L’utilisation d’un déshumidificateur est conseillée quand le taux d’humidité relative d’une pièce est le plus souvent supérieur à 60% en été, ou se maintient au-dessus de la fourchette normale en hiver (entre 30% et 55%). La présence d’humidité excessive dans l’air d’une maison peut occasionner des problèmes pour la santé des habitants, mais aussi, pour l’habitation elle-même (surfaces tachées, formation de moisissures, etc.). Ainsi, en asséchant l’air, on évite bien des tracas.

Choisir son déshumidificateur portatif

Un déshumidificateur se détaille entre 200 et 400$ (protégez-vous en a testé plusieurs en 2017) selon sa capacité et les options choisies. Le volume d’un déshumidificateur se définit en pintes américaines ou litres d’eau évacués par jour (une pinte américaine équivaut à environ ½ litre de liquide). Les modèles les plus couramment vendus, par exemple pour les sous-sols, ont des capacités variant entre 20 et 25 litres par jour.

Un bon appareil sera homologué Energy Star. Vous apprécierez aussi qu’il soit muni:

  • de touches de commande et d’un hygromètre électronique
  • d’un dispositif d’arrêt automatique en cas de débordement
  • d’un système d’évacuation

Notez que pour ne pas avoir à vider le bac, il est toujours possible de raccorder un tuyau de vidange aux appareils qui ont une sortie arrière. L’eau est ensuite dirigée vers un drain de plancher.

Comment fonctionne un déshumidificateur

Tout comme un climatiseur, un déshumidificateur est constitué d’un ventilateur et d’un compresseur relié à deux serpentins (un chaud et un froid) dans lesquels circule un liquide réfrigérant.

Le ventilateur aspire d’abord l’air ambiant vers le serpentin froid. L’air se refroidit et s’assèche au contact de celui-ci. Les gouttelettes d’eau produites (le condensat) s’écoulent dans un bac. L’air ainsi déshumidifié passe ensuite à travers le serpentin chaud, où il retrouve sa chaleur initiale, en récupérant celle dégagée par le compresseur, le moteur du ventilateur et le processus de réfrigération. Le même ventilateur ayant aspiré l’air rejette enfin l’air asséché dans la pièce.

Conseils d’utilisation

Votre déshumidificateur atteindra son plein potentiel si vous :

  • nettoyez les filtres périodiquement (aux deux semaines, au début, puis au besoin par la suite). Passez aussi l’aspirateur sur les serpentins au moins deux fois par année, idéalement au printemps et à l’automne.
  • fermez les fenêtres pour limiter l’apport d’air extérieur, notamment lorsque l’indice humidex est élevé ou lorsqu’il pleut.

Notez que si vous ne désirez pas être ennuyé par le bruit de l’appareil, il est suggéré d’installer le déshumidificateur à l’écart des aires de détentes, une salle de lavage serait idéale par exemple.



Des questions? Des travaux en vue?

Si vous êtes membre de CAA-Québec, appelez gratuitement et aussi souvent que vous le désirez nos conseillers professionnels en habitation. Ils sont à votre disposition pour vous aider à faire des choix éclairés et objectifs, quel que soit le projet que vous souhaitez réaliser. Servez-vous aussi de notre banque d'entreprises recommandées en habitation, qui regroupe plus de 700 établissements de confiance.