Une branche d’arbre sur le point de céder, une paroi de piscine déboîtée, une clôture qui penche… L’hiver malmène nature et structures et des travaux pressants sont parfois nécessaires à la fin de celui-ci, afin d’éviter accidents et désagréments de toutes sortes.

Voici quelques conseils qui pourraient vous éviter davantage de dégâts, ou pire encore, des blessures, des réclamations d’assurance, des dépenses ou des litiges entre voisins.

Clôture instable

Le soulèvement du sol pendant l’hiver déstabilise parfois les poteaux de clôture. Si tel est le cas, redressez-les et comblez l’espace dans le sol en y insérant des coins de bois ou en y compactant de la poussière de pierre. En passant, sachez qu’une clôture installée exactement sur la ligne de deux terrains est normalement à la charge des deux propriétaires (et donc les réparations aussi!).

Piscine endommagée

Si des panneaux de métal semblent sortis de leur rail, ne tentez pas de les réinsérer, car vous pourriez fissurer la toile. Appelez vite votre piscinier avant que votre piscine n’éclate, d’autant plus que toutes les réclamations d’assurance suivant un déversement accidentel de l’eau de votre piscine chez vos voisins vous seront attribuées, sans parler de vos propres dégâts!

Remplacer une toile déchirée ou des pièces de plastique moulées coûte souvent très cher. Saviez-vous qu’on peut faire réparer ces éléments à moindres frais par un spécialiste de soudure de plastique?

Branches dangereuses

Les arbres qui poussent sur votre terrain relèvent de votre responsabilité, incluant les branches qui surplombent les terrains voisins. Si celles-ci sont dangereuses ou responsables de bris, vous devrez procéder à un élagage de toute urgence. Des entreprises spécialisées en ce genre de travaux peuvent évidemment le faire si vous n’avez pas le temps, l’équipement requis ou encore si les branches menaçantes se trouvent à moins de trois mètres de fils électriques de moyenne tension. Dans ce dernier cas, seuls des élagueurs d’Hydro-Québec ou des affiliés peuvent effectuer le travail.

Problème d’écoulement des eaux

L’hiver a causé l’affaissement ou la modification de la pente naturelle de votre terrain et l’eau s’écoule sur le terrain de votre voisin (ou l’inverse, l’eau se dirige sur vos fondations et augmente le risque d’infiltrations au sous-sol)? Vous devrez procéder à des travaux de terrassement. Sachez toutefois que les nouveaux niveaux de terrain ne doivent pas nuire à l’écoulement naturel des eaux de surface. Ils ne doivent pas aggraver l’accumulation d’eau sur les terrains inférieurs; enfin ils ne doivent pas non plus empêcher la réception des eaux provenant des terrains supérieurs (dicté par le Code civil).

Quant aux gouttières, l'eau qui provient de votre toit doit tomber sur votre terrain et non sur celui d’un voisin. Si après l’hiver vous avez un déversoir orienté vers le terrain voisin, redirigez-le vers la rue ou une zone de votre terrain ayant besoin d’irrigation : bosquet, plate-bande, etc.



Des questions? Des travaux en vue?

Si vous êtes membre de CAA-Québec, appelez gratuitement et aussi souvent que vous le désirez nos conseillers professionnels en habitation. Ils sont à votre disposition pour vous aider à faire des choix éclairés et objectifs, quel que soit le projet que vous souhaitez réaliser. Servez-vous aussi de notre banque d'entreprises recommandées en habitation, qui regroupe plus de 700 établissements de confiance.