes, mouffettes et autres petits animaux font la fête dans votre jardin ? Voici quelques trucs astucieux, et tout doux, pour les tenir à distance.

Les écureuils

  • Sélectionnez des bulbes pas vraiment appétissants pour ces petits rongeurs, comme le narcisse,
    la fritillaire, la jacinthe, le perce-neige, le muscari et la scille.
  • Plantez des géraniums, de l’ail et des oignons, des herbes aromatiques (menthe, thym, sarriette, lavande, romarin) ou des plantes à feuillage odorant près des bulbes. Leurs odeurs empêchent les rongeurs de détecter celle des bulbes.
  • Épandez à la surface du sol des poils de chien ou de chat ou encore du piment de Cayenne qui ont un effet répulsif. Le hic : il faut renouveler l’application régulièrement.
  • Plongez les bulbes dans une solution de paraffine (une cuillerée à soupe de paraffine pour 600 ml d’eau). Laissez les bulbes 30 minutes dans cette solution avant de les planter. La paraffine empêche les rongeurs de déceler l’odeur des bulbes.
  • Après la plantation, protégez semences et bulbes en les recouvrant d’un grillage à poules métallique. Le grillage ne nuit pas aux bulbes : les jeunes pousses croissent tout simplement à travers celui-ci. Ou encore : étalez un paillis composé de matières piquantes et irritantes, comme des aiguilles de pin séchées ou des rameaux d’épinette, ou bien un engrais à base de fumier de poulet dont l’odeur déplaît aux écureuils.
  • Pour les empêcher de ronger l’écorce des arbres, encerclez chaque tronc d’un collet de métal de 60 cm de largeur, installé à environ 1,8 m du sol. Maintenez-le en place avec du fil de fer relié aux deux extrémités par un ressort afin de ne pas restreindre la croissance. Il existe également sur le marché des gaines en plastique à enrouler autour des troncs des arbustes.
  • Éloignez les écureuils des mangeoires en mélangeant aux graines un produit à base de capsaïcine (piment de Cayenne). Les oiseaux n’y sont pas sensibles, contrairement aux écureuils. Autre solution : poser un cône inversé au-dessus de la mangeoire suspendue ou au-dessous de la mangeoire sur le poteau. Ce cône doit cependant être mobile afin de ne pas laisser de prise à l’animal. Enfin, la mangeoire doit être positionnée à au moins 1,5 m du sol et à 3 m de tout endroit d’où l’écureuil pourrait s’élancer.

Les chats

  • Protégez vos semis en disposant un grillage à poules ou une moustiquaire sur le sol ou en piquant plusieurs bâtons que vous inclinerez près du sol.
  • Dans les plates-bandes, entre les végétaux, étendez du paillis, des branches ou encore des pierres pour les décourager de creuser dans le sol.
  • Installez un arrosoir muni d’un détecteur de mouvement qui les aspergera d’un petit jet d’eau lorsqu’ils s’aventureront dans son champ de détection.
  • Si vous connaissez les propriétaires des chats qui fréquentent votre jardin, demandez-leur de mettre un collier à clochette autour du cou de leurs animaux, afin que les oiseaux qui s’alimentent à vos mangeoires soient prévenus de leur présence. De plus, disposez vos postes d’alimentation loin des bosquets où ils pourraient se cacher.
  • En dernier recours, employez un répulsif commercial en suivant bien les recommandations du fabricant.

Les marmottes

  • Bloquez l’accès aux endroits de prédilection de ces animaux – sous le balcon, la terrasse, la remise, autour du potager – avec une clôture en grillage métallique d’une maille maximale de 5 cm. Pliez la base de la section enfouie dans le sol (25 à 60 cm) en L vers l’extérieur (40 à 50 cm). Attention toutefois de ne pas bloquer le terrier pendant que l’animal ou ses petits sont à l’intérieur.
  • Saupoudrez du piment fort moulu, du poivre noir moulu ou du répulsif commercial – en suivant les directives du fabricant – près des endroits où ils font des ravages. Prenez garde de ne pas en appliquer sur les parties comestibles des fruits et des légumes. Ce procédé peut être dispendieux puisque vous devrez répéter l’opération souvent.
  • Protégez la base des arbres fruitiers et ornementaux à l’aide d’un cylindre en fil de fer ou une gaine en plastique.
  • Installez un arrosoir muni d’un détecteur de mouvement.

Mouffettes et ratons laveurs

  • Utilisez une poubelle solide munie d’un couvercle étanche, que ces petits animaux auront du mal à enlever. Au besoin, attachez le couvercle avec du fil de fer ou maintenez-le en place à l’aide d’un élastique solide, puis retenez la poubelle à une corde ou un support pour l’empêcher de basculer. Conseil : nettoyez régulièrement l’intérieur de la poubelle afin d’éliminer les odeurs qui les attirent. Ne sortez la poubelle que le matin même de l'enlèvement des ordures.
  • Éliminez tout ce qui les attire : terriers déjà creusés, débris, tas de bois, etc.
  • Pour les éloigner du terrier, obstruez tous les accès près du sol, sauf un, à l’endroit occupé par l’animal – sous le balcon, la terrasse, la remise, etc. – avec un grillage métallique dont la maille fait moins de 5 cm. La base doit être enfouie idéalement entre 30 et 60 cm dans le sol et repliée en L vers l’extérieur. Mettez ensuite 1 kg de boules antimites dans le terrier. Couvrez le sol de la sortie avec de la farine afin de vous assurer que la mouffette a bien quitté son nid avant de fermer la dernière issue. Auparavant, vérifiez qu’il n’y a pas de petits à l’intérieur. Ils naissent à la mi-mai et sortent au début de juillet.
  • Pour prévenir les dommages au jardin, érigez une petite clôture métallique de 1,2 m de hauteur, dont la base est solidement attachée à des poteaux, mais dont la partie supérieure (35-40 cm) n’est pas fixée et s'incline vers l’extérieur.
  • Ces animaux peuvent endommager la pelouse en creusant des trous pour trouver les vers blancs dont ils raffolent. En cas de sérieux dommages au gazon, déposez des nématodes (vers microscopiques qui parasitent les vers blancs) entre la mi-août et la mi-septembre pour réduire le nombre de larves dans le sol.

Lapins et lièvres

  • Pour les repousser, saupoudrez régulièrement les plantes de piment de Cayenne, de poivre noir ou de sauce Tabasco. Mais, tout comme les répulsifs commerciaux, ils s’avèrent souvent peu efficaces à long terme pour protéger les plantes en croissance : en période de disette, lapins et lièvres n’hésiteront pas à manger les végétaux malgré leur mauvais goût.
  • Sur les semis, installez des protecteurs métalliques vendus dans les commerces spécialisés en horticulture.
  • Protégez l’écorce des arbres et des grands arbustes en entourant les troncs d’un grillage métallique dont les mailles font moins de 0,6 cm. Assurez-vous que le grillage est suffisamment haut pour qu’ils ne puissent pas atteindre le tronc, même quand il y a de la neige. Et laissez un espace d’au moins 2 cm entre le cylindre et le tronc pour permettre à l’arbre de croître en diamètre. Il est recommandé d’enfouir dans le sol la base du grillage.
  • Pour protéger le jardin et les bosquets d’arbustes fruitiers, entourez-les d’une clôture en grillage métallique d’environ 1 m de hauteur avec une maille de moins de 2 cm. La section enfouie dans le sol doit avoir au moins 15 cm et la base doit être pliée en L vers l’extérieur.

Les taupes

  • Plantez des jacinthes, des euphorbes et des ricins. Leurs odeurs leur déplaisent, ce qui peut les inciter à loger ailleurs.
  • Enfoncez une bouteille de boisson gazeuse vide dans le trou de la tanière, goulot à l’extérieur. Le bruit du vent qui siffle dans la bouteille vide les incommode.
  • Pour protéger les petites superficies, érigez une barrière constituée d’un grillage en métal sous (30 cm) et autour de la superficie à protéger.

Merci au ministère des Ressources naturelles et de la Faune et au Jardin botanique de Montréal pour leur collaboration.

Par Jacqueline Simoneau



Des questions? Des travaux en vue?

Si vous êtes membre de CAA-Québec, appelez gratuitement et aussi souvent que vous le désirez nos conseillers professionnels en habitation. Ils sont à votre disposition pour vous aider à faire des choix éclairés et objectifs, quel que soit le projet que vous souhaitez réaliser. Servez-vous aussi de notre banque d'entreprises recommandées en habitation, qui regroupe plus de 700 établissements de confiance.