À vos premiers pas sur le marché immobilier, que ferez-vous? Louer un appartement, acheter une maison unifamiliale ou choisir une copropriété (condominium)?
Chaque option a ses avantages et ses contraintes en fonction du plan financier, des charges d’entretien, de la durée de l’engagement et de la qualité de vie. Comparez-les ici!

 

 

 

APPARTEMENT

MAISON

CONDO

Plan financier

+

- Vous ne paierez pas de taxes scolaires ou municipales et ne verserez aucune mise de fonds.

- Notez que le propriétaire peut toutefois vous demander une avance d’un mois de loyer.

- Il existe en général des appartements pour toutes les bourses. Si vous habitez les grands centres urbains, vous aurez encore plus de choix.

- À long terme, l’augmentation de la valeur de la maison et le remboursement du capital vous procureront plus d'indépendance financière.

 

 

 

 

 

 

- La copropriété constitue un bon tremplin pour faire le saut dans le marché immobilier. Le prix payé est souvent inférieur à celui d’une maison individuelle.

 

 

 

 

 

 

 

-

- L’argent versé pour payer le loyer ne vous revient pas.

 

 

 

 

 

- Les premières années seront les plus difficiles. Les sommes investies au départ et les paiements mensuels auront sûrement un impact sur votre train de vie.

- Si vous faites des rénos, leurs coûts n'augmenteront pas forcément la valeur de votre maison.

- Puisque la gestion de l’immeuble est collective, vous ne contrôlez pas tout : certaines situations pourront faire augmenter ou diminuer la valeur de votre copropriété.

 

 

Conseils

- Servez-vous de l’argent économisé grâce au faible coût d’un loyer pour investir ou financer d’autres projets. Un locataire qui accumule des REER, par exemple, peut s’en servir comme mise de fonds sur l’achat d’une première maison. Le régime d’accession à la propriété permet de retirer jusqu’à 25 000 $ d’un REER.

- L’assurance-habitation est recommandée aux locataires. Votre protection devrait couvrir les biens en cas de vol ou de feu et les dommages causés accidentellement à autrui (après un dégât d’eau, par exemple).

- Pour savoir quelle catégorie de maison ou de copropriété est à votre portée, estimez vos moyens financiers. Remplissez une grille budgétaire afin d’évaluer vos dépenses mensuelles et votre capacité à rembourser une hypothèque.

- Ne vous fiez pas trop au montant du prêt hypothécaire préapprouvé fourni par votre institution financière. Le prix de votre nouvelle demeure ou de votre condo devrait être inférieur d’au moins 20 %.

-  Prévoyez les frais reliés à la transaction : inspection préachat, frais de notaire, droits de mutation (taxe de bienvenue), assurance-vie liée à l’hypothèque, coûts du déménagement, assurance-habitation, etc.

 

 

 

 

 

 

 

APPARTEMENT

MAISON

CONDO

Durée de l’engagement

+

 -  Vous ne vous engagez que pour un an. Il est même possible de céder le bail ou de sous-louer l’appartement (vous en serez alors responsable).

 

 

 -  L’hypothèque est un prêt à long terme souvent remboursé en 20 ou en 25 ans. Son échéance, soit la durée pendant laquelle un même taux d'intérêt s'applique, est en général de 5 ans. Il existe aussi des prêts hypothécaires à taux variable.

 

-  Vous pouvez écourter l’échéance en augmentant le montant de vos paiements (avec l’option de paiements accélérés) ou en faisant des remboursements anticipés.

-

 -  Même quand on aime son logement, on n’est jamais sûr de le conserver à long terme; les propriétaires peuvent le reprendre dans certains contextes (pour y loger un parent, par exemple).

 - Peu importe le type de remboursement, il faut se garder une marge de manœuvre pour faire face à une éventuelle hausse des taux hypothécaires.

 

Charge d’entretien

+

- Vous n’avez pas à vous soucier de l’entretien du  bâtiment.

 

 

-   Une toiture à remplacer, une cour à embellir… lorsque vous deviendrez propriétaire, vous hériterez de l’entretien d’une maison et d’un terrain. Si vous aimez le travail manuel ou la gestion d’immeuble, c’est parfait! 

-  L’entretien d’une copropriété se concentre surtout autour de votre partie privative (votre « unité »).

 

 

-

- Vous devez maintenir le logement propre et en bon état.

- Pour certains, l’entretien d’une maison se révèle une source de tracas. Il faut bien se connaître avant de se lancer dans l’aventure!

- Vous devrez vous adapter à la cohabitation avec d’autres copropriétaires et participer à la gestion et aux frais communs d’un bien immobilier.

Conseils

- Demandez l’autorisation au propriétaire avant d’amorcer des travaux dans votre appartement (peinture, pose de moulures, de tablettes, etc.).

- Si vous êtes membre CAA-Québec, consultez les services-conseils en habitation pour toute question concernant l’entretien de votre maison.

- Assistez aux assemblées générales pour assurer une saine gestion du fonds de prévoyance. L’enjeu : pouvoir financer les travaux d’entretien nécessaires au maintien du bon état de l’immeuble.

 

 

 

APPARTEMENT

MAISON

CONDO

Qualité de vie

+

-  Le court terme du bail et le peu de responsabilités liées au logement donnent une certaine liberté.

- Si vous possédez une maison unifamiliale, vous aurez de la latitude pour l’aménager selon vos goûts.

- La vie de condo permet parfois de profiter de services ou d’installations communes (un gymnase, par exemple) que l'on n'aurait pu s'offrir autrement.

-

-  Même si l’on personnalise les lieux, on ne s’y sent jamais totalement chez soi. Le Règlement de l’immeuble peut imposer des contraintes liées aux animaux domestiques, à l’usage des espaces communs, etc.

- Vous aurez peut-être à composer avec des lacunes de chauffage, de climatisation ou… d’insonorisation.

-  La liberté d’aménagement d’un terrain ou d’une maison est limitée par diverses lois, notamment le Code du bâtiment du Québec et la réglementation municipale.

 

- Vous ne serez pas tout à fait « maître chez vous ». D’une part, vous devrez respecter les règlements de l’immeuble. D’autre part, pour modifier certains éléments qui ont un impact sur des aires partagées (ou sur le voisinage, sur le niveau de bruit, etc.), vous devrez obtenir une approbation du syndicat.

À surveiller : les locations de condos semblent de plus en plus courantes; des cohabitations difficiles s’observent alors parfois entre copropriétaires et locataires.

Conseils

- Si votre logement est chauffé par le propriétaire, mais que, à votre avis, la température y est trop basse, vous pouvez faire valoir votre point avec preuves et témoins à l’appui, comme le suggère ici la Régie du logement.

-  Prenez le temps de connaître le quartier : la proximité des services publics, le voisinage, la sécurité, le niveau de bruit… Ne précipitez pas votre achat : des occasions, il y en aura toujours!

 

-  Prenez soin de faire inspecter la maison de votre choix par un professionnel qui détient une formation reconnue.

 

-  Négocier l’achat d’une maison demande une bonne connaissance des étapes, de la promesse d’achat jusqu’à la signature de l’entente. Prenez le temps de bien vous renseigner!

 

-  Un acheteur qui a besoin d’aide pour sa recherche de maisons et ses négociations avec les vendeurs peut retenir les services d’un courtier. Une fois la transaction conclue, le courtier de l’acheteur et celui du vendeur se partageront la commission de la vente.

- Avant d’arrêter votre choix sur un condo, ne signez l’offre que sous condition d’une inspection et d’un examen de certains documents (titres de l’immeuble, derniers états financiers, etc.)

 

- Comparez le fonds de prévoyance et la liste des grands travaux à venir. Si le fonds est insuffisant pour couvrir les rénovations requises, les charges communes risquent d’exploser. Un fonds de prévoyance minimal de 5 % des dépenses du budget des parties communes est requis; la majorité des experts estime cependant qu’un seuil de 10 % serait plus réaliste.

 

- Lors de l’inspection, profitez-en pour vérifier l’efficacité de l’insonorisation des lieux. La proximité d’une cage d’escalier, d’une chute à déchets ou d’un garage peut entraîner des désagréments.

 

 

 



Des questions? Des travaux en vue?

Si vous êtes membre de CAA-Québec, appelez gratuitement et aussi souvent que vous le désirez nos conseillers professionnels en habitation. Ils sont à votre disposition pour vous aider à faire des choix éclairés et objectifs, quel que soit le projet que vous souhaitez réaliser. Servez-vous aussi de notre banque d'entreprises recommandées en habitation, qui regroupe plus de 700 établissements de confiance.