L’été invite à la détente, mais il ne faut pas négliger pour autant l’entretien de la maison! Profitez aussi de la belle saison pour réaliser vos travaux extérieurs. 

Utilisez le tableau ci-dessous comme aide-mémoire.









À L’EXTÉRIEUR

 

Jetez un œil à la toiture à la suite d’orages violents ou de périodes de grands vents. Apportez les correctifs requis sans délai lorsque des bardeaux d’asphalte ou des solins métalliques ont été soulevés ou même arrachés. Vérifiez l’état de la couverture advenant la chute d’une branche d’arbre.

 

Dans le cas d’un toit plat couvert d’asphalte et de gravier, assurez-vous qu’il y a du gravier partout pour protéger la membrane des rayons ultraviolets. Aux endroits où le feutre (papier asphalté) est apparent, il faudra rajouter du gravier. Contactez un couvreur si de l’eau stagne encore sur le toit, 48 heures après la fin de la pluie.

 
Adaptez les descentes des gouttières afin qu’elles projettent l’eau à bonne distance des fondations. Mieux, récupérez l’eau de pluie canalisée par les gouttières. Couvrir le bac de captation d’une moustiquaire pour empêcher la prolifération d’insectes piqueurs.  
Coupez les branches d’arbres, les plantes grimpantes et les arbustes qui sont en contact avec le bâtiment, entravent les bouches d’entrée ou de sortie d’air (échangeur d’air, sécheuse, etc.) ou s’approchent de la thermopompe. Prudence près des lignes électriques! Pour bien comprendre la nature des risques encourus et connaître les limites d’intervention prévues par la loi, consultez le site Internet d’Hydro-Québec. 

Nettoyez les bouches d’évacuation de la sécheuse, de l’échangeur d’air et de l’extracteur d’air de la salle de bains. Voir à ce que les volets soient en bon état de manière à faire obstacle aux insectes, oiseaux et autres petits animaux.

 
Colmatez les ouvertures dans les parements extérieurs pour éviter l’intrusion de petits animaux (écureuils, chauve-souris, etc.) ou d’insectes (fourmis, guêpes, etc.) 
Inspectez les éléments de bois (clôture, balcon, escalier, parement extérieur, etc.). L’été est le moment propice pour les consolider ou les restaurer. 

Repérez et réparez au moyen de produits appropriés les fissures des surfaces asphaltées ou bétonnées. Remplacez les pavés imbriqués et dalles de béton abîmés et, si nécessaire, remplissez leurs joints de sable.

 
Procédez aux travaux d’application de teinture et peinture avec précaution : ces produits craignent l’humidité et la chaleur autant que le gel. Choisissez une journée pas trop chaude, attendez que la rosée matinale se soit évaporée et travaillez sur des surfaces situées à l’ombre. 
Raccordez le filtre de la piscine à une minuterie. Outre l’élimination du bruit de la pompe à certains moments, cela générera une économie d’énergie appréciable sur l’ensemble de la saison, qu’il s’agisse d’une piscine hors terre ou creusée. 
Vérifiez une fois par mois le fonctionnement des prises électriques extérieures (DDFT) : branchez une lampe et appuyez sur le bouton « test » : le bouton « reset » devrait alors se déclencher et la lampe, s’éteindre. En cas contraire, contactez un maître électricien. Réactivez la prise en appuyant sur le bouton « reset ».  
Pour sécuriser la maison, remplacez sur-le-champ toute ampoule extérieure brûlée, de préférence par des ampoules fluocompactes afin d’économiser l’énergie. Privilégiez des contrôles par minuterie ou cellule photoélectrique afin d’assurer leur mise en service même lorsque vous êtes absent. 
Testez périodiquement la solidité des ancrages des équipements de jeu des enfants (balançoires, glissoires, etc.). Le cas échéant, couvrir le carré de sable afin d’éviter qu’il se transforme en litière à ciel ouvert (couvercle sur mesure, moustiquaire, etc.). Désinfectez le sable ou, encore mieux, remplacez-le périodiquement. 
Faire une tournée d’inspection préventive de sécurité : porte d’accès à la cour, mécanisme de verrouillage automatique de la porte de la piscine ou rendant l’escalier inaccessible aux enfants, etc.  
Cadenassez certains équipements ou accessoires pouvant compromettre la sécurité des enfants, par exemple le cabanon de jardin où peuvent être rangés des produits dangereux, tels du carburant ou des pesticides. 
Tondre la pelouse lorsque les brins d’herbe atteignent 4 ½ po (11 à 12 cm) en n’enlevant jamais plus du tiers de la longueur totale à la fois et de manière à maintenir une hauteur de 3 po (7,5 cm). Une tonte trop rase fragilise la pelouse (sécheresse et envahissement par les mauvaises herbes).. 
En absence de pluie, la pelouse requiert environ 1 po (2,5 cm) d’eau par semaine, ce qui correspond à un arrosage de quelques heures, idéalement tôt le matin. Placez quelques récipients de même dimension à différents endroits sur la pelouse et cessez l’arrosage lorsque la quantité d’eau recommandée s’y est accumulée. 
Inspectez l’ouvre-porte automatique du garage. Lubrifiez le moteur et la chaîne et assurez-vous d’un bon réglage du mécanisme de sécurité. 

 


À L’INTÉRIEUR

Permettez une aération adéquate du sous-sol ou du vide sanitaire. Mesurez le taux d’humidité relative et prenez les mesures qui s’imposent pour le maintenir le plus près possible de 50 %.  
Pour empêcher la formation de condensation par temps chaud, installez une gaine isolante sur les tuyaux d’eau froide. Pour contrer le développement de moisissures sur les murs et planchers du sous-sol affectés par la condensation, avancez le mobilier appuyé contre les murs extérieurs et ouvrez les portes des placards donnant sur ces murs de manière à favoriser l’assèchement des surfaces. 
Nettoyez à fond les tapis et moquettes et entreposez-les jusqu’à l’automne. 
Faites couler de l’eau dans les drains de plancher et les appareils sanitaires peu utilisés durant la saison estivale afin de réamorcer les siphons et éviter le refoulement d’odeurs. 
Faites l’entretien du climatiseur. Nettoyez ou remplacez le filtre et nettoyez le serpentin extérieur. Si requis par le fabricant, lubrifiez le ventilateur de l’appareil. 
Vérifiez et remplacez au besoin les filtres des autres appareils (échangeur d’air, hotte de cuisinière, ventilateur de salle de bains, etc.) 
L’été est une bonne période pour faire réparer, modifier, inspecter ou ajuster votre système de chauffage central. Assurez-vous que vous aurez des filtres propres à utiliser au moment venu.  
L’été est aussi un moment opportun pour le ramonage de la cheminée. 



Des questions? Des travaux en vue?

Si vous êtes membre de CAA-Québec, appelez gratuitement et aussi souvent que vous le désirez nos conseillers professionnels en habitation. Ils sont à votre disposition pour vous aider à faire des choix éclairés et objectifs, quel que soit le projet que vous souhaitez réaliser. Servez-vous aussi de notre banque d'entreprises recommandées en habitation, qui regroupe plus de 700 établissements de confiance.