CAA-Québec - Aménagement écolo et facile

Quoi de plus « vert » que de planter des arbres, des arbustes, des fleurs? Sachez toutefois que le secret d’un aménagement paysager vraiment écoresponsable réside avant tout dans le choix des bons végétaux, placés au bon endroit.

Un aménagement paysager écologique procure des espaces verts qui :

  • consomment moins d’eau;
  • requièrent peu ou pas de fertilisants et de pesticides;
  • permettent de réduire les frais de chauffage et de climatisation;
  • contribuent à diminuer les îlots de chaleur urbains.

Le plus beau dans tout cela? En plus de donner un coup de pouce vert à la planète, vous obtiendrez un « écosystème » à entretien minimal.

Moins de gazon, moins de travail
Avoir une belle pelouse demande beaucoup d’entretien : arrosage, tonte, fertilisation, etc. Une solution simple et écologique consiste à réduire l’espace qu’elle occupe.

Le gazon peut d’abord être enlevé dans les endroits difficiles à tondre ou ceux où il pousse moins bien, par exemple :

  • les zones abruptes;
  • les sections étroites;
  • les endroits ombragés.

Idéalement, limitez le gazon aux aires de jeux et aux endroits où vous marchez souvent. Il y est utile, puisqu’il résiste bien au piétinement.

Par quoi remplacer le gazon? Par des plantes couvre-sol ou des plates-bandes autour des arbres et arbustes. Ces derniers doivent bien sûr être adaptés à votre région et à votre terrain. Vous ne voudriez pas troquer l’entretien d’une pelouse pour celui d’arbustes fragiles!

Le secret est dans le sol
Le sol de votre terrain est pauvre, acide, léger, sablonneux, gravelé, sec, bien drainé? Plantez-y des végétaux qui vont s’épanouir dans ce type de terre. Choisissez aussi, selon le cas, des végétaux qui tolèrent bien la chaleur, la sécheresse ou encore l’ombrage.

En effet, un arbuste magnifique à la jardinerie pourrait l’être beaucoup moins dans un environnement qui ne lui convient pas. Pour le garder en santé, vous devrez alors utiliser des fertilisants, des pesticides ou beaucoup d’eau.

N’hésitez pas à consulter des spécialistes ou des ouvrages spécialisés, comme le livre de Jacques Bougie et Edith Smeesters, Aménagement paysager adapté à la sécheresse, publié aux éditions Broquet. Celui-ci fait la liste des végétaux convenant aux conditions de sécheresse et adaptés aux différentes zones de rusticité.

L’arbre, un allié de taille
Vous voulez planter un arbre? Réfléchissez bien à l’endroit où vous désirez le placer. Dans la lutte au réchauffement climatique et la recherche d’économie d’énergie, sachez qu’un arbre peut devenir un allié précieux!

Sur la face sud de la maison, optez pour des feuillus qui feront écran aux chauds rayons solaires. L’été, ils fourniront un ombrage apprécié sur la maison et une climatisation passive. L’hiver, leurs branches dénudées laisseront pénétrer les rayons du soleil dans la maison, offrant ainsi un chauffage passif.

Du côté nord de la maison, privilégiez plutôt les conifères : ils feront obstacle aux froides rafales d’hiver.

De bonnes raisons… à la pelletée!
Dans un aménagement paysager soigneusement conçu, les végétaux permettent en outre :

  • d’améliorer la qualité de l’air en le débarrassant de certaines particules polluantes;
  • de limiter les nuisances sonores en étouffant les bruits.

N’hésitez pas à verdir votre jardin. Un aménagement paysager écologique permet de créer un petit coin de paradis qui embellit votre maison… et vos journées. Alors, à vos pelles et vos truelles!



Des questions? Des travaux en vue?

Si vous êtes membre de CAA-Québec, appelez gratuitement et aussi souvent que vous le désirez nos conseillers professionnels en habitation. Ils sont à votre disposition pour vous aider à faire des choix éclairés et objectifs, quel que soit le projet que vous souhaitez réaliser. Servez-vous aussi de notre banque d'entreprises recommandées en habitation, qui regroupe plus de 700 établissements de confiance.