Habitation - Trucs et conseils - Noël magique et écologique

Noël est à nos portes et vous savourez l’idée de passer du bon temps avec votre famille. Décoration du sapin, emballage de cadeaux, repas festifs en bonne compagnie… des activités réjouissantes, certes, mais souvent coûteuses pour l’environnement.

Mon vert sapin…

De nos jours, plusieurs espèces d’arbres sont utilisées en guise d’arbres de Noël. La plus courante demeure le sapin baumier, reconnu pour son parfum persistant. On retrouve aussi des arbres artificiels. Écologique, cette option? En fait, les arbres artificiels sont constitués de PVC et autres plastiques non recyclables et dont la production et l’importation nécessitent beaucoup d’énergie. L’analyse du cycle de vie comparative entre les arbres artificiels et naturels réalisée en 2009 dans la région de Montréal par Ellipsos estime qu’il faut garder un sapin artificiel durant au moins 20 ans pour en faire un choix écologiquement équivalent à l’achat de sapins naturels, mais combien de gens le gardent aussi longtemps? Le meilleur choix pour la plupart d’entre nous consiste donc en un arbre naturel.

Oui, mais… couper des arbres?

Une fois chez le marchand d’arbres de Noël, il faut encore choisir entre arbres cultivés ou sauvageons. Les sapins cultivés sont produits dans le but précis d’être coupés et vendus pour les fêtes. Ils offrent l’avantage d’avoir poussé en milieu contrôlé, ce qui leur donne une forme conique plus régulière. Certains marchands proposent aussi des arbres semi-cultivés. Un peu moins dispendieux, ils ont été taillés moins fréquemment au cours de leur croissance. À considérer : ces deux types d’arbres représentent une ressource renouvelable, recyclable et compostable et ils sont remplacés par de nouvelles pousses dès leur récolte. Quant aux sauvageons, ils ont été prélevés dans un milieu naturel et sont généralement issus d’une coupe à blanc très néfaste pour l’environnement.

Important : la fraîcheur

Lors de l’achat d’un sapin, vérifiez sa fraîcheur en serrant une branche entre votre pouce et votre index et en tirant vers vous. Un arbre frais ne laissera pas échapper plus de 5 à 10 aiguilles dans votre main. Et pourquoi pas faire de l’auto-cueillette? Fraîcheur garantie! L’Association des arbres de Noël du Québec (APANQ) a mis une carte des sapinières ouvertes à cette pratique.

L’arbre en pot?

Par ailleurs, utiliser un arbre vivant en pot provenant d’un milieu naturel et le replacer à l’extérieur après la période des Fêtes peut sembler écologique. Toutefois, il n’en est rien! En effet, au Jardin botanique de Montréal, on explique que cette méthode priverait l’arbre d’une bénéfique période de dormance. De plus, même s’il parvenait à s’adapter au climat et à la luminosité intérieurs, l’arbre serait probablement victime d’un choc fatal à son retour à l’extérieur, à cause de l’écart des températures.

Un sapin bien situé…

À la maison, si vous ne souhaitez pas installer et décorer votre arbre tout de suite, conservez-le dans un endroit couvert, mais non chauffé. Lorsque vous serez prêt à l’installer, vous choisirez un coin le plus éloigné possible de toute source de chaleur – calorifère, plinthe électrique, foyer, poêle –, qui contribuerait à assécher votre arbre et à le rendre plus inflammable.

… et bien hydraté

Le type de support que vous utiliserez importe peu, à condition qu’il soit suffisamment robuste et qu’il puisse contenir au moins six litres d’eau. Avant d’installer l’arbre, coupez de 2 centimètres le bas du tronc pour une meilleure absorption. Le premier jour, l’arbre consommera environ quatre litres d’eau, et il faudra ensuite lui ajouter un litre par jour. Veillez à ce qu’il ne reste jamais plus de deux heures sans eau.

Autres choix écolos

Les petits conifères d’intérieur comme le cyprès et le pin de Norfolk se révèlent être des choix des plus verts. Toutefois, parce que leurs branches de ne sont pas très rigides, il faut n’y suspendre que des décorations très légères. Il faudra aussi les arroser assidûment et ne pas les exposer à une trop grande source de chaleur. Autre option intéressante : les sapins en carton recyclé de la compagnie Cascades. Offerts sur le site Internet de l’entreprise, ces arbres arborent la réputée certification FSC relative à la gestion responsable des forêts. Ils sont conçus à 100 % de fibres recyclées qui proviennent de la « forêt urbaine », soit les bacs de recyclage.

Éclairage sensé…

Un arbre illuminé dépense beaucoup d’énergie, mais offre une ambiance unique. Il faut savoir que les ampoules à diode électroluminescente (DEL) offrent une agréable solution de rechange aux ampoules traditionnelles. Elles consomment jusqu’à 90 % moins d’énergie et ne génèrent pratiquement aucune chaleur. De plus, les jeux de lumière DEL sont les seuls à être homologuées Energy Star, répondant ainsi à des critères stricts en matière de consommation d'énergie, de puissance lumineuse et de rendement général. Pour économiser encore davantage d’énergie, installez une minuterie, qui permettra de réduire la durée d’illumination de vos décorations, en plus de vous simplifier la vie. Pour l’éclairage extérieur, les jeux de lumières DEL à alimentation par énergie solaire s’avèrent pratiques et sécuritaires, puisqu’ils n’ont pas à être branchés à une prise. Ils sont toutefois encore assez dispendieux.

… éclairage mesuré

Par ailleurs, rien ne vous oblige à illuminer votre demeure trop tôt dans la saison. La magie de votre décor a plus de chance de toujours opérer le jour de Noël si vous évitez de l’avoir sous les yeux trop longtemps avant les fêtes.

Et la sécurité, dans tout ça?

D’abord, assurez-vous de n’utiliser que des ampoules approuvées CSA ou ULC. À l'intérieur de la maison, utilisez les ensembles conçus pour l'intérieur et à l'extérieur, les ensembles conçus pour l'extérieur. Souvenez-vous également qu’une prise murale peut fournir un maximum de 15 ampères. La consommation en énergie est indiquée sur l’emballage du jeu de lumières. Si elle est exprimée en watts, vous n’avez qu’à diviser ce nombre par 120 (volts) pour obtenir le total en ampères. Si l’ensemble de lumières dépasse la capacité de la prise, utilisez plus d’une prise pour brancher votre éclairage.

Pour compléter le tout

Côté déco, l’imagination est sans limites pour orner votre arbre, mais aussi vos murs, vos fenêtres, le manteau de cheminée ou les rampes d’escalier. N’oubliez pas, cependant, que la plupart des décorations de Noël commerciales, bien qu’attrayantes par leur apparence festive et féerique, ne se recyclent pas et sont même plutôt nocives pour l’environnement. À éviter (ou à utiliser avec modération) : les glaçons, les guirlandes en plastique, les cheveux d’ange, les bombonnes de neige artificielle…

Les cadeaux : incontournables… quoiqu’on en dise!

Bien sûr, Noël ne doit pas rimer qu’avec cadeaux, mais le premier peut-il vraiment exister sans le second? L’idéal en matière de cadeaux écologiques, c’est encore les présents dématérialisés : billets de théâtre, massage, soins corporels, etc. Pour les présents plus tangibles, utilisez du papier d’emballage recyclé, des sacs en tissu ou des sacs en papier réutilisables. Assurez-vous d’acheter des objets utiles et durables plutôt que des gadgets qui finiront rapidement à la poubelle et, dans la mesure du possible, achetez local!

Le plat de résistance

Vient enfin le moment d’exposer à vos parents et amis le résultat de tout ce travail. La tentation est grande de vouloir économiser temps et énergie en sortant vaisselle en styromousse et nappes de plastique. Résistez à tout prix! Vos invités seront contents de manger dans de la « vraie vaisselle » et après le repas, personne ne vous en voudra d’organiser une corvée à l’évier! Après le réveillon, assurez-vous de mettre au bac bleu tout ce qui se recycle et compostez les déchets de table. Il vous reste beaucoup de nourriture fraîche et non entamée? Pourquoi ne pas tout emballer et rendre visite à un centre d’aide aux démunis de votre localité? Enfin, surveillez votre journal de quartier pour connaître la date de collecte des arbres de Noël dans les rues ou apportez-les dans un centre de recyclage. Voilà donc une foule de petits gestes qui ne demandent pas de réels efforts, mais dont les effets cumulés font, au bout du compte, une grande différence. Notre souhait pour vous et vos proches en cette période des fêtes? Un Noël heureux… et vert!

Vous voulez savoir plus précisément ce que vous pouvez récupérer pendant la période des fêtes? Consultez le pratique aide-mémoireFichier PDF préparé par Recyc-Québec.



Des questions? Des travaux en vue?

Si vous êtes membre de CAA-Québec, appelez gratuitement et aussi souvent que vous le désirez nos conseillers professionnels en habitation. Ils sont à votre disposition pour vous aider à faire des choix éclairés et objectifs, quel que soit le projet que vous souhaitez réaliser. Servez-vous aussi de notre banque d'entreprises recommandées en habitation, qui regroupe plus de 700 établissements de confiance.