La réalité de nos hivers impose une routine d’entretien adaptée afin de créer un environnement sain et sécuritaire à la maison.
Utilisez le tableau ci-dessous comme aide-mémoire



À L’EXTÉRIEUR

 

Déneigez les voies d’accès et issues de secours du sous-sol de même que les balcons et patios. 
Ne permettez pas l’accumulation de neige ou de verglas sur l’abri d’auto temporaire. 
Retirez la neige et le givre pouvant entraver le fonctionnement de la thermopompe ou obstruer les prises d’air et bouches d’évacuation de l’échangeur d’air, de la sécheuse, de la hotte de cuisinière ainsi que du ventilateur de salle de bains. Assurez-vous par la même occasion que rien n’empêche le clapet de ces dernières d’être étanche à l’air et à l’eau. 
Ayez en réserve une bonne provision de sable/gravier et de fondant non nocif pour l’environnement. 
Prévoyez une rallonge électrique appropriée pour brancher la voiture. 
Jetez régulièrement un œil au toit afin de repérer la présence de glaçons ou d’un barrage de glace susceptible de causer des infiltrations d’eau. Ils dénoncent habituellement un manque d’isolation ou une mauvaise ventilation de l’entretoit. 

 

À L’INTÉRIEUR (de la toiture au sous-sol) :

Inspectez l’entretoit. La présence de givre, de têtes de clous rouillées ou de moisi sous le support de toiture dénote un problème. Le cas échéant, faites appel à un spécialiste afin de déterminer la cause et d’apporter les correctifs nécessaires. 
Vérifiez l’étanchéité de la trappe d’accès à l’entretoit; au besoin, installez un coupe-bise compressible ou du scellant amovible. 
Surveillez vos plafonds et portes intérieures : des fissures ou frottements inhabituels pourraient indiquer une accumulation excessive de neige ou de glace sur la toiture.  
Passez l’aspirateur sur les avertisseurs de fumée et de monoxyde de carbone, car la poussière ou les toiles d’araignées peuvent entraver leur fonctionnement; assurez-vous de leur bon fonctionnement et d’avoir une pile de rechange à la maison en tout temps. 
Vérifiez les extincteurs; au besoin, faites-les recharger ou remplacez-les. 
Établissez un plan d’évacuation des occupants en cas d’incendie; révisez les dispositifs de verrouillage des portes et fenêtres pouvant servir d’issue de secours.     
Nettoyez la grille du ventilateur d’extraction de la salle de bains. 
Inspectez les joints des carreaux de céramique autour du bain et dans la douche ainsi que l’état du scellant au contour de la baignoire. Appliquez du scellant à coulis sur la portion plancher de la douche. 
Remplacez les rondelles ou cartouches des robinets qui fuient. 
Testez les robinets d’arrêt de toutes les installations de plomberie et inspectez les boyaux de raccordement de la laveuse et du lave-vaisselle.  
Nettoyez et ajustez les tiroirs et portes d'armoires. 
Mesurez le taux d’humidité au moyen d’un hygromètre en cas de formation fréquente de condensation sur les vitrages des fenêtres. En hiver, l’hygromètre ne devrait pas indiquer plus de 45 % et, par grands froids, 30 %. 
Assurez une circulation d’air à l’arrière des meubles et au fond des placards donnant sur des murs extérieurs, notamment au sous-sol. Les zones tièdes et humides sont favorables au développement de moisissures. L’apparition de taches noires ne trompe pas! En pareil cas, agissez rapidement : déterminez la cause du problème (infiltration d’eau ou d’air froid, etc.), corrigez le problème et nettoyez la zone affectée. 
Nettoyez humidificateur et déshumidificateur (serpentin et bac) deux ou trois fois au cours de l’hiver. 
En l’absence d’échangeur d’air, ouvrez au moins deux fenêtres durant quelques minutes, chaque jour : une maison bien aérée sera moins humide et plus facile à chauffer. 
Par grand froid ou grands vents, repérez les endroits où il y a infiltration d’air et les zones inconfortables en vue d’apporter des correctifs dès le retour du temps doux. 
Conservez dans l’auto du dégivreur pour les serrures de la maison. Et inversement, dans la maison… 
Enlevez la poussière à l’arrière et sous le réfrigérateur et autres appareils électroménagers. 
Nettoyez (et remplacez au besoin) le filtre de la hotte de cuisinière et de l’échangeur d’air ou du ventilateur-récupérateur de chaleur.  
Changez régulièrement le filtre de l’aspirateur central. Vidangez-en le sac ou le bac et veillez à ce que ses compartiments soient bien hermétiques. 
Vérifiez la solidité des garde-corps et mains courantes. 
Si ce n’est déjà fait, localisez le robinet de l’entrée d’eau principale et informez-en les membres de votre famille.  
Versez de l’eau dans les siphons (gardes d’eau) des avaloirs de sol (drains de plancher) et des équipements moins utilisés. 
Vérifiez le bon fonctionnement de la pompe de puisard et du tuyau d’évacuation. Assurez-vous que le puisard a un couvercle (hermétique autant que possible). 
Assurez un dégagement d’environ 1 mètre (36 pouces) devant le panneau de distribution et l’interrupteur principal de l’installation électrique. 
Si vous avez une fournaise au mazout, observez la flamme du brûleur. Si le bout de la flamme n’est pas bleu, faites appel à un spécialiste. 
Inspectez régulièrement votre réservoir de mazout. La présence de zones humides ou de suintement à sa base ou le dégagement d’une odeur persistante de mazout peuvent annoncer une fuite imminente.  
En cas de fuite de mazout mineure, saupoudrez généreusement de bicarbonate de soude (« petite vache ») et balayez le lendemain. Appelez un technicien pour faire une réparation. 
Passez mensuellement au peigne fin les filtres à air du système de chauffage à air chaud. Nettoyez-les ou procédez à leur remplacement. Si nécessaire, lubrifiez le moteur et ajustez la courroie d’entraînement du ventilateur.  
Inversez le sens de rotation des pales des ventilateurs de plafond (elles doivent tourner vers la droite pour pousser l’air chaud vers le bas). Resserrez leurs vis pour un fonctionnement plus silencieux et plus de solidité. 
Effectuez un test de détection du radon. 
Dans un vide sanitaire (cave en terre), maintenez la température entre 10 et 15 °C et veillez à ce que les soupiraux d’aération soient bien bouchés.  



Des questions? Des travaux en vue?

Si vous êtes membre de CAA-Québec, appelez gratuitement et aussi souvent que vous le désirez nos conseillers professionnels en habitation. Ils sont à votre disposition pour vous aider à faire des choix éclairés et objectifs, quel que soit le projet que vous souhaitez réaliser. Servez-vous aussi de notre banque d'entreprises recommandées en habitation, qui regroupe plus de 700 établissements de confiance.