C’est le printemps; vous regardez votre terrain et vous vous demandez pour la énième fois : «je refais à neuf ou je laisse tel quel?»

Pour trancher, précisez vos attentes et vos besoins réels. La planification d’un aménagement paysager nécessite une vision à long terme et une bonne connaissance des matériaux, des plantes et des règlements. Il ne suffit pas de visiter une quincaillerie et une jardinerie, d’acheter des éléments et de travailler un ou deux week-ends… En fait, mieux vaut tout simplement recourir à des professionnels!

Nous vous proposons ici un survol des points à considérer pour bien prévoir votre aménagement paysager.

Du côté des structures

Voici quelques infos de base concernant les possibles constructions (incluant le pavage, l’asphaltage...) de votre projet. Leur mise en place implique souvent de gros travaux d’excavation.

Allée, entrée de garage, patio

  • Planifiez-les en premier, car leur emplacement est soumis à la réglementation municipale.
  • Vérifiez le dégagement requis aux limites de votre propriété. Au besoin, faites arpenter le terrain.
  • Lors du choix de vos matériaux (asphalte, béton, pavé imbriqué, pierre naturelle...), tenez compte de la durabilité et de l’entretien exigé par chacun.
  • Pour un effet harmonieux, agencez le style et la couleur de vos matériaux à ceux de votre maison.

Clôture, tonnelle, écran et pergola

  • Utilisez-les pour combler vos besoins d’intimité ou diviser les différentes aires du jardin.
  • Mettez-les à profit pour créer des sections ombragées, très appréciées lorsque le soleil est cuisant.

Balcon et terrasse en hauteur

  • Assurez-vous que les garde-corps seront de hauteur réglementaire.

Du côté des végétaux

Acheter des végétaux coûte plutôt cher… et encore plus quand on ne réussit pas à les conserver. Les conseils de cette section vous aideront à faire de bons investissements « verts »!  

Voici d’abord une liste non exhaustive des végétaux que vous pouvez utiliser dans un aménagement :

  • Arbres, arbustes, conifères;
  • Plantes grimpantes;
  • Vivaces, bulbes et annuelles;
  • Couvre-sol, graminées;
  • Plants fruitiers, légumes, fines herbes.

Rusticité

Hauteur et largeur

  • Estimez l’espace de chaque plante à maturité : d’une part, vous pourrez bien distancer les plants dans une plate-bande – mais aussi tenir les jeunes arbres éloignés des fils électriques, de la maison et des limites du terrain.
  • Attention au système racinaire : près de la maison, préférez les conifères aux arbres feuillus; les racines des premiers sont plus en surface. Pour plus d’infos à ce sujet, consultez notre capsule Arbres et fondations.

Couleur

  • Prévoyez l’effet d’ensemble en matière de teintes, surtout si vous avez des espèces de différentes couleurs qui fleurissent à la même période de l’année.

Truc : les jardins thématiques d’une ou deux couleurs permettent d’éviter l’effet pizza!

Floraison

  • Vous plantez des vivaces? Agencez des plantes de floraison hâtive, moyenne et tardive, de manière à profiter d’un jardin constamment fleuri.

Soleil, vent, écran…

  • Pour les maintenir en bonne santé, tenez compte des besoins en lumière des plantes : soleil, ombre, mi-ombre, etc.
  • Situez les arbres feuillus du côté ensoleillé de la maison, pour l’ombre qu’ils procurent en été et le soleil qu’ils laissent passer en hiver.
  • Disposez les conifères du côté venteux pour un créer un brise-vent. Ils peuvent aussi former un écran acoustique et visuel : pratique, surtout si vous habitez en milieu urbain!

Besoins en eau

  • Peu de temps à accorder à l’entretien de vos plantes? Optez pour des espèces pas trop assoiffées. Un système d’irrigation peut aussi suppléer à votre contrainte de temps.
  • Pour réduire la consommation en eau liée au jardin, utilisez un bac de récupération de l’eau des gouttières pour l’arrosage.

Type de sol

  • Informez-vous sur l’état de votre sol. Est-il sablonneux (bien drainé), argileux (compact) ou organique (aéré et riche)? Son pH est-il neutre, acide ou alcalin? Employez une trousse d’analyse ou faites analyser un échantillon de votre sol dans une jardinerie.
  • Au besoin, amendez le sol (aération, ajout de chaux, etc.).

Plantes envahissantes

  • Berce du Caucase, renouée du Japon… Repérez ces plantes devenues des fléaux dans notre environnement; elles sont entrées au pays par le biais de l’horticulture ornementale.
  • Méfiez-vous aussi des espèces rustiques invasives. Informez-vous du comportement (racinaire et aérien) d’une plante avant de l’introduire dans votre jardin.

Et l’éclairage?

Pour illuminer votre futur aménagement, un système d’éclairage bien pensé fera toute la différence.

  • Choisissez bien vos luminaires : le type d’ampoules, leur puissance et l’orientation des faisceaux ont tous leur importance.
  • Pour respecter les voisins (mais aussi les règlements municipaux), définissez les limites du champ d’éclairage.
  • Assurez-vous que le réseau électrique, s’il y a lieu, se conforme au code d’électricité et que le matériel est adéquat pour notre climat.
  • Évitez toute pollution lumineuse : est-ce vraiment nécessaire d’éclairer les étoiles?
  • Planifiez le type d’installation : sera-t-elle permanente ou saisonnière? Faudra-t-il démonter et ranger le système chaque automne?

De l’eau dans le décor : ajout d’un bassin, d’une piscine ou d’un spa

Votre projet prend racine, mais vous souhaitez y ajouter un peu d’eau : la notion de sécurité sera la première à considérer, puisque l’aménagement d’un bassin, d’une piscine ou d’un spa résidentiel doit respecter les normes de sécurité nationales. Pour en savoir plus, lisez Votre piscine est-elle vraiment sécuritaire?  

Demandez-vous précisément ce que vous souhaitez en fonction de vos goûts, de votre espace et de votre budget. Un bassin en surface ou creusé? Quel que soit votre choix, la solidité et l’étanchéité seront deux points essentiels. N’oubliez pas de prévoir la mise en place de drains et du réseau électrique s’il y a des installations souterraines.      

Côté cour et côté jardin, votre tournée générale est complétée… Pour vos choix de matériaux ou de végétaux, vous disposez maintenant des bases qui permettront de donner forme à votre projet d’aménagement!



Des questions? Des travaux en vue?

Si vous êtes membre de CAA-Québec, appelez gratuitement et aussi souvent que vous le désirez nos conseillers professionnels en habitation. Ils sont à votre disposition pour vous aider à faire des choix éclairés et objectifs, quel que soit le projet que vous souhaitez réaliser. Servez-vous aussi de notre banque d'entreprises recommandées en habitation, qui regroupe plus de 700 établissements de confiance.